Mivy décoiffe,
car il a été conçu par un chauve !
réagir ou s'abonner : a  
https://www.mivy.fr/

15-sep-22


Pour me suivre ou commenter sur Facebook,
facebook

L'Appel à la Raison

Mardi, 23-Mar-2021

Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion : a

Pour naviguer, cliquez sur le nez

Accueil

En dépouillant la liste des personnes ayant signé la pétition Appel à la raison on remarque un très grande diversité d'origine et d'opinion. La pétition est soutenue par des gens en général à gauche, proche des socialistes ou des verts. Le pourcentage de professions intellectuelles est très important. jcall
 

 

http://www.jcall.eu

Appel à la raison

Citoyens de pays européens, juifs, nous sommes impliqués dans la vie politique et sociale de nos pays respectifs. Quels que soient nos itinéraires personnels, le lien à l’État d’Israël fait partie de notre identité. L’avenir et la sécurité de cet État auquel nous sommes indéfectiblement attachés nous préoccupent.

Or, nous voyons que l’existence d’Israël est à nouveau en danger. Loin de sous-estimer la menace de ses ennemis extérieurs, nous savons que ce danger se trouve aussi dans l’occupation et la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est, qui sont une erreur politique et une faute morale. Et qui alimentent, en outre, un processus de délégitimation inacceptable d’Israël en tant qu’État.

C’est pourquoi nous avons décidé de nous mobiliser autour des principes suivants :

L’avenir d’Israël passe nécessairement par l’établissement d’une paix avec le peuple palestinien selon le principe « deux Peuples, deux États ». Nous le savons tous, il y a urgence. Bientôt Israël sera confronté à une alternative désastreuse : soit devenir un État où les Juifs seraient minoritaires dans leur propre pays ; soit mettre en place un régime qui déshonorerait Israël et le transformerait en une arène de guerre civile.

Il importe donc que l’Union Européenne, comme les États-Unis, fasse pression sur les deux parties et les aide à parvenir à un règlement raisonnable et rapide du conflit israélo-palestinien. L’Europe, par son histoire, a des responsabilités dans cette région du monde.

Si la décision ultime appartient au peuple souverain d’Israël, la solidarité des Juifs de la Diaspora leur impose d’œuvrer pour que cette décision soit la bonne. L’alignement systématique sur la politique du gouvernement israélien est dangereux car il va à l’encontre des intérêts véritables de l’État d’Israël.

Nous voulons créer un mouvement européen capable de faire entendre la voix de la raison à tous. Ce mouvement se veut au-dessus des clivages partisans. Il a pour ambition d’œuvrer à la survie d’Israël en tant qu’État juif et démocratique, laquelle est conditionnée par la création d’un État palestinien souverain et viable.
C’est dans cet esprit que nous appelons tous ceux qui se reconnaissent dans ces principes à signer et à faire signer cet appel.

Qui a souscrit à cet appel :

Parmi les inititateurs, on trouve plusieurs personnalités de la communauté juive connus pour leur engagement envers Israël et des hommes politiques du centre gauche : Alain Finkelkaut, Bernard Henri Lévy, Daniel Cohn Bendit, Georges Kiejman, Patrick Klugman, Zeev Sternel , Elie Barnavi, Avi Primor, Vincent Peillon

Le 7 mai, il y avait plus de 5000 signataires, parmi eux, j'ai relevé les noms de personalités qui ont attiré mon attention, soit par leur notoriété, soit par leurs titres. Elles sont très diverses, et ne sont pas toutes juives. Cette pétition permettait de rajouter son propre commentaire, aussi après la sélection des "notables", vous avez une sélection des avis. Le choix est purement intuitif, mais j'ai essayé de rendre compte de la diversité des opinions des signataires.

La liste des signataires est parfois surprenante, de l'avis même des organisateurs

