facebook
Mivy décoiffe,
car il a été
conçu par un chauve !

m'écrire : a  
adresse : http://www.mivy.fr/

 


Journal 2013
Jeudi, 23-Mar-2017
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :


Pour naviguer, cliquez sur le nez
historique => journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011,
2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017
Facebook
a
Mardi 16
décembre 2013
a

Nelson Mandela a rejoint Ghandi au panthéon de la diplomatie mondiale

Un bilan en mi teinte pour Nelson Mandela, la nouvelle icône mondiale qui vient de s'éteindre à 95 ans.
Il a réussi deux exploits : sortir de l'apartheid sans guerre civile, et se retirer du pouvoir avant de voir son image ternie, ce qui lui a permi de rejoindre Ghandi au Panthéon de la diplomatie mondiale.

Voir l'article ici

haut

Pour réagir, cliquez ici étoile

 

Mardi 16
décembre 2013
a

Neige sur Jérusalem, et inondations sur Gaza

Israël a transféré du gaz oil pour faire marcher lacentrale électrique de Gaza, et des pompes pour évacuer l'eau des inondations. Le combustible a été financé par le Qatar... on est généreux, mais pas trop ! 

Le Hamas, ainsi que l'Iran ont expliqué les inondations ainsi : "Israël innondationsa ouvert les vannes des barrages de retenue d'eau pour nous noyer", le problème est qu'il n'existe pas de retenues d'eau ! ! ! 
Gaza avait assez d'argent pour construire des tunnels pour contourner le blocus et faire passer des armes, mais pas assez pour entretenir ses réseaux d'assainissement. Alger avait connu les mêmes mésaventures pour le même manque d'entretien des égouts l'an passé, mais à Gaza on est en plaine, aussi les inondations font plus de dégâts. 
Le lendemain, "on" a tiré une roquette depuis Gaza vers Israël, pour punir ceux qui auraient inondé Gaza ! ! 
On voit donc la relation entre le mensonge et la violence. 

Par ailleurs un gazaoui s'est approché trop près de la frontière, il n'a pas répondu aux injonctions des soldats qui ont pris peur et ont tiré sur lui, le malheureux est mort, on ne connaissait pas ses intentions. 
On voit donc la relation entre la peur et la violence.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Jeudi 7 décembre 2013

Les autorités Algériennes ont restauré la basilique Saint Augustin à Annaba (Bône)

Saint Augustin né dans ce qui sera l'Algérie en 354, à Souk Arhas près de la frontière tunisienne, dans une région peuplée aujourd'hui de berbères Chaouis. Il s'est converti en 387 au christianisme, il devint évèque et consacra sa vie à son dyocèse d'Hypône, aujourd'hui Annaba (Bône en français). Hypône était une très grande ville à l'époque, et Augustin était une personalité de premier plan dans l'empire. Ce berbère vivait au coeur de la chrétienté de l'époque, preuve, il y a eu deux conciles à Hypône en 393 et 437, et deux autres à Carthage (Tunis actuel) en 397 et 437.

La chrétienté a été vaincue par les musulmans, et les chrétiens se sont convertis de gré ou de force à l'islam. Les violences extrêmes ont réduit leur présence, les derniers centres importants, de Carthage et Bougie ont disparus avec l'arrivée des Almohades fanatisés au XIII ième siècle. Puis, le XIX ième siècle, a vu l'arrivée des européens en Algérie, la France a favorisé l'arrivée de chrétiens venus de tous les bords de la Méditerranée, si bien qu'en 1880, on a pu inaugurer une grande basilique à Bône en l'honneur de Saint Augustin.

Les rapports entre l'Algérie et la chrétienté sont compliqués, une sorte d'amour-haine?. Pour les «arabes» comme on les appelait à l'époque, français voulait dire chrétien. Ils dominaient le pays, dès les l'indépendance, ils ont été évincés, si bien qu'aujourd'hui, la communauté chrétienne d'Annaba se réduit à quelques centaines de personnes, la plupart sont des étudants venus d'Afrique de l'Ouest, ou des expatriés occidentaux. Mais leur fantôme est toujours là.

Par respect pour son passé, le gouvernement Algérien a restauré la basilique, ce fut une belle cérémonie à laquelle ont participé Jean François et Maguy Minonzo, envoyés par l'évèque de Dijon, ils ont été très bien reçus, et ont eu la gentillesse de m'envoyer un compte rendu de leur voyage que vous trouverez ici

La guerre d'indépendance de l'Algérie s'est terminée par le triomphe des partisans d'une Algérie Musulmane et Arabe, réduisant à l'exil ou au mutisme ceux qui n'étaient ni l'un ni l'autre. Il s'en est suivit une grande frustration des populations berbères, en particulier Kabyles. La mise en place progressives de mesures de coéricition religieuses, le code de la famille faisant perdre aux femmes le statut d'égalité, le mépris de la langue Kabyle a provoqué des mouvements d'humeur parfois violents. Si bien qu'on assiste en Algérie à la naissance ou à la renaissance d'une église indigène favorisée par des

 

mouvements évangéliques. A côté du rejet de l'arabité, on voit aussi naître chez certains un rejet de l'islam.

Et des juifs, en reste-t-il en Algérie ? il y en a probablement quelques uns parmi les expatriés, mais toutes les anciennes communautés ont disparues. Cependant, il reste des traces, des personnes d'origine juive, parfois issus de parents ou grands parents convertis à l'islam. Parfois de berbères se souvenant de leurs racines pré-islamiques sont à la recherche de leur judaïcité, il existe des juifs Kabyles, et d'autres maranes. Personne ne sait combien ils sont, probablement assez peu, et l'ambiance ne leur permet pas de s'exprimer à visage découvert.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Dimanche 24 novembre
hanouca

La fête de Hanoucah

La fête de Hanoucah, est une fête "politique", elle commémore un évenement historique qui sort des légendes des mythes passés. Les historiens confirment l'essentiel des faits.
Le royaume d'Israël a été vaincu par les Assyriens, leur élite dispersée au quatre coin de l'empire. Le royaume de Juda, dont Jérusalem est la capitale a résisté, mais s'est allié à tort avec les Égyptiens, en conséquence Jérusalem a été prise, et l'élite judéene s'est trouvé déportée à Babylone. C'est à Babylone que les hébreux sont devenus des juifs, ils y ont fixé leur calendrier, leur écriture, et beaucoup de règles de la vie religieuse.
Mais Babylone n'a pas pu résister aux armées Perses, les juifs ont suivit les vainqueurs, à Suze, et à leur demande, l'empereur Syrus les a autorisé à retourner à Jérusalem et à y rebâtir un temple.

Jérusalem devint la capitale du protectorat perse de Judée, la liberté de consience était assurée, et les juifs payaient tribu à l'empereur. Soudain, Alexandre de Macédoine, à la tête d'une armée grecque parti en guerre, conquis tout l'empire, de l'Inde à L'Egypte, et la Judée devint protectorat grecque.
Très rapidement, l'élite juive fut conquis par la culture grecque, à l'instar des bourgeois de toute la région, les moeurs grecques dominèrent les villes. A la mort d'Alexandre son empire fut démembré, et la Judée devint un protectorat héllénique dirigé depuis Damas par Anthiocus. Ce roi voulu parfaire l'hélénisation de son royaume, et imposer son culte partout, y compris dans le temple de Jérusalem. Anthiocus comme Louis XIV, pensait que les religions barbares avaient assez duré, qu'elles étaient afaiblies, et qu'il était temps d'unifier le royaume sous la bannière d'une foi unique. Ainsi ceux qui refusaient le culte officiel furent persécutés.

Une révolte parti de Modiin (ville située près de l'aéroport Ben Gourion, et où passera le futur train express Tel Aviv Jérusalem). La révolte fit tâche d'huile, et les armées grecques durent se replier. Pour la première fois depuis des siècles, la Judée redevint indépendante. On purifia le temple, et on alluma le grand chandelier, la Menorah. Pour cela il fallait de l'huile ultra pure, il n'y en avait plus, et il fallait huit jours pour en produire. On hésita, soit on allumait les sept bougies pendant huit jours, soit on allumait les huit pendant un jour. C'est ce qu'on fit, et ô miracle, les sept lumières ont duré huit jours.

Les rabbins ont fixé une fête pour célébrer la ré-inauguration du temple purifié, et nous continuons à la fêter en allumant des lumières, une le premier soir, deux le second, j'usqu'au huitième jour où tout brille. Il faut noter que les rabbins n'ont pas mis en avant la brillante victoire militaire, mais comémorent le miracle de la Menorah.

L'histoire de l'épopée a été écrite dans le livre de Maccabés, qui fait partie de l'ancienne alliance des chrétiens. Juda Maccabé a été le grand vainqueur de la guerre, mais ses successeurs se sont mal conduits, aussi le livre des maccabés n'a pas été reconnu, et ne pas partie de la bible juive.

