facebook
Mivy décoiffe,
car il a été
conçu par un chauve !

m'écrire : a  
adresse : http://www.mivy.fr/

 


Journal 2005
mercredi, 18-Jan-2012
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :


Pour naviguer, cliquez sur le nez
historique => journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011,
2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017




trefle
Mardi 20 décembre 2005 complété le 8 janvier 06
a
 Liberté pour l'histoire ! Une pétition pour l'abrogation des articles de loi contraignant la recherche et l'enseignement de cette discipline.  

Emus par les interventions Emus par les interventions politiques de plus en plus fréquentes dans l'appréciation des événements du passé et par les procédures judiciaires touchant des historiens et des penseurs, nous tenons à rappeler les principes suivants :

L'histoire n'est pas une religion. L'historien n'accepte aucun dogme, ne respecte aucun interdit, ne connaît pas de tabous. Il peut être dérangeant.

L'histoire n'est pas la morale. L'historien n'a pas pour rôle d'exalter ou de condamner, il explique.

L'histoire n'est pas l'esclave de l'actualité. L'historien ne plaque pas sur le passé des schémas idéologiques contemporains et n'introduit pas dans les événements d'autrefois la sensibilité d'aujourd'hui.

L'histoire n'est pas la mémoire. L'historien, dans une démarche scientifique, recueille les souvenirs des hommes, les compare entre eux, les confronte aux documents, aux objets, aux traces, et établit les faits. L'histoire tient compte de la mémoire, elle ne s'y réduit pas.

L'histoire n'est pas un objet juridique. Dans un Etat libre, il n'appartient ni au Parlement ni à l'autorité judiciaire de définir la vérité historique. La politique de l'Etat, même animée des meilleures intentions, n'est pas la politique de l'histoire.

C'est en violation de ces principes que des articles de lois successives ­ notamment lois du 13 juillet 1990, du 29 janvier 2001, du 21 mai 2001, du 23 février 2005 ­ ont restreint la liberté de l'historien, lui ont dit, sous peine de sanctions, ce qu'il doit chercher et ce qu'il doit trouver, lui ont prescrit des méthodes et posé des limites.

Nous demandons l'abrogation de ces dispositions législatives indignes d'un régime démocratique.

Jean-Pierre Azéma, Elisabeth Badinter, Jean-Jacques Becker, Françoise Chandernagor, Alain Decaux, Marc Ferro, Jacques Julliard, Jean Leclant, Pierre Milza, Pierre Nora, Mona Ozouf, Jean-Claude Perrot, Antoine Prost, René Rémond, Maurice Vaïsse, Jean-Pierre Vernant, Paul Veyne, Pierre Vidal-Naquet et Michel Winock.

Les mesures législatives de circonstance (Lois punissant le négationisme, louant l'oeuvre de la France d'Outremer ou condamnant l'esclavage européen) actuelles sont regrettables, par ce qu'elles donnent aux politiciens la capacité d'étouffer la vérité, et par ce que ce sont des mesures ad-hoc visant tel et tel cas particulier en raison de l'efficacité de tel ou tel groupe de pression. Elles ne permettent pas d'empêcher toutes les dérives actuelles et possible.

 Toutefois, le dispositif actuelles réprimant la diffamation, ou les appels à la haine, au racisme sont insuffisants. A-t-on le droit d'enseigner que la terre est plate, ou que la masturbation rend sourd ou encore que «le protocole des sages de sion» est à l'origine du sionisme, ou que l'esclavage a été importé en Afrique par les européens ?

Il faut donc créer un nouveau délit, plus général punissant la diffusion volontaire d'erreurs en vue de fausser le jugement des gens. Ce délit devrait viser surtout ceux qui sont chargés de former ou d'informer.
Arno Klarsfeld a été nommé par Nicolas Sarkozy pour diriger une commission, son point de départ est sain, il faut enseigner les dégâts et les bienfaits de la colonisation,  et non se focaliser sur un seul des revers de la médaille. Mais sa personne, proche de la gauche israélienne, (il a la double nationalité) fâche les antisémites et leurs alliés.