Alim Abou chakra, ancien diplomate libanais et chroniqueur à l'Orient Le jour, Pierre Aidenbaum maire de Paris III, Aline Alterman, Amra Widad poète palestinienne vivant aux antilles, Sim'ha Arom musicologue franco israélienne, Claude Askolovitch (journaliste),David Auerbasher responsable de la jeunesse juive laïque, Jean Christophe Attias (prof pensée juive médiévale); Michael Barer (président du DEJJ), Anette Becker (historienne), Arianne Bendavid (maitre de conférence en études juives), Frank Benhamou (président de l'Ashomer Hatsaïr), Bernard Benyamin (journaliste TV), Henri Bielasiac (vice président du Medem), Serge Blisko (député s ocialiste ), Anny Raymond-Bloch (socio-anthropologue), Hervé-Elie Bokobza (écrivain Talmudiste), Ofer Bronstein (ex conseiller d'Izhak Rabin), André Cazeaud (Général), David Chemla (Pdt La Paix Maintenant France), Elie Chouraqui (cinéaste), Lyne Cohen-Solal adjointe au maire de Pari, Giles Cohen Tanoudji physicien, Boris Cyrulnik (Psychiatre, ethnologue) ; Réginald De Beco (Pdt de la )ligue Belge des droits de l'homme; Elisabeth de Fontenay (philosophe), Ruth Dreyfuss (ex présidente de la Confédération Helvétique),PIERO DELLO STROLOGO Président du centre culturel Primo Levi (Gène) ; Gabriel Fahri (Rabbin) ; gintzburger dit bourseiller christophe (écrivain); Robert Goebbels Député socialiste européen Luxembourg ; Philippe Grimbert (écrivain) ; Guy Goldstein (écrivain); Gérard Haddad Psychiatre;Danielle Hoffman-Rispal Député socialiste ; Anne Marie Houbedine-Gravaud (Universitaire ); Michèle Jablon membre du consistoire israélite du Bas-Rhin professeur; Michèle Kahn (écrivain);Nicole Karouby-Cohen Membre élu du Conseil d’Administration du Fond Social Juif Unifié ; Francis Kaplan professeur émérite de philosophie; Nicole Karouby-Cohen Membre élu du Conseil d’Administration du Fond Social Juif Unifié;Claude Katz, ancien directeur de la Fédération Internationale des Droits de l'Homme; Guy Konopnicki journaliste, écrivain; François Laudenbach (prof mathématique Université);Jack Lang (député ancien ministre); Yvan Levaï (journaliste); Marc Lévy Directeur General du Mouvement Kibboutzique;Alain Lipietz (ex Eurodéputé écolo); Victor MAGIAR Membre de l'Union des communautés italienne; écrivain);Henri Meilhac (président de l'association pour un judaïsme pluraliste); Dominique Moisi (professeur de Sciences Po); Vincent Peillon député socialiste européen;Dany Rich Rabbin libéral en Angleterre; Henri Rousso historien; Patrick Schwarzenberger président de la section socialiste de Bruxelles, Dany Rich Rabbin libéral en Angleterre; Salvatore Schiffer (Philosophe écrivain), Charles Zarka (philosophe) ; et hors de la liste de signataires Esther Benbassa (historienne ) et Leila Shahid représentante de l'Autorité Palestinienne auprès de l'Union Européene !

Points de vue d'israéliens :

  • Ervin Kedar University Professor (retired)/President of Inst.for Advanced Studies Arad IsraëlIt is true that :« The future of Israel depends upon urgently achieving peace with the Palestinian people . (But not necessarily on the basis of the Two States Solution. !!!!! It can be on the basis of Political Condominium !!! a coexeistance :Two Governments-Equal Rights- Solution) » .As we all know, this is urgent. Israel will soon be faced with ( not )two (but three ), equally , (not necessarily )disastrous choices : 1.either to become a state in which Jews would be a minority in their own country, or 2. establish a regime that would be a disgrace to Israel and lead to civil unrest« ..., or a practical solution , which received the blessing of both Y. Arafat and Y. Rabin (1994 )...3.a peaceful coexistance , where there is no »demographic danger"(since they will have two separate Pariaments and Governments, and Jerusalem will be the site for both their Capitals and a joint sovereignty over the whole Holy Land - Political Condominium). There is no need to struggle for peace, just to implement it - the peace plan is available : A United States of Israel and Palestine - USIP. Just let us go ahead with it - now. www.hopeways.org >english>peacevoices>political condominium>USIP Sincertely Prof. Kedar professor of geopolitics UCLA/SUNY/HU/Tel Aviv /Haif Univs. US National Academy of Sciences, Senior Scientist at NASA, Houston, TX (retired) p/s/ It will my pleasure to provide you with letters, documents - necessary for a reasonable peace solution. ervin

  • Ben Gershom (doctorant) : I’m not a citizen of a European country, I’m Israeli. I’m signing to show my support and to show European Jews that Israelis support this call. If you really care about Israel, you must supoprt the two-state solution which is the only way to keep Israel Jewish and democratic. Supporting Israel and the people of Israel doesn’t mean supporting anything the Israeli government says or does : it means supporting what’s BEST for Israel, and what the people of Israel want (and it’s been demonstrated more than once that there’s a vast majority in Israel to the 2-states solution).