Si le conflit militaire entre les juifs et les grecs est apaisé depuis longtemps, le conflit de civilisation perdure, les héritiers des grecs, Rome, puis les occidentaux ont d'autres valeurs, et d'autres coutumes que ceux prescrits dans la Thora. L'intelligencia juive a toujours été tenté par la culture héllénique, puis romaine, puis occidentale, quand les portes lui en étaient ouvertes. Face à eux le monde juif s'est enfermé pour se protéger dans ses synagogues et ses écoles. Hanoucah, c'est le triomphe du particularisme juif sur l'universalisme grec.

Cette fête des lumière a lieu régulièrement un peu avant Noël, et paradoxe, elle a probablement inspiré les Lyonnais, quand ils mettent des lumières à leur fenêtre, suivant ainsi les prescriptions juives sans le savoir. Toutefois, les enfants juifs d'occident ont été frustrés devant la générosité du père Noël, aussi les communauté juives ont pris l'habitude d'offrir des cadeaux pour Hanoucah, et la fête dure huit jours, certains offrent chaque soir un autre petit joujou... si bien qu'il arrive que ce soient les enfants chrétiens qui soient jaloux des petits juifs.
La rivalité Athène Jérusalem n'est pas prête de se calmer ! !

 

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

 

Vendredi
21 novembre 2013


François Hollande en visite d'État en Israël

Comme tous ses prédécesseurs depuis François Mittérand, François Hollande a fait une visite d'État de trois jours en Israël et un peu dans les territoires palestiniens, il a rencontré les dirigeants des deux pays.
Ce voyage a été le plus long jamais réalisé par un président de la République. Son but officiel a été triple : Éviter que l'Iran ne se dote d'une bombe atomique; Remettre l'Europe dans les négociation pour une paix au Proche Orient; améliorer les relations économiques entre les deux pays. A côté de cela, François Hollande, très bas dans les sondages espérait aussi qu'un petit coup de pub allait lui remonter le moral.

Le nucléairer iranien est le premier dossier traité, Hassan Rohani, nouveau président iranien s'est écarté des propos mystiques et délirants de son prédécesseur Ahmadinedjad, il a même souhaité une bonne année à la communauté juive à l'occasion de Roch Hachana. Il a l'avangage d'avoir un nom prononçable, et d'être tout sourire. Toutefois sur le fond, c'est Ali Khamenei qui dirige, vu qu'il est le seul à autoriser les candidats à se présenter ! ! et lui n'a pas évolué. Face aux sanctions économiques, les dirigeants iraniens changent d'attitude et espèrent un assouplissement, à Genève des discussions serrées sont entamées. Barak Obama aurait tendance à accepter le compromis proposé par l'Iran, alors que Netanyahu fait du lobbying contre. A la surprise générale, Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères français s'est montré méfiant, et refuse un accord "cosmétique". La diplomatie française veut absolument bloquer la prolifération nucléaire, qui est un grand danger pour ses amis arabes du golf (Le Quatar en particulier) et pour Israël, et cela pourrait même à terme menacer l'Europe. Ce point de convergence a surpris agréablement les israéliens et a amélioré l'image de la France en Israël.

Les discussions interminables de paix au Proche Orient piétinnent. La "communauté internationale" en général, et la France en particulier soutient les "accords de genève" et autres projets allant dans le sens du partage de l'ancienne Palestine en deux États, un état arabe et un état juif. François Hollande a insisté pour qu'Israël ne sabote pas les discussions, il a dit sur tous les tons que la colonisation était un obstacle à la paix. « La France demande l'arrêt total et définitif de la colonisation» a t-il martelé à la Knesset.
-> Comment peut on prétendre vouloir un état arabe vivable à ses côté, si on continue sans cesse à réduire sa superficie comme un peau de chagrin ?
Beacoup plus discrètement, il a demandé aux palestiniens de faire un effort, et de renoncer au "droit de retour" des descendants des réfugiés palestiniens.
-> Comment peut-on prétendre faire la paix avec Israël si on projete de le noyer sous un flot de populations arabes ?
François Hollande a été écouté poliment, ses propos sans surprise n'ont pas eu d'écho, ni d'un côté ni de l'autre, l'Europe et la France voudraient bien jouer un rôle dans les négociations, mais les protagonistes sont plutôt tièdes.
Avidgor Lieberman qui vient d'être blanchi par la justice retrouve son poste de ministre des affaires étrangères, et son premier coup d'éclat a été de fustiger la dépendance israélienne vis à vis des USA, jugés moins fiable depuis quelques temps. Israël doit se tourner aussi vers d'autres partenaires, mais il ne pense pas à l'Europe et encore moins à la France, il lorgne vers la Chine, le Japon et la Russie.

Le volet économique était le troisième objectif de cette rencontre, François Hollande s'était fait accompagner par une importante délégation d'hommes d'affaires. La France n'est que le onzième partenaire d'Israël, très loin derrière les USA, la Chine, l'Allemagne et l'Angleterre. le journal "Le point" reprend une expression du Président : François Hollande termine son voyage au pays des start-up, en écho au discours du Président devant la Knesset : "une nation startup, l’un des champions mondiaux du numérique et de l’innovation. C’est le pays qui dépense le plus, donc le mieux, pour la recherche. »
Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a évoqué "un partage de technologies nous mettant sur un pied d'égalité avec Israël". Israël dépense deux fois plus que la France (en % du PIB) pour la recherche. Des partenariats ont été signés par exemple entre l'école Polytechnique de Paris et le technion de Haïfa.
Pour les entreprises françaises, l'intérêt d'une coopération avec d'Israël n'est pas tellement son marché, qui est modeste, mais la possibilité de s'allier avec des sociétés innovantes ayant de bons contacts commerciaux en Amérique et en Asie. Ensemble, les franco israéliens seront mieux armés pour la conquête du monde.
Israël restera associé au grand projet de recherche européen, "horizon 2020" malgré le vote de l'Union interdisant la moindre coopération avec des établissements israéliens basés en Cisjordanie ou sur le Golan. Toutefois les grands contrats et les initiatives signés à l'occasion de la visite de François Hollande sont restés modestes.

Cette visite n'a rien bouleversé, elle n'a pas été un événement, ni en Israël, ni en France, et il est peu probable qu'elle ait joué un rôle positif pour faire remonter la cote de popularité du président Hollande toujours en berne. Toutefois, les relations entre les deux pays s'améliorent régulièrement depuis des années, elles ne sont plus basées sur l'aide de la France à un jeune pays fragile entouré d'ennemis, mais sur un intérêt commun pour les nouvelles technologies source principale de croissance au XXI ième siècle.

Vous trouverez ici un lien vers le compte rendu officiel de la visite par la Présidence Française.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
lundi
18 novembre 2013

Parler d'amitié entre l'Algérie et Israël

Créer une page dédiée à l'amitié entre l'Algérie et Israël, et faire de la pub sur les micros des Algériens qui n'avaient rien demandé, ne pouvait que faire réagir. Plus de 3000 approuvent, et nous avons reçu un déluge d'insultes. Il était intéressant de les analyser, outre la grossièreté due à une mauvaise éducation, on y voit la patte d'un Islam intolérant, d'un nationalisme exacerbé, et d'un antisémitisme virulant avouant parfois une admiration pour Hitler.
lire l'article ici a

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Dimanche
10 novembre 2013a

Les bretons sont dans la peine avec leurs gros sabots

Les gouvernements ont décidé de créer une "eco-taxe" afin de favoriser la réduction de Co² qui provoquerait le réchauffement de la planète. Selon ses promoteurs, « L’écotaxe vise à instaurer un cercle vertueux : dans une logique écologique, c'est un signal prix pour inciter à modifier les comportements en faveur de modes de transport plus durables ; elle permet aussi de faire payer l’usage des routes par l’utilisateur réel, tout en dégageant des recettes pour financer les infrastructures de transport, notamment le rail et le transport fluvial. Comme elle concerne aussi les camions vides, elle sera dissuasive et incitera les transporteurs à rationaliser leurs tournées.»

Or les bretons, habitant à la fin des terres, loin de tout sont pénalisés, ils avaient obtenu qu'il n'y ait pas d'autoroute à péage dans leur région, les patrons bretons n'acceptent pas ce nouvel impôt qui peut pénaliser les régions isolées, c'est une taxe sur l'éloignement, on pénalise ceux qui ne disposent pas des transports publics, ceux qui sont économiquement handicapés. Ce n'est donc pas aujourd'hui qu'ils vont accepter une taxe sur les camions circulant sur les routes de la région.

L'industrie alimentaire est en crise, la Bretagne s'était spécialisée en production industrielle de viande, soit de porcs, soit de volailles. Malheureusement, la productivité française est très inférieure à la productivité danoise ou hollandaise, et les allemands font une concurrence déloyale en embauchant des polonais à 4 € de l'heure, soit très en dessous du salaire minimum allemand. Ce choix pour l'agro industrie capitalistique a provoqué de graves dégâts à l'environnement (problème des algues vertes), a obligé à obtenir un coût de production le plus bas possible, malgré les boulets que sont les contraintes françaises sanitaires ou liées au SMIC, ou à l'environnement.
La Bretagne n'a pas visé le label de qualité, qui aurait favorisé les entreprises plus petites, donc moins polluantes, avec des marges meilleures auraient permis de maintenir l'emploi.