Hérodote (cliquez sur l'image)
montre bien les dangers et le ridicule de lois spécifiques portant sur tel ou tel point d'histoire. Il reste que notre société doit se protéger de ceux qui utilisent de façon maligne l'histoire.   
   Il ne faut pas libérer la parole des assassins, ni celle des obscurantistes. On ne doit plus entendre ceux ceux qui du Rwanda au Proche Orient, des banlieues à certaines chapelles intégristes préfèrent le mythe à la connaissance pour mener les gens n'importe où.haut

.a
Mardi 20 décembre 2005
complété le 8 janvier 06


aa
Le président Iranien Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a appelé à la destruction d'Israël au cours d'un discours qui a le mérite d'être clair iran

<

S'inscrivant dans le cadre d'une guerre de civilisation, l'occident est désigné comme le "monde opresseur", dont Israël n'est que la tête de pont. La destruction de cette tête de pont est indispensable dans le cadre de la lutte globale.

Pour la première fois, les dirigeants occidentaux n'ont pas eu le sens de l'humour, et l'ambassadeur d'Iran a été convoqué pour se faire tirer les oreilles par le ministre des affaires étrangères dans plusieurs pays dont la France, la Belgique, et l'Allemagne. L'occident commence à comprendre qu'il est également visé.

Une manifestation relativement importante a eu lieu à Paris (5000 personnes), à Rome (15 000) et à Bruxelle. Bien entendu, la communauté juive formait le gros des troupes des manifestants, toutefois, mes oreilles trainant à la cantine, j'ai pu remarquer que les collègues non juifs étaient très souvent inquiets de tels dérapages, surtout que l'Iran fait de gros efforts pour se doter de l'arme nucléaire, qu'elle en a les moyens et qu'elle dispose de fusées. D'après "Opinion Public", ce discours a fâché les français. .haut

quille

Dimanche 6 novembre 2005 a
Je viens de me faire banir du forum de Meijis

Tous les forum ont une chartre, une «Netiquette» que les participants s'engagent à respecter. Pas d'insultes, de racisme, de violence verbale etc..

J'ai toujours respecté cette chartre, et j'ai essayé de démontrer l'aspect calomnieux et révisonniste des thèses de ceux qui veulent absolument qu'Israël ne soit peuplé que d'êtres absolument malfaisants, en se servant d'arguments extraits du «protocole des sages de sion», de passages tronqués ou falsifiés du Talmud, et d'autres merveilles puisées dans l'arsenal nazi. 

Ce qui n'a pas plu, je pense, car le motif de mon bannissement ne pas m'a pas été signifié malgré une demande au webmestre explicite, a été mon soutien affiché aux peuples d'Israël, et de Palestine, l'affirmation qu'on ne peut être que pour les deux ou contre les deux. a

La question qui a fait déborder le vase, a été : «Répondez moi clairement, êtes vous pour l'extermination du peuple Israëlien ? »  . Répondre par un bannissement à une telle question est claire, oui, à Meijiss on est partisan du génocide.

Dans de telles condition, comment et pourquoi leur signaler que la cour suprème d'Israël vient d'interdire de prendre des voisins palestiniens comme bouclier humain, qu'un arabe vient de bénéficier d'une greffe cardiaque grâce au don d'une famille juive, et que tant de gens se battent pour la fraternité en Israël. Ils ne voient, n'écrivent et pensent qu'au mal qui malheureusement existe aussi.

.haut

Vendredi 6 octobre 2005
aa
Rita, un deuxième cyclone s'apprête à ravager le Sud des Etats Unis. Le premier, Kathrina, a provoqué une innondation générale de la Nouvelle Orléans suite à la ruputure des digues, et plusieurs centaines de victimes. Les installations pétrolières sont endommagées et menacées, l'économie américaine souffre et va souffrir encore davantage.

Le président Bush est mis en cause directement pour la lenteur des secours, mais une a telle catastrophe était-elle prévisible ? Peut-on mobiliser instantanément des moyens énormes ? débloquer sans autorisation des fonds ?  Comment organiser une réaction à la hauteur d'une telle catastrophe sans concertation ni coordination ?  il faut du temps pour mettre en place un plan d'envergure qui n'a pas été préparé.