  • deux peuples-deux pays. les palestiniens doivent savoir que nous serons toujours a Jerusalem,mais une vrai paix (Weinberger Jérusalem )

  • Chers amis. C’est une initiative importante, il faut la developper et faire savoir qu’il est possible d’etre solidaire avec Israel, sans donner l’appui inconditionel et automatique a la politique de son gouvernement. Il y a beaucoup d’Israeliens qui seront solidaire avec votre demarche. Bravo ! Marc Lévy Directeur General du Mouvement Kibboutzique (Kiboutz Zikim près de Sdérot)

  • I fully agree and support your initiative. The time has come for all jews to work for end of occupation and peace for Israel. Militant settlers have been holding all Israeli governments hostage in order to fulfill their fantasy of « big israel ». Help us save Israel stay jewish democracy, before its too late. Avi Shoval Jérusalem

  • Israélien vivant en France, je trouve tout à fait légitime, nécessaire même, de critiquer la « politique » du gouvernement israélien qui mène ce pays dans l’impasse. Défendre une autre idée d’Israël, c’est pour moi un acte civique et patriotique... Ariel Schweitzer

  • L’occupation israelienne en Cis-Jordanie a duré trop longtemps, je le dis depuis 1967...mais « Deux Peuples, deux Etats » ne sera pas, helas, la solution probable dans l’avenir proche. Car le modele Benelux, ni meme l’ Irlande du Nord, ou la Serbie et la Croatie, ne correspondent pas a la realite geo-politique et globale en Palestine et en Israel. Il faut le reconnaitre. Il y a trop d’anxiete et de haine et trop peu d’espoir, DES DEUX COTES. Le retrait unilateral de la bande de Gaza, a ’prouve’ aux deux cotes que la faute, c’etait chez l’autre, L’ancien adjoint du maire (Israelien) de Jerusalem, Meiron Benvenisti, preconise une solution d’Etat unique, Palestinien-Juif. C’est a considerer egalement.... André Shonberg Tel Aviv

  • Nous voulons la paix avec nos voisisn et effecetivement si nous revenons a la raison et arretons de construire dans ce qui n’esty pas a nous on pourra y arriver...Mais comme on le sait, il faut etre deux pour le tango et si pparrallelement l’opinion et les leaders palestiniens ne cessent d’eduquer leurs enfants contre israel, on ne pourra y arriver. nous devons arreter de construire et eux au contraire doivent cnstruire l’education des leurs. a part ca Jerusalem doit rester la capitale d’Israel Moïse Sabrina Producteur de TV Jérusalem

Des musulmans :

  • Je voudrais juste signaler que je suis arabe et musulmane et que je me reconnais également dans cet appel. Une grande partie des arabes n’ont rien contre Israël, acceptent le partage tout comme les Palestiniens eux-mêmes, c’est en revanche contre la politique coloniale de l’actuel gouvernement que nous devons nous battre. Fraternellement. (Une étudiante arabe)
  • Ce conflit est une blessure et je souhaite ardemment cette paix. Réfléchissons hors de la tribu et du clan et retrouvons nous autour de valeurs ( liberté, égalité , démocratie et dignité) devenons des êtres libres. De culture musulmane, je me sens plus proche d’un israélien laïc que d’un musulman intégriste. Hachkar Kamal Cinéaste Producteur
  • Je signe le texte même si je me réclame d’aucune religion. Partisan d’une solution à deux Etats et pour la paix et la reconnaissance mutuelle et pour un Etat palestinien viable, je signe l’appel pour exprimer ma solidarité et ma sympathie aux iniateurs de l’appel et également à ceux qui l’ont signé. Habib Kazdaghli Historien universitaire Tunis-Tunisie

  • JE SOUTIENS DE TOUTES MES FORCES CET APPEL A LA RAISON, IL RELEVE DU BON SENS TOUT SIMPLEMENT !! Moussas Sorgo enseignant Ouagadougou

  • De même que je souscris sans réserve à l’idée que la poursuite des implantations, y compris sur Jérusalem Est, est nuisible aux intérêts même d’Israël et de son existence, je suis convaincu que seul la création d’un État Palestinien, viable, souverain et puissant, sera gage de sécurité pour Israël et pour l’ensemble de la région, et sera à même de mettre un terme au terrorisme... LAILA IMERHRANE Militante des Droits humains Chercheur Universitaire RABAT MAROC Je crois aux Utopies quand elles sont belles parce qu’elles finissent par se réaliser !

  • Musulman d’origine Marocain,j’ai toujours vécu et etudié avec des juifs Marocains,En Israel ils constituent maintenant une grande communauté,Les Palestiniens sont mes fréres et soeurs de religion et de langue et ça me deprime quand je vois tout ce drame qui se passe entre mes amis d’enfance et de citoyenneté et mes fréres et soeurs de religion,La terre est grande pour contenir tout le monde et justement il faut refléchir à comment la sauver devant tous les dangers qui menacent notre existence,oui reflechissons ensemble qu’on sois musulmans,juifs ou chrétiens et memes incroyants,et il faut jamais oublier que le radicalisme n’engendre que le radicalisme et quand est ce que Mr natanyahu et son gouvernement radicaliste comprendra enfin qu il joue le jeu d’al quaida car il ne fait en realite qu enrechir ses rangs de radicalistes de plus en plus d’angereux.que ce bout de terre s appelle israel ou palestine ou je ne sais pas quoi de plus mais une chose dont j en suis sur c est un lieu saint pour tout le monde alors gardons le saint et sauf comme ont fait nos ancetres. (Motribe El Hassan Lausanne)