On a assisté à une révolte, le désespoir devant la fermeture d'usines phares de la production locale, comme les usines d'abattage GAD, et d'autres industries sont en difficulté (Alcatel) . Au côté des ouvriers craignant d'être licencié, on a vu des opposants à l'éco-taxe, tous ceux qui craignaient pour l'avenir de la Bretagne. Ils étaient des milliers à porter le "bonnets rouge" (allusion à une révolte de 1675). Les manifestants, plusieurs dizaines de milliers, ont cassé les portes de la sous préfecture de Quimper, et dégradé plusieurs portiques servant à identifier les camions pour les taxer.

Si l'opinion a put se montrer favorables aux salariés à la peine, certaines images l'ont refroidit. D'abord la violence, mais aussi la marée de drapeaux bretons. Aucun drapeau français dans la manifestation, et encore moins de drapeaux syndicaux.
Pourtant, la crise frappe toute la France, les fermetures d'usines sont malheureusement fréquentes en ce moment, et Alcatel va fermer ses usines de Toulouse et Rennes. J'ai entendu à la radio, un leader parler «du peuple breton exploité, qui ne se laissera pas faire» cette révolte anti fiscale, contre l'État et la légalité est appuyé par l'extrême droite, et par les autonomistes, qui avaient laissé de mauvais souvenir en leur temps, par la collabortation de certains d'entre eux avec l'occupant nazi.

a

Je me rapelle de mes cours d'économie à la fac, quand M Ponsard nous assénait que l'économie étudiait les marchés, les endroits virtuels où se rencontraient une offre et une demande, il nous expliquait qu'il fallait oublier l'espace, et surtout ne pas en tenir compte. En résumé, pour lui, l'économie se moque de la géographie.
Le monde des entreprises obéit aux règles définies par mon professeur. L'entrepreneur se moque de la localisation, pour le chef d'entreprise, produire ici ou là dépendra de la marge escomptée.
En va-t-il de même pour l'ouvrier Breton ? si la charcuterie industrielle est à Desdes ou Leipzig, il ne pourra plus vivre au pays, et pour lui c'est le drame.
Pour l'économiste, l'aménagement du territoire n'existe pas. Seul entre en compte l'intérêt de l'entreprise.
Or l'économie devrait être au service des gens, et non au service des capitaux. Pour corriger les excès du marché, on pourrait compter sur l'État,

En attaquant à la fois la sous préfecture et les portiques éco-taxe, les bonnets rouges expriment leur défiance vis à vis de l'État, qui les taxe et ne les protège plus. Poussés par des leaders d'extrême droite et d'extrême gauche la défiance envers la République se voit à travers la vague de drapeaux breton, comme si le tribalisme était une solution aux problèmes de la région.

C'est une République soucieuse des français qui est attendue pour orienter l'économie dans l'intérêt de tous, y compris des bretons, et ce n'est pas possible quand les puissances économiques décident que la géographie n'a aucune importance.

Quelques articles plus précis sur les faits, et quelques opinions ici a

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Jeudi
24 octobre 2013

Immigration : L'art et la manière de dire "Non"

Tout a commencé lorsque la police a intercepté un car scolaire allant en excursion pour faire descendre une élève, Léonarda Dibrani, et sa maîtresse, l'adolescente, une Rom de 15 ans a aussitôt été rejoindre sa famille dans un fourgon de police vers l'aéroport le plus proche et expulsée vers la Bosnie d'où ils d'où la famille était sencée être originaires.

L'affaire a été retransmise sur tous les médias et a beaucoup choqué l'opinion de gauche, « Comment, on arrête des enfants à l'école ! » Les enseignants, les autres élèves ont été outrés, et ont organisé partout des manifestations de soutien. On a aussitôt accusé Manuel Valls le ministre de l'intérieur de se comporter comme ses prédécesseurs de droite. Esther Benbassa sénatrice écologiste a parlé de rafle, à la plus grande colère des juifs de droite, qui ne voient pas la communauté d'angoisse entre des ado innocents traqués par la police, même si le destin ne sera pas le même.

Les Roms (Tsiganes d'Europe de l'Est) ont mauvaise presse en France, ils mendient beaucoup, souvent des enfants sur les genoux pour apitoyer le passant, la police met fin régulièrement aux agissements de gangs qui utilisent les enfants et les jeunes filles qu'ils spécialisent en vol à la tire, leurs qualité de musiciens dans le métro ne suffit pas à les faire aimer. Ils sont marginalisée en Europe de l'Est, leur pays d'origine, ils souffrent là bas d'un racisme évident qui les pousse à s'exiler, et leur intégration en occident est souvent problèmatique.

La préfecture avait de bonnes raison d'expulser la famille Dibrani, sans travail depuis près de cinq ans, toute la famille était à la charge de la République, le père était violent, la mère n'apprenait pas le français, la préfecture affirmait aussi que la famille n'était pas menacée en Bosnie, et que la rupture ne gènerait pas la scolarité des enfants. Bien sûr, les enfants ne parlaient pas un mot de bosniaque, et n'avaient jamais mis les pied dans ce pays où les Roms sont mal vus. Si on envoyait les enfants du préfet, M Fratacci dans un bled du fin fond de la Cicile, je suis sûr que cela ne perturberait pas non plus leur scolarité, il devrait essayer.

Un représentant de la communauté rom de Mitrovica, Qazin Gushani, a rendu visite aux Dibrani pour leur apporter son soutien. «Je lance un appel pour que cette famille puisse rentrer en France. Il n’y a pas de vie pour eux ici. Sur les 2850 Roms vivant à Mitrovica, seuls dix ont du travail», a affirmé M. Gushani. La famille Dibrani fera tout pour revenir en France, car elle ne se voit pas d'avenir en Bosnie.

François Hollande, Président de la République, a décidé d'intervenir personnellement pour trancher le débat, et à la télévision, il a affirmé que la loi devait être respectée, que les mesures d'éloignement ont été effectuées dans les règles, mais qu'à titre humanitaire, il autorisait la jeune Léonarda à terminer sa scolarité en France. C'était la pire des réponses possibles.
* Pour les uns, l'Etat faisait preuve de faiblesse en cèdant aux pressions des lycéens et de la gauche de la gauche, la police était désavouée.
* Pour les autres, c'était faire preuve de cynisme que d'autoriser le retour d'une ado de 15 ans sans ses parents. Ce retour était impossible dans de telles conditions. Le Président faisait une «offre de gascon». Une offre mensongère.
En résultat, la côte de popularité du Président a encore chutée, 77 % des français sont mécontents du Chef de l'État.

Cette affaire a aussi mis à mal la solidarité gouvernementale, Emmanuel Valls ministre de l'intérieur, avec sa position dure sur l'immigration est de plus en plus populaire, 46,8 % de satisfaits, il caracole en tête de tous les autres hommes politiques de gauche et de droite ! Les français veulent de la fermeté face à l'immigration clandestine. François Peillon, ministre de l'éducation nationale n'a toujours pas avalé la façon dont Léonarda a été appréhendée devant toute la classe. Il demande la sanctuarisation du périmètre scolaire et péri scolaire.
«Cachez moi ce sein que je ne saurais voir».

Quelques articles plus précis sur les faits, et quelques opinions ici

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Vendredi
18 octobre 2013

Le Rabbin Ovadia Yossef est mort

C'est probablement la personnalité la plus influente du judaïse orthodoxe qui vient de s'éteindre, Grand Rabbin Sépharade d'Israël, ses funérailles ont été grandioses, la presse israélienne évoque généralement de 7 à 800 000 personnes, soit le plus grand enterrement de l'histoire d'Israël.

Après avoir rendu de grands service à l'État en autorisant ce que d'autres auraient interdit, il s'est lancé malheureusement dans la politique pour devenir le guide suprême du Shass, parti orthodoxe sépharade, et du haut de son prestige, il a tenu des propos tout à fait scandaleux.

Pour en savoir plus...... Cliquez ici

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Dimanche 29
septembre 2013

Des engrais ou du savon où est la différence ?

Sur Facebook, j'ai été surpris de lire le message d'une correspondante arménienne, laissant sous entendre qu'en 1924 on faisait du savon de Marseille avec les cadavres des arméniens massacrés par les turcs. Elle appuyait cette remarque sur l'article suivant passé en entre filet dans l'Express du Midi du 24 décembre 1924

Je n'ai pas cru à cette version, je supposait que la communauté arménienne avait rapatrié des corps pour les enterrer dignement, mes hélas, la triste vérité s'est rapidement imposée, ces os étaient destinés à une usine d'engrais comme le confirme l'article ci dessous.

a
Ce chargement heurtait les consciences, l'article montre bien qu'il y a eu des oppositions en Grèce pour éviter le départ du bateau, le journaliste suppose que la bonne foi de l'industriel français a été trompée.