L'incurie fédérale a été aussitôt exploitée par les racistes, qui ont expliqué que le Président se moquait des noirs, les premières victimes.
Les victimes sont avant tout des pauvres, les autres ont pu fuir à temps à l'hôtel ou dans leur résidence secondaire. Or les pauvres sont souvent noirs. Venir au secours de dizaine de milliers de pauvres sur le toit de leur maison est long... certains en sont morts, seuls les agitateurs y voient du racisme.

LLà où le Président Bush et ses prédécesseurs sont coupables, c'est d'avoir négligé l'environnement. Par exemple de s'être opposés aux efforts pour retarder le réchauffement de la planête en ne signant pas les accords de Kyoto. D'avoir endigué le Mississipi, d'avoir construit dans des zones innondables etc.. Le mépris pour l'écologie sont responsables de la catastrophe, et si la politique ne change pas, de beaucoup d'autres encore vont venir, elles seront encore plus terribles, et ne toucheront pas que l'Amérique.

haut

Vendredi 12 Août 2005 a
a

Pour une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle ! ! ! un véritable scoop ! è Le nouveau contrat permet aux employeurs de licencier sans avoir à se justifier et sans procédure pendant les deux premières années d'embauche. Cela permettra à certains audacieux de prendre le risque économique d'embaucher, vu qu'ils pourront révoquer leur décision si la conjoncture ne correspond pas à leurs attentes.

Les charges sociales sont des salaires indirectes, le coût du travail inclu l'ensemble. En cherchant à baisser ce coût veut-on rejoindre les pays esclavagistes ? les esclaves du tiers monde seront toujours moins cher que les salariés européens ! 

Si on écoute M Caminade et on baisse les charges, elles seront ipso facto reportées sur les salariés sous forme d'une contribution solidarité quelconque, donc on baissera les revenus disponibles. Pas folle la guèpe ? peut être, mais bigrement réactionnaire !

Le salarié sera précaire plus longtemps, alors comment fera-t-il pour se loger ? Le sentiment d'insécurité et la marginalisation d'une part croissante de la jeunesse ne pourra que croître avec une telle mesure. Les salariés vivant en dessous du seuil de pauvreté sont de plus en plus nombreux en France. (Cette tendance n'est pas que française )  

haut

a
Dimanche 10 juillet 2005
a
Un nouveau crime de guerre : Al Quaïda place quatre bombes dans le métro de Londres, et fait exploser un bus à impérial : plus de cinquante morts.

Le Plan Vigipirate est déclanché en France, et Partout les mesures de protections sont renforcées. L' italie en profite pour mener des actions de police contre les immigrés clandestins

Le Parisien titre en gros : «L'Angleterre punie», ce qui implique une reconnaissance de l' autorité morale d' Al Quaïda : la punition est faite par le père ou la justice, elle concerne un coupable. Le journal légitime les assassins.
Quand la presse française soutient les terroristes de Londres... et la parano communautariste !

« Le Parisien titre Al Qaida punit Londres . Voilà Londres coupable et Al Qaida justicier ! Quelle insulte aux victimes londoniennes ! Le Parisien a publié un court entrefilet le lendemain : UN CERTAIN NOMBRE de lecteurs se sont étonnés, voire indignés de notre manchette d'hier : Al-Qaïda punit Londres , considérant que le verbe punir suppose qu'il y a eu faute. Bien sûr, la capitale britannique n'en a commis aucune. Nous sommes désolés de ce malentendu et nous présentons nos excuses...dont acte !

Il n'empêche ! Nos médias auront ainsi mis moins de 24 heures pour inverser les victimes. Sur Europe, on nous propose un jeune Français qui accuse les Londoniens.
»

Ivan Roufiol épingle un sujet du Brevet posé aux enfants de 14 ans en France : « Comment la puissance américaine a-t-elle été contestée le 11 septembre 2001 ? »
Ce qui revient à faire passer les attentats islamistes contre la plus grande démocratie – mais aussi ceux d' hier contre Londres – comme un moyen de contestation comme un autre. Illustration du dressage antiaméricain pratiqué par l'Education nationale.