  • Tant que n’existera pas la paix,les fanatismes de part et d’autre existeront. Ne nous désespérez pas davantage. Nous aussi, nous souffrons comme vous avez souffert.Nous aussi, sommes en deuil et de la diaspora. Nous aussi avons dit Salam Shalom et que nos peuples coexistent. Nous aussi, avons fait ce rêve. Il est aujourd’hui piétiné (Amra Widad Fort de France)

  • Je fais partie d’un comité français pour la paix entre Israéliens et Palestiniens le COSPP à Orly (94310) et je regrette beaucoup que les bonnes volontés comme cette pétition ou les tentatives de jumelages avec des villages Palestiniens et Israéliens pour la paix ne soient pas mis en avant dans les médias français. Je partage l’idée depuis longtemps que la communauté juive de France a un rôle clef à jouer dans la venue d’une paix. Mais pour cela il faudrait que les français de confession juive se fassent entendre et vraiment ! pourquoi ne pas clamer haut et fort votre volonté de voire la paix entre Israéliens et Palestiniens ? pourquoi ne pas prendre le risque de vous mettre à dos certains récalcitrants de votre communauté ? le jeux n’en vaut il pas la chandelle ? pour ma part, je suis musulmane et je souhaite et clame haut et fort qu’une paix est possible et nécéssaire entre Juifs et Arabes au proche orient ! je n’ai pas peur de me mettre à dos des personnes de ma communauté qui seraient contre cette idée pour une raison : ma raison et mon coeur me disent que la paix c’est bien alors j’ai choisi : je suis pour la paix ! j’invite toutes mes soeurs et mes frères juifs chrétiens musulmans athés et autres confessions à faire ce choix courageux du coeur et de l’esprit : OUI à une paix immédiate entre Israéliens et Palestiniens OUI à la dignité de tous les peuples, OUI aux droits à chacun d’exister et d’être le voisin d’un autre même si l’autre est différent ! je vous souhaite à tous de faire ce choix juste, pour ma part être « bon » ou être « juste » c’est pas une religion, une couleur ou une origine c’est une ligne de conduite qu’on choisit dans sa vie. Manel Saidi

  • Demandez aussi à la représentante de l’autorité palestiniene à Bruxelle, Mme laila Chahid d’être dans le coup... Bonne chance Khemais Khayati (journaliste Tunis)

Querelle de famille

LES METHODES DU CRIF :

Depuis une dizaine de jours, le CRIF, qui a décidé une fois pour toutes de s'aligner sans la moindre réserve sur la ligne la plus dure de la politique Israélienne, bataille ferme pour contrer la pétition JCall, mais surtout pour la disqualifier : contre-pétition "raison garder", article de Richard Prasquier appelant à ne pas signer Jcall, articles et billets vindicatifs sur les radios et les sites et les médias communautaires etc.

Ce matin, l'éditorialiste de Radio Communauté Juive dénonçait aussi la pétition JCall, comme un texte " déséquilibré et insidieux ", mettant en doute que " ses signataires soient des amis d'Israël" , y voyant pour preuve le fait que cette texte a été relayé par " les médias les plus anti-israéliens (comme) Le Nouvel Observateur et Le Monde " (sic!), se félicitant enfin, que " la communauté juive n'ait pas été abusée par cette opération de communication " : le contre-appel soutenu par le CRIF, nous disait-il, a en effet, ce week-end dépassé JCall en nombre de signatures...

Il faut savoir grâce à quelles méthodes et avec quel souci du respect des règles du débat démocratique un tel "score" a été obtenu : tapez donc Jcall sur Google. La première référence qui apparaît est un " lien commercial" (acheté par qui ?) : JCall.info, et non pas le site originel JCall.eu. Les internautes étourdis se retrouvent sur un site ami du CRIF. On y trouve un texte dénonçant JCall, l'article de Richard Prasquier, et un lien... qui dirige... vers "Raison Garder" : la pétition concurrente de Jcall !

C'est dommage que je n'ai pas les coordonnées de Prasquier, je l'appelerais sans attendre pour le féliciter. Guillaume Weill-Raynal

Point de vue religieux

  • Gaston Fèche Professeur d’hébreu retraité Limoges France
    L’occupation et la poursuite ininterrompue des implantations en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est, sont une erreur politique et une faute morale. Relire Lév. 25. 23 : « car la terre m’appartient, dit L’Eternel, et vous n’êtes tous chez moi que des étrangers et des hôtes. » Tout est à tous, car tout est à Dieu, et nous sommes tous ses enfants.