Ce n'est pas la première fois dans l'histoire que des détrousseurs de cadavres sans scrupule profanent les morts après de grandes tueries. On en a une trace dès 1813, ou une entreprise allemande n'a pas hésité à vendre les ossements des hommes et des chevaux tués à la bataille de Leipzig sous forme d'engrais exportés en Grande Bretagne.

Les nazis n'ont pas non plus hésité à recycler les restes d'ossements humains brûlés dans les fours crématoires en les vendant comme engrais.

La trace de ces pratiques irrespectueuses se retrouve dans l'imaginaire collectif, par exemple sur la page des "Amitiés Israël Algérie", un correspondant demandait quel était l'engrais dont se servaient les israéliens, en expliquant plus loin qu'il pensait qu'Israël utilisait les os des palestiniens pour fertiliser ses champs.

Autre mythe, l'allusion au savon à partir des graisses humaines, selon les historiens, il n'y a jamais eu de fabrication industrielle de savon à base de graisse humaine dans l'Allemagne nazie, il n'y a eu qu'une expérience en 1944 à Dantzig, alors que la rumeur date de 1942. Elle fut colportée à l'origine par les allemands eux mêmes, qui se moquaient des prisonniers en leur disant qu'on allait les transformer en savon. Le savon ne peut être fait qu'à partir de "cadavres frais", c'est à dire d'une exploitation immédiate des victimes, donc il ne peut être réalisé que par les bourreaux eux-même.

Pour cette raison j'ai trouvé indécente la comparaison entre l'affaire du "ZAN" , ossements revendus par des gens sans scrupules avec le savon dont les nazis se ventaient de réaliser à partir de leurs prisonniers. Engrais ou savon ce n'est pas la même chose. Qu'en pensez vous ?

Quoi qu'il en soit, le simple fait qu'un individu ait pu exploiter cette "mine" d'ossements montre l'étendue des massacres, une preuve de plus du crime abominable commis par les autorités turques de l'époque, crime qu'ils continuent à nier malgré l 'accumulation des preuves.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Dimanche
22 septembre 2013

Albert Jacquard est décédé

Le professeur Albert Jacquard a marqué la gauche française. Chercheur et essayiste français, polytechnicien, biologiste reconnu, il a dirigé l'institut national d'Études Démographiques, a été membre du comité national d'éthique, président d'honneur du Dal (Association pour le droit au logement), du mouvement anti-corrida, secrétaire du mouvement rationaliste, il s'est engagé dans de nombreuses causes, pour les logiciels libres, pour la décroissance soutenable, pour l'espéranto, sortir du nuclaire,a il s'interrogeait sur le bien fondé des prisons, il apportait son soutien aux sans papiers, mais aussi membre du tribunal Russel pour la Palestine.

Deux citations montrent son encrage résolument à gauche : "Réussir" est devenu l'obsession générale dans notre société, et cette réussite est mesurée par notre capacité à l'emporter dans des compétitions permanentes. Il est pourtant clair que la principale performance de chacun est sa capacité à participer à l'intelligence collective, à mettre en sourdine son "je" et à s'insérer dans le "nous", celui-ci étant plus riche que la somme des "je" dans laquelle l'attitude compétitive enferme chacun ; le drame de l'école est d'être contaminée par une attitude de lutte permanente, qui est à l'opposé de sa finalité.

Le concept de race est non opérationnel pour les populations humaines. Les différences sont évidentes entre les lapons et les pygmées, par exemple, mais le passage des uns aux autres est réalisé sans sauts brusques, par les populations intermédiaires.... Il n'existe pas de groupe ethnique humain clairement différend du groupe d'à côté. Les avancements de la science, aujourd’hui, nous montrent que la définition des races, dans l’espèce humaine, est pratiquement impossible.

Ce savant a toute sa vie tenté de convaincre et a vulgarisé la science, il a publié de nombreux ouvrages. Dans le cadre de son militantisme, il a côtoyé l'Abbé Pierre, Stéphane Hessel, Edgar Morin, et ces fortes personnalités ont du l'influencer si bien qu'il est devenu, sans excès, militant anti israélien. Je le regrette, mais cela n'enlève rien à l'ensemble de ses oeuvres, ni à l'estime qu'il a su acquérir auprès de larges fractions de l'opinion pour ses combats en faveur des plus démunis.

Pour voir quelques articles de presse sur Albert Jacquard : cliquez ici

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
n

Le retour des Russes au Proche Orient

Les événements d'Égypte semblent traduire une évolution plus importante que prévue. La rue, et l'armée ont chassé le président Morsi, qui était le leader choisi par les Frères Musulmans, organisation islamiste sunnite aux ambitions hégémoniques sur l'ensemble du monde musulman. Or, les occidentaux et surtout le président Obama avaient exigé dès le premier jour la libération de Morsi provoquant l'incompréhension des démocrates.

Puis on a vu en Égypte une épreuve de force entre l'armée et les frères musulmans, confrontation musclée. Le bilan humain est lourd. Le gouvernement évoque 278 morts dont 43 policiers et 1403 blessés à travers tout le pays. De leur côté, les Frères musulmans, parlent de plus de 2200 morts et 10000 blessés. La France, a demandé "l'arrêt immédiat de la répression", elle a annoncé qu'elle saisissait le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, et ses principaux partenaires "pour qu'en urgence une position internationale soit prise en ce sens". Le président François Hollande a, par ailleurs, convoqué l'ambassadeur d'Égypte en France, Nasser Kamel, à l'Élysée. Le chef de l'État a appelé en fin de matinée à "tout mettre en œuvre pour éviter la guerre civile" et à souligné que "l’état d’urgence devait être levé rapidement". Regrettant des événements "lamentables", le secrétaire d'État américain John Kerry a appelé le gouvernement intérimaire et l'armée à "empêcher davantage de violence" et à "proposer des options constructives, parmi lesquelles le remaniement de la Constitution et l'organisation d'élections législatives et présidentielle".
Mais l'armée Égyptienne n'a pas tenu compte de ces réprimandes, elle a brisé la résistance des frères musulmans, en arrêtant leurs responsables, et en réprimant violemment toute manifestation, avec l'appui certain d'une grande partie de la population. Malgré l'occident, l'ordre reigne en Egypte, sauf dans le Sinaï, mais, ça, c'est une autre histoire.

Pendant ce temps, en Syrie la guerre n'en finit pas, des rumeurs promues par le Figaro font état de mouvements de troupes rebelles composées de rebelles syriens encadrés par des commandos hyper entraînés par les États Unis composés de soldats américains, jordaniens et israéliens faisant route vers Damas.

Ce serait en réaction à ces mouvements que le régime du président Assad aurait gazé des quartiers de Damas aux mains des rebelles, faisant des centaines de victimes parmi la population civile. Les photos des corps allongés ont fait frémir la terre entière. Une campagne hostile au Président Assad a été lancée, mais le régime syrien à son tour a lancé un contre feu et accuse les rebelles d'avoir bombardé eux même Damas en vue de provoquer une réaction militaire de sympathie en leur faveur. La Chine, et surtout la Russie se sont opposé à L'ONU à toute condamnation du régime Syrien.

L'utilisation des gaz est une ligne rouge à ne pas franchir, les Etats Unis, la France et la Grande Bretagne menacent d'attaquer en Syrie des positions clés. "La France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents", a déclaré solennellement François Hollande . Dans ce but trois gros navires de guerre américains se sont approchés des côtes syriennes, tandis que le porte avion français "Charles de Gaulle" prenait la même direction.

Mais les Russes fidèles soutiens du régime de Damas ont déclaré s'opposer fermement à toute agression contre la Syrie, et pour joindre l'acte à la parole, ils menacent d'attaquer l'Arabie en cas de frappe sur la Syrie, et dépêchent un porte avion dans la méditerranée. L'Iran et ses supplétifs menacent de réduire Israël en cendre si une attaque était lancée contre la Syrie.
Fait nouveau et important, l’Égypte a annoncé, par le biais du général Abdel-Fattah al-Sissi, qu’aucun bateau de guerre n’aurait le droit de passer par le canal de Suez, pour attaquer la Syrie.

On voit donc clairement les pays arabes du Golf et l'occident appuient les rebelles syriens, mais pas l'Egypte. L'Égypte en ce moment redevient Nassérienne : al sissi Le mouvement Tamarod (Rebellion), qui est en grande partie à l'origine de la destitution du président Morsi avec le Fonds de Salut National créé fin 2012, s'est joint à d'autres organisations pour une campagne appelant à annuler l'aide des États-Unis et le traité de paix avec Israël, de Camp David, de 1979 (Daily News Egypt).

Aux dernières nouvelles, on dit que l'opération punitive occidentale serait retardée à cause des pressions Russes et des risques de confrontation, on dit même que le Charles de Gaulle aurait fait demi tour. On voit que l'Egypte serait prête à renoncer à l'aide américaine probablement compensée par de l'aide Russe. Le général Sissi envisagerait de prendre la succession de Nasser. Le proche orient continue à balancer entre fascisme et islamisme, et la démocratie n'est pas pour demain, en effet, les Russe soutiennent les fascistes, et les occidentaux appuient les islamistes ! ! C'est un quasi retour à la guerre froide.