Sharon est furieux contre Tonny Blair, le premier ministre anglais à qui tout réussissais (réélection triomphale, jeux olympiques de 2012) a lié dans un discours l'agression dont son pays est victime avec la crise du Proche Orient.

L'action britannique en Irak n'y serait-elle pour rien ?
N'est-ellel pas ? ??

haut

Dimanche 3 juillet 2005 a
Proche Orient Info décide de cesser de paraître v

Le journal a cessé de paraître avant tout opur des raisons économiques.

Cette nouvelle m'a fendu le coeur, je suis très reconnaissant à PO info qui a permis une mobilisation réussie de la communauté pour contrer les tentatives de boycott d'Israël par les université, l'offensive d'Al Manar pour s'implanter en France etc... Son action anti intégriste (musulmans ou juif) a aussi été très utile. Un journal modéré et crédible, lisible par tous les modérés, mais pugnace et efficace pour défendre la liberté aet le droit.

La joie indecente des islamistes d'Oumma est un hommage supplémentaire rendu à ce média.

haut

Vendredi 23 juin 2005 a

Quelque 70 % des Arabes israéliens estiment que l'Etat hébreu a le droit d'exister en tant qu'Etat juif et démocratique et 25 % d'entre eux acceptent même l'idée que les autorités veuillent y préserver une majorité juive. (Guysen.Israël.News) Du côté juif, 25 % des personnes interrogées pensent que les Arabes ne devraient pas jouir de tous les droits civiques, et 70 % reconnaissent qu'ils évitent de se rendre dans les centres de population arabes.

Un des plus grands péril qui menace la société israélienne est le «communautrisme», une nation ne peut se former qu'avec tous ses citoyens. Les arabes israéliens sont moins aimés par leurs concitoyens que les juifs où les musulmans ne le sont en France,

Le racisme des extrèmistes est utilisé par les racistes de l'autre camp pour prouver qu'il se faut se méfier. D'où la nécessité de mettre en avant, en Israël, en Palestine, comme en France l'existance d'une population potentiellement amicale, même si elle habite du mauvais côté de la frontière réèle ou imaginaire.

Il semble bien que les arabes israéliens évoluent, ils sont de plus en plus nombreux à adhérer au parti travailliste, (ils ne votent plus "ethnique"), il se précipitent pour faire un service civil (le service militaire ne leur est pas encore ouvert)... tandis que certains autres défraient la chronique en frayant avec les «terroristes». Être arabe israélien n'est pas une chose évidente !

Pendant ce temps, les espoirs de paix fondent, les criminels du Djihad Islamique cherchent à commettre le plus de monstruosités possible, tandis que le gouvernement d'Israël décide de renforcer l'encerclement des populations arabes de cisjordanie en doublant la population juive de la vallée du Jourdain.

haut
a
Mardi 21 juin 2005 a
Le tour de France de l'amitié judéo-musulmane est parti dimanche...

Insufisemment médiatisée, cette initiative du rabbin Serfaty serfatya mis en évidence l'existance de musulmans cherchant la paix en France, brisant l'image d'un islam monolitique et antisémite.

Merci en particulier à la Grande Mosquée de Paris, à Beur'FM et aux éclaireurs musulmans. Côté juif, il y avait le CRIF, les éclaireurs israëlites, l'UEJF et radio Shalom

Les musulmans ont plus à gagner à ce type de manifestation, si l'on en croit le sondage d'«expression publique». haut
a

Lundi 20 juin 2005 aaaa
Le «non» l'a emporté, les français refusent la constitution européene.. résultats un mois après


?ref

Jacques Chirac a changé de gouvernement, mais en a choisi son frère jumeau, Libération a écrit en titre «On ne change pas une équipe qui... »

Les langues, et les Européens n'hésitent plus à dire tout haut ce qu'ils pensaient tout bas. Les Hollandais aussi ont dit Nee, et tous les sondages montrent que si étaient consultés, les Allemands, les Anglais et les autres diraient aussi Non, Nein, No etc...

L'Angleterre qui arrive à la présidence tournante de l'Union, tente un coup de force pour imposer une politique plus clairement libérale en bloquant le budget, or les français et les allemands, voulaient justement une Europe moins libérale.