  • ... Enfin, d’un point de vue religieux, il est inconcevable que le principe de la suprématie absolu de la vie humaine reste en vigueur pour ce qui est de permettre la création d’un État Palestinien en lieu et place des frontières (biblique d’Israël), et qu’il soit bafoué pour ce qui relève du partage de Jérusalem. Selon la loi religieuse il n’y a, en effet, aucune incidence à ce que Jérusalem soit partagés pour servir la cause de la paix et de la sécurité dans la région. Notons ce passage du Midrash : « Je suis noire, et je suis belle, filles de Jérusalem » (Ct 1, 5), qui sont les filles de Jérusalem ? Le verset appelle les nations “filles de Jérusalem”. Selon R.Yo’hanan, le Saint, béni soit-Il, fera de Jérusalem une métropole pour le monde entier […] Pourquoi alors les appelle-t-on “libenot” les filles ? Car “libenot” se traduit aussi par “les bâtisseurs” ». (Midrash Tan’houma, additions sur Deutéronome 3, Midrash Cantique Rabba 1, 36). Il s’agit par conséquent de voir dans les Nations du monde, en accordant au peuple juif le droit à revenir sur la terre d’Israël, comme les « bâtisseurs » de Jérusalem métropole pour le monde entier.
    Auteur : « Israël Palestine la paix à la lumière de la Torah » (L’Œuvre 2008) – « L’Autre, l’image de l’étranger dans le Judaïsme ». Hérvé-Elie Bokobza


Ils accusent la politique actuelle d'Israël...

  • Je reviens de deux semaines de voyage en Palestine (en particulier à Bethleem) et je me rejouis d’entendre cet appel à la raison.

  • Continuons à résister en solidarité avec nos amis palestiniens

  • je reviens d’Israel-Palestine, ce que j’ai vu est terrible. Votre initiative en tant que juifs est formidable !! Bravo mille fois !! Votre position me parait très utile et importante, en vous démarquant de la position de l’Etat d’Israel, vous faites progresser la paix et le bon sens, c’est ce que nous attendons de vous, encore bravo !!

  • je ne me reconnais pas dans l’etat théocratique israélien, cependant -on peut-rêver- il est nécessaire d’avoir deux états, deux peuples une PAIX (Mon seul titre : mes parents sont morts par ce que juifs et communistes)

  • Avoir été victime à un moment de l’histoire ne justifie pas tout , et surtout pas un comportement inhumain vis-à-vis de ses voisins . Jacques Van der Rest Liège)

  • Avec le maintien des colonies Israel est indéfendable Hélène Toubiana Paris

  • ISRAEL DOIT REMBOURSER LES DEGATS AU PALESTINIENS SOUS LE CONTROL DE L’ONU, COMME L’ALLEMAGNE A FAIT AU JUIVES. David Terracini Perinello (Italie)

  • Tout ce qui pourra faire réagir les les Juifs européens face à l’inacceptable est bon à prendre, erreur politique et faute morale en effet. Jean Stern Paris

  • « Pourquoi Israël ? » demandait Claude Lanzmann. En tout cas pas pour la politique indigne et aveugle qui est menée par le gouvernement actuel. Jean Philippe Sportouch prof d'histoire Paris

  • Il est temps maintenant d’espérer qu’un jour le soleil ce lève sur cette terre sans plus ni haine ni rancoeur.
    Aujourd’hui c’est le souhait de millions d’ hommes et de femmes de par le monde.
    Il n’est plus temps d’admettre que le peuple Palestinien continue de subir l’oppression , l’humiliation, les meutres, la spoliation de ses terres.
    Personnes ne nie les terribles souffrances infligés aux peuples juifs. Mais il ne s’agit plus de faire l’amalgame systématique de l’antisemitisme alors qu’il s’agit de la politique d’un état celui d’Israël qui opprime un peuple depuis des décennies et reproduie ce que lui même a subi pendant bien trop longptemps.
    La victimisation doit cesser d’être pour qu ’enfin on puisse regarder le futur avec l’espoir d’une paix durable.
    On ne peut plus regarder derrière ou détourner la tête ce « conflit » na que trop perdurer.
    La communauté international vas se retrouver dans l’obligation d’intervenir si l’état d’Israël continue dans sa politique génocidaire oui car il s’agit bien de cela le génocide du Peuple Palestinien a petit feu...
    Arrêtons enfin les guerres de religions le temps des croisades doit définitivement cesser.
    Car on ne peut nier qu’il s’agit aussi d’une guerre de religion.
    Israël ne doit plus masacrer ses voisins le Liban dernièrement et enfin la destruction et l’anéantissement de décembre et janvier 2009 de ce qui reste du peuple Palestinien.
    Wilfried Simonet Lyon

 