Toutefois, face au désordre du Sinaï, le Général Sissi ne peut pas se priver d'une coopération israélienne contre les islamiste. Depuis le Sinaï, des groupes proche des pires mouvances islamistes, combattent pour le retour des frères musulman au pouvoir et menacent la souveraineté égyptienne dans la pénincule. La coopération entre les deux armées serait pour l'instant excellente, mais est_ce la paix ?

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

mardi 13 Août 2013

Les Eclaireurs et Eclaireuses Israélites de France ont 90 ans !

Les Eclaireurs Israëlites ont 90 ans ! à cette occasion un eigrand rassemblement a été organisé à Cussac en Gironde, ils étaient plusieurs milliers, environ 5500. Le 5 porte chance ! ! Cela fait beaucoup, il y avait toutes les générations, enfin surtout des scouts et leurs parents plus quelques ancêtres.

En 90 ans, le mouvement a conservé ses valeurs de base : Il est affilié au scoutisme français et mondial, il en partage les valeurs fondamentales : Esprit de responsabilité, Refus du prêt à penser, Refus du racisme, Amour de la nature etc... le mouvement a toujours cherché concilier l'inconciliable : patriotisme français et sionisme, religion et tolérance. Chaque groupe local doit respecter un minimum commun de pratique religieuse, nourriture cachère et respect du chabbat, mais ces prescriptions étaient de mon temps plus ou moins strictes selon le groupe local. Les EI regroupent des enfants issus de millieux traditionnalistes, ou complètement détachés du judaïsme, les "orthodoxes" refusent tout compromis sur les pratiques religieuses, et se méfient de l'esprit scout trop ouvert sur un monde qu'ils cherchent à oublier.

L'évolution idéologique se remarque à travers la promesse et la loi de l'éclaireur ; on voit davantage de conceptualisation, mais les changements restent marginaux sur le fond.

Textes de la promesse de l'éclaireur
1960
2013

Je m'engage avec l'aide de Dieu de faire de mon mieux pour :

  • Aimer et servir de tout mon coeur le judaïsme et la France
  • Rendre service à chaque occasion
  • Obéir à la loi de l'éclaireur.
Je m'engage à vivre la Loi des Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France
Loi de l'éclaireur
  • L'éclaireur n'a qu'une parole
  • L'éclaireur est loyal et fidèle
  • L’Eclaireur se rend utile et fait chaque jour une bonne action.
  • L’Eclaireur est l’ami de tous et le frère de tous les Eclaireurs.
  • L’Eclaireur est courtois et respectueux des convictions des autres.
  • L’Eclaireur est bon pour les animaux et n'abîme pas les plantes.
  • L’Eclaireur sait obéir.
  • L’Eclaireur est toujours de bonne humeur.
  • L’Eclaireur est économe et respectueux du bien d’autrui.
  • L’Eclaireur est propre dans son corps, ses pensées et ses actes.
  • L'EI construit son identité et développe ses qualités morales et physiques
  • L'EI respecte son prochain et apprend à le comprendre
  • L'EI développe ses compétences et les met au service des autres
  • L'EI s'implique dans la vie de son groupe, de sa communauté et de sa cité, en assumant sa part de responsabilité
  • L'EI découvre et transmet le Judaïsme, l'histoire et les réalités du peuple Juif en diaspora et en Israël
  • L'EI découvre et protège le monde qui l'entoure en apprenant à vivre en harmonie avec la nature

Le mouvement, signe des temps s'est éloigné des mythes fondateurs, l'uniforme n'est plus ce qu'il était, les traces de l'ancêtre militaire (Baden Powel) s'estompent, les eipetits ne sont plus des louveteaux, mais des bâtisseurs, et leurs activités ont quitté les sentiers de la jungle pour entrer dans la modernité. J'ai été longtemps chef de louveteaux, j'espère qu'on a laissé les enfants vivre dans la magie ! !

Les EI m'ont formé, j'ai été membres des groupes locaux de Colmar, Troyes, Besançon je n'ai plus guère de contacts avec les anciens, pour cela je ne suis pas allé au 90 ième anniversaire, il est un temps pour chaque chose, un mouvement de jeunesse n'est pas fait pour les grand'pères. Mon bonheur est de le voir survivre, fidèles à ses idéaux, et de sentir vibrer mes successeurs qui ont cinquante ans de moins que moi et le même enthousiasme.

 

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Mercredi 7 Août 2013
guerre

En soulevant le couvercle de l'horreur syrienne

Cela fait plus de deux ans que les manifestations pacifiques contre la dictature implacable de la famille Assad ont laissé place à une guerre civile qui aurait fait beaucoup plus de cent mille victimes.

L' opposition est naturellement très majoritaire dans ce pays, tous les esprits libres, les milieux d'affaires, la majorité sunnite, les islamistes, les kurdes cela fait beaucoup. Mais Assad ne veut pas lâcher le pouvoir, et contrairement aux présidents d'Egypte ou Tunisie, sans soutient international car abandonnés par l'occident, il est solidement appuyé par ses alliés Russes et Iraniens.

L'opposition s'est armé, de nombreusesa unités ont déserté avec armes et bagages, et les monarchies sunnites d'Arabie et du Qatar se sont empressées d'aider des milices rebelles, dans le but de renverser un régime laïque allié aux russes et aux chiites. En même temps des appels au Djihad étaient lancés à travers tout le monde musulman. Il fallait sauver la Syrie de la main des mécréants. De milices sunnites se sont donc jointes à Armée syrienne libre pour faire le coup de feu contre le régime Assad : le Front islamique syrien, le Front de libération de la Syrie islamique, le Front de l'authenticité et du développement, le Jabhat al Nusra, Ansar al-Khilafa, Ansar al-Sharia pour la Syrie etc ...

Or l'idéologie et les manières de faire de ces milices n'ont rien à voir avec les aspirations démocratique de l'Armée Syrienne Libre, (ALS). On leur reproche des crimes abominables, d'abord contre les chrétiens, qui fuient les zones tombant entre leurs mains, puis contre quiconque s'exprime un tant soit peu librement sur l'islam. Des meurtres d'adolescents en public pour l'exemple, des enlèvements et assassinats y compris prêtres et de leaders politique proche de l'Armée Syrienne Libre. Si l'ALS et les islamistes combattent ensemble le régime du Président Assad, il leur arrive de se combattre entre eux.

En même temps, les Kurdes qui habitent à la frontière Irakienne ont profité de la débandade des armées loyalisteas pour établir une autonomie, ils ont été attaqué violemment par les milices islamistes, encouragées par la Turquie, qui ont été repoussées. Ces dernières viennent de prendre deux villages et d'emmener on ne sait où tous les habitants, femmes et enfants compris. On craint un massacre à grande échelle. De volontaires Kurdes venus de Turquie et l'Irak volent au secours des kurdes de Syrie.

Comme si la situation était trop simple, des milices chittes entrent en Syrie pour secourir le régime totalitaire d'Assad, la mieux armée et entrainée est bien sûr le Hezbolah libanais, lourdement armé par l'Iran. Cette milice a déjà perdu des centaines de combattants qui sont enterrés discrètement au Liban, le Liban qui gronde et où la guerre civile sunnite-chiite couve déjà. Mais aussi on voit arriver des milices chiites irakiennes, et des volontaires iraniens.

Au milieu de tout cela, la France et l'occident restent d'une prudence de serpent, et attendent probablement que la situation se décante pour prendre position, le coeur de la France bat pour les démocrates, mais le portefeuille soigne le Qatar. Alors, on ne fait rien.
Israël reste l'arme au pied, et fait le minimum syndical sur le plan humanitaire. Ses hôpitaux sauvent discrètement quelques vies bien menacées par les ravages de la guerre, ne dit-on pas que quiconque sauve une vie, sauve le monde entier ?

Le président Assad a déclaré qu'il n'y aura pas de paix par négociation, et que le sort des armes décidera de la victoire, il a obtenu quelques succès militaires, la prise d'Al-Quseir près du Liban, mais les rebelles à leur tour ont pris un aéroport stratégique près d'Alep. Les violences inter communautaires risquent de faire éclater la Syrie, on pourrait voir naître un état Alaouite au Nord du Liban, un Etat Sunnite à cheval sur la Syrie et l'Irak, un état Kurde comprenant une partie de la Syrie. Ce sont toutes les frontières issues du démembrement de l'empire Ottoman qui peuvent être remises en cause.

Voir ici une revue de presse

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Samedi 20 juillet 2013
al dura

Les négociations de paix israélo-palestiniennes vont reprendre

Après de très nombreuses navettes, John Kerry, envoyé du président Obama annonce la reprise des négociations israélo-palestinienne, les frères ennemis acceptent de se parler probablement par ce qu'on mis des pressions très très fortes, les quelles et pourquoi ?

On sait que Netanyahu n'a pas la majorité pour faire des concessions importantes, et qu' Abbas n'a aucune légitimité et qu'il ne contrôle pas l'ensemble du territoire Palestinien, quel sera la faisabilité d'un accord ainsi signé ?