Souhaitons nous ou pas une Europ fédérale avec une politique claire ? Par ce qu'on refuse de poser franchement la question aux peuples, on arrive à l'impasse actuelle.

Il faut soit dissoudre l'Union Européenne actuelle, et la remplacer par une zone de libre échange, soit faire l'europe confédérale, en transformant le parlement européen en assemblée constituane chargée de faire approuver à tous les européens un projet d'adhésion à la fédération. La politique de l'Union sera choisie par ses élus, et non par des jeux de pouvoir subtils et incompréhensibles.
haut

Mercredi 24 mai 2005 a

Les élections européenes c'est dimanche et le débat va bon train !

Les barrières entre gauche et droite ont sauté, faisant apparaître le vrai clivage deref2 la société française :

  • La France "d'en haut", ceux qui voient un monde en développement avec des opportunités, et qui aspirent à une union gouvernable.
  • La France "d'en bas", ceux qui craignent la mondialisation, et d'être envahis par des gens, des marchandises et des capitaux apatrides et dominateurs.

La constitution est jugée trop libérale pour les uns, pas assez pour les autres, elle a tous les défauts et leur contraire, en fait on n'a pas demandé aux gens s'ils voulaient ou non une europe fédérale. Les dirigeants, comme d'habitude manipulent l'opinion en évitant de trop leur demander leur avis sur le fond.

Jacques Chirac a été gonflé en préférant la voie référendaire, il risque gros, mais cet homme a toujours été un joueur, à défaut d'être une gagneur !

haut

Dimanche 8 mai 2005 a

Après une immense manifestation réunissant près d'un libannais sur trois, y compris les bébés, la Syrie officiellement a évacué le liban. Le 7 mai, le Général Aoun rentre au pays.

Selon les organisateurs, 300 000 à 400 000 personnesétaient venues de toutes a les régions du Liban, de Beyrouth ou du Akkar, de Hasbaya ou de Miziara, de Haret Hreik ou de Chebaa, avaient envahi la place des Martyrs, mais aussi les toits des immeubles, la statue des Martyrs et les grillages du terrain de sport. Mais selon la télé française, ils n'étaient que 10 000 et la cérémonie était boycotté par les autres leaders politique. Est-ce pour cela que le Général Aoun à son arrivée a fait des efforts pour parler en anglais alors que le français lui est plus familier ?

Le général veut établir un état laïque et casser le communautarisme qui gangrène et corrompt la société libannaise. Il souhaite aussi le retour des Palestiniens, en Palestine. «Il nous est impossible de les accueillir au Liban pour des raisons de densité, de superficie, d’espace et de ressources. »

Il n'ose pas encore s'attaquer au Hezbollah, et il s'opposer à toute intervention bétrangère contre cette milice, c'est une affaire interne au Liban soutient-il, il souhaite les intégrer à la nation et incorporer leur milice à l'armée nationale. Pour cela, il ne peut pas s'engager sur la route de la paix avec Israël. Pour mieux les étouffer, comme le général de Gaulle avec les communistes, Aoun est prêt à s'allier avec ses ennemis naturels.

La syrie n'accepte pas sa défaite et tente de relancer la guerre civile. Le même jour une charge de 25 kg de TNT a détruit les studios de la radio privée chrétienne, la "Voix de la Charité" (Saout al-Mahaba) qui militait pour le retour des prisonniers libannais en Syrie, et charge contre une église à Jounieh a fait un mort et six blessés.

haut

Mardi 26 avril 2005 a

Benoît XVI vient d'être élu Pape

Nous avons eu droit à l'agonie du pape Jean Paul II pendant des semaines, l'actualité a été remplie de ses souffrance, en concurrence avec celles du prince Rainier III de Monaco. Le pape est mort le premier

Le Pape était un partisan du rapprochement avec le Judaïsme, il a donc eu droit à la reconnaissance des officiels de notre communauté. Bien que Polonais, on a rien eu à lui repprocher pendant la guerre, ce qui n'était pas évident !