Des non juifs miltants

  • Juif par le cœur et non par le sang, je signe cet appel à la raison pour demander au Parlement européen de prendre position en faveur du principe « deux Peuples, deux Etats » et d’adopter des mesures concrètes susceptibles de contrer les égarements des gouvernements israéliens dans leur politique d’occupation des territoires palestiniens et de ghettoïsation des populations palestiniennes. (Un professeurà l'Université de Louvain la Neuve)

  • Je ne suis pas juif - mais, chrétien, et petit-fils de chrétiens belges qui ont risqué leur vie en cachant des juifs aux temps de l’abomination. Je voudrais saluer la lucidité et le courage de mes amis juifs à la fois solidaires de l’Etat d’Israêl et acteurs tenaces de la justice. Vous êtes l’honneur du peuple juif - et un exemple pour nous, dans nos propres situations. Guillaume De Stexhe Professeur des universités Bruxelles Belgique

  • Je suis grec et j’ai du mal à comprendre comment deux peuples aussi vieux continuent à s’ appauvrir mutuellement depuis si longtemps à coups des missiles,des AK47,des Thoras,des Corans,des Évangiles et autres idioties pareilles.

  • Pas juive mais amie du peuple juif, je vous soutiens et j’espère qu’Israël sortira par le haut" de ses difficultés actuelles. Jacqueline Simon Marly 59

  • Nous avons tous besoin de paix et de reconnaissance de notre identité. C’est indispensable à la survie de chacun. Frédéric Nuthals Psychothérapeute Belgique


 

Points de vue craignant une exploitation anti-israélienne

  • Israël est une démocratie qui a droit à la vie, droit que lui refusent des gouvernements voisins. C’est d’ailleurs nous européens qui avons contribué à la fondation de l’Etat d’Israël, permettant à des juifs de retourner vivre et travailler sur la terre de leurs ancêtres. Bien sur que les Palestiniens ont aussi droit à la Paix, à vivre en paix, dans des relations de bon voisinage avec les israéliens. Je ne suis pas convaincu que certains leaders palestiniens souhaitent ce qui précède, non plus qu’un état palestinien. L’UE ne doit pas financer ceux la avec l’argent du contribuable européen Leloutre Dijon

  • Avec l’espoir que nos coreligionnaires sachent faire la part entre la nécessité d’un soutien critique à Israël d’une part, et la crainte - légitime - d’autre part que toute critique de sa politique ne serve d’eau au moulin des ennemis du peuple juif.... Yves Meyer


  • Adhérer à cette pétition :OUI.Mais en meme temps haut et fort le rejet et la LUTTE contre ceux qui veulent la destruction d’Israel:Hamas,Hezbollah et autres iraniens fanatiques.Il faut être très clair à ce sujet pour éviter tout malentendu et tout amalgame entre votre action et lesoutien imbécile et aveugle d’une certaine gauche aux mouvements cités plus haut. Sotirios Amaraggi Consultant à Monaco.

  • Je vous renvoie la pétition signée. Je ne peux cependant ne pas exprimer une deux remarques.
    1 - J’aurais aimé qu’il soit rappelé que « Jérusalem reste la capitale d’Israël »
    2 - Que l’on évite d’affirmer qu’Israël continue de construire « dans les quartiers arabes de Jérusalem Est » ce qui ne correspond pas à la réalité
    3 - qu’il soit mentionné que l’Administration OLP s’engage à reconnaître le « caractère juif de l’État d’Israël » . Michel Serfaty Rabbin et professeur

Réclament aussi des efforts côté arabe

  • D’accord, mais de l’autre côté on aimerais un appel similaire des in intellectuels palestiniens, arabes et musulmans. Le courage n’est pas leur vertu. (David Yaghil Goldberg Lyon)

  • Que les palestiniens reconnaissent israel (Colette Wimphen Châtenay alabry)

  • Très belle initiative, que je signe volontiers,mais à quant une même démarche coté palestinien ?
    Charles Berliner Bruxelles

  • Je soutiens le mouvement et appelle de mes voeux une initiative semblable de la part des intellectuels « arabes » qui souhaitent un état palestinien réellement démocratique ,respectueux de ses minorités.

  • La paix dans l’acceptation d’un ETAT JUIF merci (Feliza Markovitch Carcassonne)

  • Je signe, et j’espère une pétition parallèle chez les musulmans leur demandant de cesser de diaboliser l’état juif. Michel Lévy Dijon (Mivy)

Points de vue Juif

  • Merci car le CRIF non seulement ne nous représente pas, mais il nous fait honte ! (corinne Ehrenberg, psychanaliste)

  • Si tous les juifs du monde bénéficient de l’existence d’Israël qui les rend plus libres, ils souffrent aussi de son comportement. Et qu’il soit automatiquement supposé que nous soutenons les choix de l’Etat Israëlien parce que juifs me choque.