Vous aurez des réponses en cliquant ici

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Mercredi 17 juillet 2013

Egypte : la foule et l'armée renversent le régime des frères musulmans.

La foule a donné, la foule a repris, l'immense foule égyptienne est faiseuse de rois à condition que l'armée suive bien sûr. Selon l'armée, ce fut la grande manifestation de l'histoire de tous les temps, nous savons que le nombre de manifestant, en France comme en Egypte dépend de la présence de la foule et de l'approbation de celui qui donne les chiffres. Les centaines deviennent des milliers, ou les milliers des centaines selon la sympathie de celui qui parle. On peut donc affirmer sans risque de se tromper qu'il y avait< 3_07_egypte-textes.html#Egypte"> énormément de monde, et que l'armée en était ravie.

L'armée a donné un ultimatum au président Morsi, qui a été arrêté ainsi que plusieurs dirigeants des frères musulmans. C'est un coup d'Etat se sont aussitôt exclamé les islamistes, le président Morsi a été élu démocratiquement, les frères musulmans avaient obtenu 50 % des suffrages, et les salafistes 20 %. Faux répondent les opposants, les élections avaient été honteusement truquées.

L'Égypte a été gouvernée un an par les frères musulmans, ce fut un échec sur le plan économique et sécuritaire. Les discours véhéments ont fait fuir les investisseurs, l'insécurité du Sinaï, le sabotage des gazoducs ont réduit à presque rien les recettes du tourisme. La nomination d'un terroriste organisateur d'un massacre de touristes à Louksor comme gouverneur de ladite province a achevé de décrédibilisé l'équipe en place au Caire. Pendant ce temps des exactions et des mesures discriminatoires contre les coptes rendaient la vie des minoritaires amère et anxiogène.

Le général Al-Sissi avaient annoncé le 3 juillet le départ du président Morsi alors qu’il était  accompagné de personnalités politiques et religieuses représentatives dont le cheikh d’Al-Azhar Ahmad Al-Tayeb, le pape Tawadros II, le prix Nobel de la paix Mohamed Baradei et  Galal Morra, secrétaire général du parti Al-Nour, le parti salafiste. Le général Al Sissi a promis des élections, et a réussi à présenter un gouvernement provisoire, qui ne comprend ni les salafistes d'Al-Nour, ni bien sûr les frères musulmans.

La situation n'est pourtant toujours pas stabilisés, des frères musulmans se vengent sur des coptes dont plusieurs ont été assassinés. Le Sinaï est toujours en ébullition. Le Hamas est très lié au Qatar et aux frères musulmans, des combattants islamistes franchissent la frontière pour mener la vie dure à l'armée Égyptienne dans la péninsule.

Pendant ce temps la diplomatie joue un jeu curieux, les Etats Unis, l'Union Européenne, la Turquie demandent la libération du Président Morsi, pourtant tout le monde sait que sa libération pourrait conduire très rapidement à la guerre civile ! il faut dire qu'il y a concurrence entre l'Arabie Saoudite qui soutient les salafistes, et le Qatar, les occidentaux et la Turquie qui soutiennent les frères musulmans sans toujours oser le dire. Des contre manifestations de frères musulmans ont lieu, souvent violentes avec affrontements soit avec la police, soit avec les partisans du général Sissi.

Il semblerait que les puissances occidentales, que ce soit en Tunisie ou ailleurs préfèrent voir des islamistes au pouvoir dans le monde musulman.
C'est pour moi un sujet d'étonnement permanent, mais pas une surprise, les mêmes ne soutiennent-ils pas le Hamas contre Israël ? ?

Confirmation, les frères musulmans, évincés ont occupé des places importantes du Caire, l'armée a décidé de les déloger par la force, malgré les avertissements occidentaux. Le "nettoyage" de la place s'est fait dans le sang, des centaines de victimes. Aussitôt les ambassadeurs d'Egypte ont été convoqué par les gouvernements européens pour se faire tirer les oreilles.

Et l'opinion française, à quoi pense-t-elle en cet été de canicule ? J'ai trouvé un dessin qui résume tout :


Ps : C'est un garçon ! !

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Mercredi 10 juillet 2013
al dura

Al dura : La cour d'appel dit qu'en 2004 Phillipe Karsenty n'avait pas encore assez de preuve pour affirmer que Charles Enderlin était un menteur.

C'est un véritable roman feuilleton qui connaît ici probablement son épilogue judiciaire, même si l'affaire est loin d'être terminée. En septembre 2000, France2 présente la mort en direct d'un ado de 12 ans, et Charles Enderlin commente en expliquant qu'il a été tué par des balles israéliennes. Ce film a obtenu de nombreux prix, a servi de symbole à l'intifada qui elle même a provoqué des milliers de morts, et a servi à encrer dans la tête de foules immenses que les israéliens sont des tueurs d'enfant.

L'agence Mena, (Metula News Agency) dès novembre 2000 met en doute la version officielle, les tirs ne pouvaient venir que des positions palestiniennes, mais rapidement divers éléments suggèrent de plus en plus fortement qu'il n'y a jamais eu de mort ce jour là à cet endroit là, et qu'on y tournait une fiction. France2 menace de poursuite tout ceux qui mettraient en doute la parole de Charles Enderlin. Philippe Karsenty s'y risque en avril 2004 et accuse franchement France2 et Charles Enderlin d'avoir fait passer une fiction pour un reportage.

Comme prévu, Philippe Karsenty est trainé en justice, en novembre 2006 et est condamné, le juge constate que certaines personnes disent que les balles tueuses étaient palestiniennes et d'autres qu'on était sur un plateau de tournage et qu'il n'y a pas eu morts, or on ne peut pas affirmer tout et son contraire. En outre, le juge met en doute la compétence des experts cité par Karsenty et affirme qu'ils n'ont aucune crédibilité, et qu'en Israël tout le monde croit la version de France2. France2 gagne la première manche.

Philippe Karsenty se pourvoi en appel, et cette fois le juge examine les pièces du dossier, il ordonne à France2 de présenter les rushes qui sont montrés à l'audience, il ressort de façon évidente que le film est une fiction, et en mai 2008 la cours admet l'excuse de bonne foi et Karsenty est acquité

faux

France2 alors se pourvoi en cassation, la cour affirme qu'un juge doit se contenter des éléments apportés par les parties, et n'a donc pas le droit d'exiger les rushes. En conséquence en mars 2012 le jugement est cassé et renvoyé devant une nouvelle cour d'appel.

La cour considère que seuls peuvent être pris en compte les éléments avérés en avril 2004 lors de la parution de l'article diffamatoire. Qu'à cette époque les opinions étaient partagées et contradictoires, que personne en Israël ne soutenait la théorie de la fiction, que les avis étaient partagés vu de rushes transmis par d'autres agences de presse, bref que la preuve du mensonge n'étaient pas établies à l'époque. Vous trouverez ici le jugement intégral.
Bien sûr le juge veut ignorer les rushes de France2, ne veut pas savoir que le gouvernement israélien est acquis à la thèse de la fiction, ni si les demonstrations sont pertinantes ou non. Il n'a pas dit où était la vérité, mais a cherché à savoir si à l'époque la diffamation était de bonne foi ou non.

Philippe Karsenty pense laisser tomber la procédure judiciaire, la justice ne cherche pas à connaître la vérité, mais à protéger certains intérêts qu'on peut facilement imaginer, par exemple la position de la diplomatie française dans le monde arabe, la coopération avec les médias arabes, ce n'est pas par hasard si le consulat de France à Jérusalem (ambassade officieuse auprès de l'Autorité Palestinienne) avait donné récemment la légion d'honneur à Charles Enderlin le 12/8/2009.

Le combat continuera hors des tribunaux. Nous savons que le mal est fait, que la France a collaboré avec les antisémites arabes pour diffuser une image calomniatrice d'Israël dont les conséquences se sont vues jusqu'à Toulouse, ou Mohamed Merah s'est expressément référé aux enfants palestiniens tués par les israéliens. Nous sentons bien que la justice ne cherche pas la vérité, mais cherche à protéger les intérêts de la République.
Logiquement, pour connaître la vérité, la police aurait du faire une perquisition chez France2 pour saisir les rushes, on aurait du faire examiner le père Al Dura par un médecin neutre etc...

Cette affaire ressortira un jour ou l'autre, on peut tromper quelqu'un tout le temps, on peut tromper tout le monde un certain temps, on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps. Afin de sauver l'honneur de Bonaparte, les descendants de Napoléon auraient décidé de traîner en justice tous ceux qui affirmeraient que la France avait perdu la bataille de Waterloo.
Charles Enderlin a bien été diffamé, il perdu son honneur, et ce n'est pas un jugement boîteux qui pourra le lui rendre.