Par contre en préconnisant la fidélité et l'abstinence pour lutter contre le Sida en Afrique, le dogme qu'il a soutenu peut être assimilé à «non assistance à personne en danger». Indirectement, il a causé la mort de beaucoup de pêcheurs.benoît

Ayant nommé une foule de cardinaux, il est logique que son successeur soit à son image, un tenant ferme du dogme. En ce sens il rejoint les responsables du judaïsme orthodoxe qui luttent contre l'évolution des moeurs, et tentent en vain de faire entrer une société moderne dans un moule ancien, bien plus vieux que le progrès technique.

La nomination du cardinal Josef Alois Ratzinger n'était pas vraiment une surprise, en tant que secrétaire privé de Jean Paul II, il a eu tout le temps de mettre en place la machine qui devait assurer son élection ! haut

pape
Jeudi 6 avril 2005
a
«Des enfants juifs ont lancé des pierres sur des soldats israéliens qui reconstruisaient la maison d'un palestinien»

Voici ce que je viens d'entendre sur la radio juive.
Des gens de 'Hevron considéraient que leur voisin arabe était un «terroriste» et on décidé de détruire sa maison. Le tribunal saisi par le palestinien a considéré que nul n'avait le droit de se faire justice lui-même, et que l'état avait failli en n'assurant pas l'ordre, du coup, il a été condamné à reconstruire la maison, ce qu'il est en train de faire. Cela n'a plus a tous les extrêmistes ! haut

Mercredi 30 mars 2005 a

Un couple sur deux divorce en région parisienne, et la société ne sait pas gérer ce type de conflit.

I y a inégalité homme-femme, le mari qui n'a généralement pas la garde des enfants est obligé de payer une pension à son ex, même quand celle ci lui refuse le «droit de visite», c'est à dire l'empêche de jouer un rôle de père. L'homme scène de ménageest réduit au rôle de payeur.

Pour rétablir un peu d'équité, le père privé d'enfant devraient pouvoir verser la pension alimentaire à une caisse de dépôt afin d'inciter leur épouse récalcitrante à respecter la loi. On devrait aussi instaurer un délit, lorsqu'il est établi qu'un conjoint fait tout ce qu'il peut pour rompre le lien filial envers qui unissait ses enfants et son ex conjoint.  haut

Lundi 14 mars 2005 a
Des dirigeants du Djihad islamique se plaignent qu'Israël les empêche de se rendre au Caire pour participer mardi au dialogue interpalestinien sur une Houdna (trêve). Les autorités israéliennes ont expliqué qu'elles avaient pris cette mesure suite à l'implication de l'organisation terroriste dans l'attentat perpétré à Tel Aviv le 25 février.  (Guysen.Israël.News)

La relation ennemi partenaire politique est d'une ambiguïté extraordinaire, le Djihad affirme tous les jours que son but est de détruire l'entité sioniste avec qui il ne faut pas faire la paix, mais il attend de lui qu'il lui facilite la vie. haut

a
Jeudi 10 mars 2005 a

Le chef d'état-major Moshé Yaalon a déclaré, quot;Plus aucun travailleur palestinien d'ici 2008

Notre but, c'est de mettre fin à l'emploi des travailleurs palestiniens,
pour que ce qui s'est passé ici ces quatre dernières années ne se reproduise plus
", a-t-il ajouté.Il a évoqué la présence de 150 000 travailleurs palestiniens en Israël
avant l'éclatement de la violence en septembre 2000. Jusqu'à maintenant, l'économie palestinienne était dépendante de l'économie israélienne. Mais maintenant, elle a besoin d'un soutien financier [de la part des donateurs étrangers] pour créer des emplois", a
fait remarquer Yaalon, lors d'une conférence donnée à l'université de Tel-Aviv.

Il y a une mauvaise foi dans ces déclarations, l'intifada, n'est pas due à la présence de travailleurs Palestiniens en Israël, plutôt aux empêchements, aux barrages et aux freins à leur présence.

Par contre, ces propos s'inscrivent dans la lutte démographique pour qu'Israël ne subisse pas avec les Palestiniens ce que les libanais pro-occidentaux  subissent avec ceux qui sont pris entre les griffes d'une propagande venue de Téhéran,  qui tentent d'instaurer une dictature islamique pour tous, y compris pour les chrétiens, en les condamnant à plus ou moins long terme à l'exil. 