  • Enfin un mouvement européen juif pour défendre l’éthique juive via la position par rapport au conflit israelo-palestinien. Nicole Cohen-Karoubi

  • Je suis si heureuse de pouvoir enfin me joindre ma voix à celles d’ autres Femmes et Hommes de bonne volonté et de raison qui veulent dire tout haut qu’une paix juste au Moyen-Orient est la seule issue pour la sauvegarde d’ Israël dans la dignité et dans le respect des droits de l’ Autre qui est le principe même du judaïsme .

  • Comme le disait Hannah Arendt, Israel nous représente, nous Juif, que ce la nous plaise ou non. Il est donc de notre devoir de réfléchir avec indépendance et sérieux sur les actes, les devoirs et les droits de L’Etat d’Israel. Il faut dénoncer l’implantation des colonies, les souffrances reel des Palestiniens et des Arabes Israeliens, l’attitude du Hamas et de l’Iran. Je ne reconnais pas le judaîsme dans la ferveur nationaliste, je le reconnais dans la responsabilité d’établir la justice sur Terre

  • Soutenir le droit à l’existence d’Israël n’impose pas le devoir de soutenir la politique (actuellement désastreuse) de son gouvernement. Problème : la politique que nous voulons encourager est-elle possible avec le mode de scrutin en Israël ? (André Karlsfeld)

 

Des palestiniens voient avec sympathie cette pétition sans la signer car non concernés.

C'est le cas de Leila Shahid dont les propos sont repris sur plusieurs sites palestiniens ou pro palestiens.

Un peu d'humour sur Palestine Today qui constaste que des intellectuels juifs s'opposent à la colonisation :



Ceux qui s'opposent à la pétition et qui ne l'ont pas signé :

La principale force d'opposition à la pétition vient de la communauté juive organisée, avec de nombreuses personalités et des arguments fondés, leur point de vue et leader fait l'objet d'une analyse à part. (Voir Raison Garder )

A l'autre bout des opinions, on trouve les antisionistes

L'UJFP : Union Juive pour la Paix mouvement radicalement anti sioniste, incapable de comprendre ce que paix veut dire. (Voir article de Rudolph Bekouche "Un appel à la raison bien désraisonable") ; toutefois j'ai noté la signature de la pétition par au moins un membre de ce mouvement, il n'y aurait donc pas unanimité.

  • Protection Palestine ne signe pas répercute un autre avis, celui de l'UJFP :
    "pourquoi nous ne signons pas "
    pour Jcall : "Il ne s’intéresse qu’à la préservation d’une majorité juive dans l’Etat d’Israël pour pouvoir maintenir « démocratiquement » un régime qui fait des Palestiniens israéliens (20 % des citoyens de cet Etat) des citoyens discriminés et qui empêche tout retour des exilés qui le souhaiteraient. Cette conception de la démocratie n’est pas la nôtre"
    (Ndlr : Et si la France exigeait le droit au retour des pieds noirs en Algérie ? )

  • Agitation des sionistes de « gauche » pour sauver Israël (La feuille de choux)
    Nous ne partageons absolument pas la préoccupation de ces gens dont le problème n’est pas de soutenir le peuple palestinien en vue de la justice et du droit, mais de sauver l’État d’Israël qu’ils rêvent « juif et démocratique » sans s’apercevoir de l’oxymore. Mais, à titre d’information, nous portons à votre connaissance ces manœuvres sans avenir…

  • Une leçon de modestie de Monsieur Bernard Henri Lévy (Politis)
    extrait d'un gloubi boulga indigeste :
    «demandent « que l’Union européenne, comme les États-Unis, fasse pression sur les deux parties », c’est à dire, comme tu l’auras tout de suite compris, sur les colonisé(e)s, d’une part, et sur les colon(ne)s, d’autre part, « et les aide à parvenir à un règlement raisonnable et rapide du conflit israélo-palestinien » - suivant le bon vieux principe du maintenant qu’on t’a niqué, Mohammed, ça serait bien que tu négocies, ou si tu veux qu’on te mette encore des bombes phosphorées dans ta gueule ?
    Naturellement : BHL (rires) a « signé » cet appel qui renvoie dos à dos l’occupant(e) et l’occupé(e).»

Retour à l'article principal

Peintures

Courriers

Humour


Ha¹aretz, 1er mai 2010

http://www.haaretz.com/hasen/spages/1166653.html

Jcall : Même les plus grands amoureux d¹Israël s¹impatientent
Yossi Sarid

Trad. : Gérard pour La Paix Maintenant


Dieu merci, nous avons vécu assez longtemps. Depuis 2 000 ans (ou en tout
cas depuis 43 ans) nous avons espéré entendre cette voix venue de haut, mais
elle tardait à venir. Personne ne peut accuser les 3 000 intellectuels juifs
signataires d¹une lettre qui doit être présentée lundi au Parlement européen
et qui appelle Israël à cesser toute construction en Cisjordanie et à
Jérusalem-Est de pratiquer la haine d¹Israël. De même, personne ne peut
dépeindre les philosophes Bernard-Henri Lévy ou Alain Finkielkraut comme des
juifs qui pratiquent la haine de soi.