Le jugement
Après le jugement
Historique complet ici

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile


Dimanche 7 juillet 2013
bresil

Après la Turquie, c'est le Brésil qui bouge

Le Bresil est une des cinq puissances émergentent de ce début du XXI ième siècle, on les appelle "BRICS" : Bresil, Russie, Indes, Chine et Afrique du Sud. Ils représentent 40 à 45 % de la population mondiale, et devraient représenter 61 % de la croissance mondiale en 2015 selon le FMI. Le Bresil a lui seul compte

Le Bresil devrait avoir aujourd'hui une population supérieure à 200 millions d'habitants. Parmi eux la majorité est miséreuse. Le pays est divisé entre consommateurs et non consommateurs, le banditisme y est redoutable, et la violence omni présente.

Les dirigeants ont échaffaudés des plans successifs pour faire sortir le plus de gens possible de l'extrême misère. La présidente Dilma Rousseff a amplifié le plan mis au point par son prédecesseur, Luiz Inácio Lula da Silva du Lula a sorti 22 millions de personnes de la plus extrême pauvreté.
C'est donc à l'aise grâce à des progrès économiques et sociaux considérables que la direction brésilienne a souhaité organiser la coupe du monde de foot 2014. Pour cela on a mis les petits plats dans les grands, des investissements énormes, ce fut un nettoyage en règle des zones concernées par les jeux, un urbanisme sans concertation, des destructions d'immeubles à la hussarde. On a dépensé énormément d'argent.

L'enrichissement incontestable du pays a multiplié les consommateurs, ce qui a entraîné des hausses de prix considérables, dont les classes moyennes ont souffert. Les espoirs d'une meilleure éducation, de services publics dignes de ce nom, d'une police q ui ne soit pas corrompue etc.. sont des revendications plutôt "bourgeoises", l'essentiel des manifestants n'habitaients pas des favellas, parmi eux on a vu beaucoup d'étudiants, des fonctionnaires, des gens sortis de la misère, qui n'apprécient pas, les gaspillages pharaoniques, ou la brutalité policière, alors que psychologiquement, ils sont déjà dans une société développée. "Nous sommes contre le Mondial parce qu'il masque les problèmes du pays" pourrait être le symbole de la violence de ces derniers jours.

Dilma Rousseff, la présidente, s'est engagée aussitôt à discuter avec les manifestants, tout en fustigeant avec la plus grande fermeté les pillages qui ont eu lieu au cours des émeutes. Si elle n'a pas convaincue ses opposants, le mouvement semble s'être rapidement essoufflé de lui même.

C'est toujours dans les phases de décollage de l'économie que les risques révolutionnaires sont les plus forts, car ce dynamisme sort les plus pauvres de leur léttargie, ils voient qu'il est possible de s'en sortir, de nombreuses personnes accèdent à la consommation et sont frustrés de ne pas tout avoir si vite, les inégalités se creusent, elles sont d'autant plus mal tolérées qu'on a cru pouvoir accéder à un statut supérieur.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

mercredi 2 juillet 2013
a

La Turquie secouée par des manifestations puissantes

La Turquie est une véritable démocratie, Tayyip Erdogan a été élu à la loyale, et personne ne conteste ses victoires électorales. Jugé arrogant par les manifestants, le Premier ministre turc reste confiant grâce à ses scores dans les urnes : 34% en 2002 pour son parti islamo-conservateur l'AKP, 47% en 2007 et 50% en 2011.

La Turquie a une croissance économique a faire palir d'envie bien des pays, 8,8 % en 2011 et mais seulement 2,2 en 2012, ce qui reste très nettement supérieur à la moyenne europeenne.

Le premier ministre Erdoğan, ancien maire d'Istanbul, a un projet grandiose pour la place Taksim, ou se trouve la parc Gezi en plein centre d'Istanbul : reconstruire les anciennes casernes Ottomanes, et monter un centre commercial digne de la capitale de l'empire Ottoman. Seulement, cette place est un des rares espaces verts de la ville, et les stambuliotes, y tiennent beaucoup. Alors des manifestations "écologiques" se sont tenues pour sauver la place. Rapidement, tous ceux qui étaient énervés par le gouvernement de l'AKP se sont retrouvés sur cette place, on y a vu des laïques furieux contre l'islamisation de la société, des Alévis proches des Alaouites syriens en colère contre les prises de positions anti-Assad d'Erdogan, des démocrates inquiets devant la tournure autoritaire du régime et les excès de pouvoir de la police ou de l'adminisstration, et mêmes des écologistes qui voulaient sauver leurs espaces verts.

Les manifestations énormes se sont répandues
à travers le pays, plus de 2,5 millions de personnes sont descendues dans la rues dans divers villes du pays, mais elles n'ont pas réussis à rallier la majorité de l'opinion, ni la presse qui reste sous contrôle. Après avoir laissé un peu pourrir la situation, la police a dispersé violemment les manifestants, et le président Abdula Güll a signé le décret limitant la consommation d'alcool.

Sur l'évolution probable, il suffit d'écouter Tayyip Erdoğan "Qu'on les laisse entrer dans les mosquées avec leurs chaussures, qu'on les laisse boire de l'alcool dans nos mosquées, qu'on les laisse lever la main sur nos filles coiffées du foulard. Une seule prière de notre peuple est suffisante pour déjouer leurs plans" et mieux encore « Les incidents du parc Gezi (à Istanbul) (...) ont été orchestrés par la diaspora juive, qui a été active dans cet événement» , a dit M. Besir Atalay, vice premier ministre, cité par le quotidien Hürriyet.

Ces événements ne semblent devoir influer sur l'évolution de la Turquie, la population n'a pas divorcée avec le régime islamo-conservateur de Tayyip Erdoğan, et le régime a d'autres défis plus urgent à règler, en particulier l' aide aux rebelles syriens souhaitée par les américains, mais interdite par les Russes, l'afflux de réfugiés pas faciles à gérer, le conflit avec les Kurdes qui ne finit pas de rebondir, et la crise économique mondiale qui affecte forcément l'économie turque. Tayyip Erdoğan devrait se présenter comme candidat à la première élection présidentielle au suffrage universel, la monarchie élective se met en place, il est peu probable que le pays se dirige vers davantage de liberté.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 


Lundi 22 juin 2013
khamenei

Hassan Rohani élu président de la République Islamique d'Iran

Ce fut une belle élection, on a dénombré officiellement 72,7 % de votants par rapport aux inscrits, (85 % en 2009). Ce sont des chiffres à faire palir nos démocraties occidentales. Il y avait cinq candidats , Hassan Rohani a obtenu 50,68% des voix (18,6 millions) au premier tour, loin devant le maire de Téhéran Mohammad Bagher Ghalibaf, conservateur modéré et pragmatique (6,07 millions de voix). Le conservateur bon teint Saïd Jalili, qui avait les faveurs de certains cercles dirigeants proches du guide suprême, ne récolte que 3,17 millions des suffrages.

Hassan Rohani était le préféré des occidentaux, il est réputé modéré. Il n'est pas sûr qu'il le soit vu son passé, mais son influence est vraiment modérée, la Constitution, veut que le guide suprême, l'ayatollah Ali Khameneï, soit décisionnaire en matière nucléaire, comme sur les questions stratégiques de sécurité ou de diplomatie.

Hassan traîne quand même quelques casseroles, il est impliqué dans le terrorisme antisémite, c'est lui qui aurait été le contact du Hezbollah pour placer une bombe dans la principale institution juive de Bueno Aires (AIMA) en 1994 (Source Washigton free beacon). Fidèle de Toujours de l'Ayatolah Khomeni, sa fidélité lui a coûté très cher, son propre fils écoeuré par les méfaits du régime se serait suicidé.

Les mauvaises langues expliquent que la situation en Iran est très mauvaise, que l'opinion ne suit plus du tout les forces islamiques et qu'en raison du désastre économique des révoltes violentes sont possibles. Pour cela, l'Ayatolah Khamenei, aurait décidé de mettre au placard Ahmadinejad, et de le remplacer par un homme plus souriant, capable d'amadouer les occcidentaux, et de les faire patienter. Il fallait pour cela qu'un homme comme Rohani soit élu, fidèle parmi les fidèles, réputé modéré, et fin diplomate. Les élections auraient été honteusement truquées Le taux de participation aurait été diffusé la veille des élections, des bureaux de trucage des résultats devaient s'assurer qu'il n'y aurait pas de second tour, mais que le score serait suffisamment serré pour faire illusion.

Le nouveau président "modéré" pourra servir de bouclier à l'Iran, personne ne comprendrait une attaque israélienne sur les installations nucléaires iranienne si le pays était gouverné par un homme à la langue de miel. Nethanyahu est furieux. Comme le suggère Jacques Benillouche, les mollah pourraient souhaiter jeter du lest sans perdre la face, et amorcer un retour paisible dans la communauté des nations en faisant tomber le blocus qui les étrangle, à moins que « Rohani ait été poussé au pouvoir par Khamenei lui-même qui est loin d’être primaire, comme on tend à le définir. Il a compris que le peuple est las de son régime, que les Gardiens de la Révolution ne bénéficient plus de la même aura, que son temps est compté et que son régime est désavoué. Il aurait donc choisi le pion Rohani pour mieux contrôler la colère qui gronde. C’est donc la mission de prozac du peuple qu’a reçue le nouveau président, de la part de son Guide, avec la l'objectif de calmer les inquiétudes du peuple iranien et de duper les pays occidentaux pour qu’à terme l'Iran puisse disposer de cinq missiles Shahab équipés de têtes nucléaires. ».