Dans la série «Je vous l'avais bien dit» il se confirme tous les jours que la barrière-mur de séparation n'a pas pour but essentiel la lutte contre le terrorisme, mais contre l'immigration clandestine, le nouveau tracé épouse presque la ligne de 1967 et tend vers une frontière excluant un maximum d'arabes possibles, quitte à laisser Ariel et ses 25000 habitants de l'autre côté.

D'ailleurs, on a assisté à un «rush» d'habitants arabes pour être du «bon» côté de la barrière, le côté israélien, là où il a du travail. Le développement économique de la Palestine devient vital pour Israël haut

a

Mardi 8 mars 2005 a
Au Liban une puissante manifestation de soutien à la Syrie se déroule en ce moment

Depuis l'assassinat du président Hariri, probablement tué par les Syriens, des manifestants réclamaient le départ de l'armée Syrienne, avec l'appuie bienveillant de la diplomatie occidentale. On dénombrait régulièrement entre 100 et 150 000 manifestants

Aujourd'hui on parle de plusieurs centaines de milliers de personnes, venus réclamer le maintien de l'occupation syrienne. Les journaux inféodés à la Syrie parlent d'un million et demie de personnes.

On remarquait lors des images télévisuelles que les manifestants anti syriens étaient occidentalisés, les femmes étaient tête nues. La manifestation pro syrienne est une manifestation islamique chiite.

Les Chiites représentent 40 % des Libannais, et la Syrie a «importé» un millions d'ouvriers syriens au Liban pour coloniser le pays, ce qui explique l'importance de la manifestation d'aujourd'hui. La Fondation libanaise pour la paix (LFP) déclare : '' 700 000 travailleurs syriens ont défilé. Ils étaient entourés de 300 000 personnes qui ont l'habitude de manifester avec le Hezbollah aus sud de Beyrouth pour défier Israël ''. La radio Israélienne annonce que chaque manifestant du Hezbolah aurait reçu 50 € pour venir... propagande ?

La démocratie est bien mal partie au Liban, d'ailleurs les islamistes français soutiennent le Hezbollah et tous les anti-démocrates d'Orient. C'est pas drôle !

haut

Lundi 31 janvier
a
  Des élections ont eu lieu en Palestine, et Mahmoud Abbas a été élu, conformément aux prévisions

Il se donne les moyens de créer un État palestinien, en  commençant  par l'essentiel : tenter d'unifier les forces armées.  Tandis que Sharon met concrètement en oeuvre son plan de retrait de Gaza. 

Rien n'est gagné, malgré l'optimisme unanime des médias occidentaux : le Hamas a fait un triomphe aux élections locales à Gaza, et  l'opposition de droite à Sharon vient de réussir une démonstration de force en réunissant entre 100 et 150 000 personnes à Jérusalem.

Surtout, qu'Abbas, qui se sait très beau a peur d'être violé (voir en face ) :=))

haut

Mardi 25 janvier 2005 a
Un tremblement de terre de magnitude 9,5 sur l'échelle de richter a endeuillé la planète le 26 décembre. 

Je n'ai pu en parler qu'aujourd'hui, car mon fournisseur de service, carteWanadoo avait interdit les mises à jour des pages web pour des raisons techniques.

Le nombre de morts estimé est passé de 500 le 26 décembre à plus de 270 000 un mois plus tard. 

Une grande partie de la planète a été touchée : On a d'abord parlé de Ceylan et de la Thaïlande où des plages bondées de touristes ont subis de plein fouet un raz de marée gigantesque (Des vagues de 15 m de haut).

On a parlé de deux morts français sur l'ile de Phu kets, et de disparus... des centaines de disparus un mois après, il y avait 120 morts français et plus de 300 disparus. Mais les pays nordiques, les allemands,phu kets les japonais et les Australiens beaucoup plus de victimes.

Mais c'est en Indonésie que le tremblement de terre a été le plus meurtrier. Des villes ont été entièrement rasées, il ne restait debout que la mosquée. Des musulmans crient au miracle, mais dans des régions chrétiennes il ne restait que l'Église. La maison de D ieu était la plus solide.  

  historique : journal 2003,2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012