Ce sont des gens qui saisissent chaque occasion pour défendre publiquement
Israël et lui demeurent fidèles. Même pendant l¹opération « Plomb durci »
et après le rapport Goldstone, ils étaient du côté d¹Israël. L¹Etat d¹Israël
est la prunelle de leurs yeux, pendant les bonnes périodes et surtout les
mauvaises.

Mais même pour eux, la patience a des limites. Et leur c¦ur est rongé d¹une
inquiétude sincère. Ils écoutent le Président Sarkozy et entendent un homme
qui se sent déçu et trahi. Sarkozy se sent trompé et il est en colère. Le
visage de la chancelière Angela Merkel révèle, lui aussi, de la colère face
à la manière dont Benjamin Netanyahou s¹est servi d¹elle et de sa bonne
volonté. En Grande-Bretagne, l¹hostilité grandit. De plus en plus
d¹Israéliens y sont considérés comme personae non gratae. Nos représentants,
officiels ou semi-officiels, fuient les campus à bride abattue. Une brise
froide souffle de Scandinavie jusqu¹à l¹autre bout de l¹Europe. Même
Berlusconi est en train de montrer les premiers signes d¹impatience
italienne.

Les signataires de cette pétition (...) ont conclu qu¹ils n¹avaient plus le
choix : leur Israël n¹a pas idée de là où il vit. Il ne se rend pas compte
de combien il est coupé du monde, de l¹Amérique, de l¹Europe et des pays
arabes qui ont conclu la paix avec lui, alors que c¹est plus que jamais
qu¹il a besoin d¹eux.

Ils ont délibéré, consulté, formulé et reformulé. Ce n¹était pas facile pour
eux. Mais au bout du compte, ils se sont décidés à s¹élever et à faire leur
propre déclaration en écrivant un document sans précédent. "European Jewish
Call for Reason" est leur titre. Ils appellent le gouvernement israélien à
geler immédiatement toute construction en Cisjordanie et à Jérusalem-Est,
pour "¦uvrer à la survie d¹Israël en tant qu¹État juif et démocratique".

Ils comptent soumettre lundi cet important document au Parlement européen.
Herzl, que nous commémorons en ce moment, se serait-il joint à cet appel et
à cette délégation, mû par l¹inquiétude de voir perdue sa vision ?

A la manière des gens qui réfléchissent, les signataires en sont arrivés à
faire la distinction entre le gouvernement d¹Israël et l¹Etat d¹Israël. Les
gouvernements vont et viennent, alors que l¹Etat sera toujours là. C¹est là
notre espoir, et c¹est ainsi que nous devons agir pour que l¹Etat ne
s¹écroule pas.

Tous ceux qui flattent Netanyahou, Avigdor Lieberman et Eli Yishai ­
flatteurs sourds et aveugles qui disent « amen » à leur politique ­
recherchent vraiment le bien d¹Israël. Bien au contraire, ils pourraient
susciter une grande catastrophe, sur nous et sur tout Israël. Montrer trop
de responsabilité revient parfois à manquer de responsabilité. Comme le
déclarent les signataires : "L¹alignement systématique sur la politique du
gouvernement israélien est dangereux car il va à l¹encontre des intérêts
véritables de l¹État d¹Israël."

Pour paraphraser Amos 5 :13, le prudent ne demeurera pas silencieux à un tel
moment. Les signataires sont déjà l¹objet d¹attaques. Parce qu¹ils ne vivent
pas ici avec nous, ils n¹ont pas le droit de se mêler de nos affaires et de
critiquer un gouvernement élu, diront leurs détracteurs.

Pendant un moment, j¹aurais été près d¹être d¹accord avec cet argument si,
soudain, je ne m¹étais rappelé la lettre ouverte d¹Elie Wiesel adressée il y
a un mois au Président des Etats-Unis (1). Ceux qui, alors, ont applaudi
Wiesel auront du mal à critiquer Finkielkraut. Et peut-être est-ce cette
lettre ouverte d¹Amérique qui aura poussé les intellectuels européens à
réagir.

Ceux qui s¹abstiennent de tout critique ne sont pas nécessairement des amis,
et même s¹ils ne sont pas des ennemis, ils pourraient se retrouver ensemble
avec nos pires ennemis. Ces 3 000 intellectuels juifs européens agissent
donc par amour.


(1) http://www.lapaixmaintenant.org/article2044

http://www.rue89.com/boniface