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile



juin 13 juin 2013

Qui donc défend l'emploi en France ?

Orange, mon ancien employeur vient de proposer une offre d'abonnement allèchante à ses clients. Cette offre n'est pas proposée dans le réseau des agences, mais uniquement en ligne, par internet. Le client depuis son domicile remplit lui-même sa demande, et bénéficie des nouvelles propositions sans intervention humaine.

Dans une optique de coût, il n'y a rien àbourse redire, un client dans une agence revient plus cher au vendeur, il doit payer le personnel, le loyer, et tous les frais annexes. En ligne le coût de l'opération est minime. C'est d'ailleurs ce que pratique son concurrent plus chanceux : Iliad qui utilise la marque Free. Free n'a pas de réseau commercial, investit peu dans les réseaux (il préfère louer à des tarifs imposés par le règlementeur) et réussit ainsi à tirer de coûts très bas, donc des prix très bas. Vous y ajoutez une forte dose d'imagination et d'innovation et vous avez un concurrent redoutablement efficace. Voyez l'évolution des cours de bourse, elle se passe de commentaires.

Si Orange, la marque de France Telecom suivait à retardement la démarche de Free, on assisterait à une réduction drastique de ses points de vente, et la proposition récente entre bien dans cette logique. Moins de vendeurs, moins de personnel des prix plus bas, et plus de marge pour l'entreprise. Le consommateur et les actionnaires y trouveront leur compte. Pas les salariés mais ils ne comptent pas. Par contre dans cette affaire on oublie un partenaire : le citoyen. Le chômage induit par l'informatisation des procédures commerciales provoquera une baisse de recettes pour la sécu, les caisses de retraite, et l'assurance familiale etc en même temps bien sûr qu'une baisse des recettes fiscales.
Les déficits augmenteront les déficits qui exigeront d'autres sacrifices pour les français.

Cette frénésie de supprimer des emplois pour gagner en productivité se retrouve un peu partout, des stations services disparaissent et quand on en trouve elles sont automatiques, dans les super marché on crée des caisses automatiques etc... ne devrait-on pas utiliser le principe du pollueur payeur ? c'est à dire que celui qui injecte des déficits dans les comptes sociaux pour améliorer sa marge pourrait contribuer davantage à réparer les dégâts qu'il a causé. Cela me semblerait plus juste que de réduire les remboursements des médicamtents, d'augmenter les impôts ou de baisser les retraites.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

Jeudi 30 mai 2013
moustaki

Georges Moustaki nous a quitté

 

Georges Moustaki, ce juif errant, ce pâtre grec était tout le symbole d'une Méditerranée multiculturelle, variée douce et aimante. Giuseppe Mustacchi a vu le jour en 1934, à Alexandrie, il était d'origine grecque, parlait italien, né en Egypte, juif toujours, et un grand chanteur Français.

Ses chansons sont innombrables, vous en trouverez la liste sur son site

Alexandrie


Je vous chante ma nostalgie
Ne riez pas si je rougis
Mes souvenirs n'ont pas vieillis
J'ai toujours le mal du pays



Ca fait pourtant vingt-cinq années
Que je vis loi d'où je suis né
Vingt-cinq hivers que je remue
Dans ma mémoire encore émue



Les parfums, les odeurs, les cris
De la cité d'Alexandrie
Le soleil qui brûlait les rues
Où mon enfance a disparu



Le chant la prière à cinq heures
La paix qui nous montait au coeur
L'oignon cru et le plat de fève
Nous semblaient un festin de rêve

 

La pipe à eau dans les cafés
Et le temps de philosopher
Avec les vieux, les fous, les sages
Et les étrangers de passage

Arabes, Grecs, Juifs, Italiens
Tous bons Méditerranéens
Tous compagnons du même bord
L'amour et la folie d'abord



Je veux chanter pour tous ceux qui
Ne m'appelaient pas Moustaki
On m'appelait Jo ou Joseph
C'était plus doux, c'était plus bref

Amis des rues ou du lycée
Amis du joli temps passé
Nos femmes étaient des gamines
Nos amours étaient clandestines

On apprenait à s'embrasser
On n'en savait jamais assez
Ca fait presqu'une éternité
Que mon enfance m'a quitté

 

Elle revient comme un fantôme
Et me ramène en son royaume
Comme si rien n'avait changé
Et que le temps c'était figé

Elle ramène mes seize ans
Et me les remet au présent
Pardonnez moi si je radote
Je n'ai pas trouvé l'antidote


Pour guérir de ma nostalgie
Ne riez pas si je rougis
On me comprendra j'en suis sûr
Chacun de nous a sa blessure

Son coin de paradis perdu
Son petit jardin défendu
Le mien s'appelle Alexandrie
Et c'est là-bas loin de Paris

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

Mercedi 29 mai 2013
al dura

L'affaire Al Dura revient !

Le film de France2 sur la mort présumée de Mohamed Al Dura a été consté très vite, pour se défendre France 2 a attaqué en justice ceux qui en critiquaient l'honnêteté, et Philippe Karsenty a provoqué la chaîne en affirmant que France 2 avait fait passer une fiction pour un reportage.

Le juge avait donné raison à France 2 en 2006, car

  • Pour la Mena le film est du cinéma, pour Esther Shapira les balles sont palestiniennes. Ces documents sont incompatibles,  il fallait défendre une thèse ou l'autre, mais pas deux thèses contraires en même temps !  
  • Les documents que Nahum Sharaf prétend avoir visionné montrent qu'il s'agissait d'une fiction, or ils n'ont été vu par personne, ces affirmations ne sont pas prouvées par des éléments matériels.
  • Ces accusations ont une source unique, et ne sont reprises par aucune autorité officielle

La cour d'appel avait défait ce jugement, car le juge ayant ordonné à France 2 de livrer les rushes dont sont extrait les films, avait conclu qu'en toute bonne foi on pouvait affirmer qu'il s'agissait d'une fiction, et que Charles Enderlin avait agit en mauvais professionnel en faisant une confiance aveugle à son caméraman.

La cour de cassassion avait cassé l'appel, car le juge n'avait pas le droit d'imposer à France 2 de livrer ses preuves. C'était à Karsenti d'apporter lui même la preuve de la triche, le juge en cherchant à s'informer avait commis un abus de pouvoir. (En toute logique, cela aurait dû être fait par la police, mais ceci est une autre question)

On attend donc le verdict de la nouvelle cour d' appel. toutefois il y a eu des événements nouveaux

  • La thèse d'un tir mortel vu du côté palestinien, s'explique par le "cinéma", personne ne dit plus que l'enfant a été tué. Esther shapira s'est rangé sur les thèses de la Mena. Le film est une fiction
  • Les films ont été visionnés par le tribunal, et tous ceux qui l'ont vu affirment que le lieu du supposé drame était un plateau de tournage.
  • Le gouvernement Israélien vient de prendre position très clairement contre France 2. Il repproche implicitement à la France de couvrir le mensonge. (Texte en anglais au complet ici)
    « Une autre leçon de l’affaire Al-Dura est que les pays qui respectent scrupuleusement les lois internationales de conflits armés ne doivent pas rester inactifs face à une couverture médiatique parfois trompeuse ou mensongère. Au contraire, ils doivent enquêter sur les allégations d’une manière approfondie et, en temps opportun, présenter leurs conclusions au public.»
          

Aucun des motifs du jugement de première instance ne tient plus la route aujourd'hui. Le jugement d'appel n'est pas contesté sur le fond, on ne peut pas oublier ce que les juges ont vu.
Je ne vois pas sur quel argument France 2 pourrait ne pas être débouté de ses plaintes abusives contre Philippe Karsenty.
Il reste que les motivations précises de France2 sont mystérieuses. Comme Esthérazy dans l'affaire Dreyfuss, Charles Enderlin profite d'une protection sur naturelle. Peut-être un jour connaîtrons nous la vérité ?

Voir ici un récapitulatif complet de l'affaire avec des liens vers les documents originaux, en particulier les textes intégraux des jugements.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

Dimanche 4 mai 2013  

La loi sur le mariage pour tous est votée

Après une bataille d'opinion homèrique, la majorité de gauche a votée un loi instituant le mariage entre personnes de même sexe. L’Assemblée nationale s’est prononcée par un vote solennel pour l’adoption définitive du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, mardi 23 avril 2013. La France s’apprête à devenir le 9e pays européen et le 14e pays au monde à autoriser le mariage homosexuel. Il y a eu 331 votes pour et 225 votes contre. Avec ce vote solennel de la loi, le débat public se clôt. Il aura donné lieu à plus de 170 heures de débats au Parlement depuis le mois de janvier.

Ce projet de loi était une des promesse électorale de François Hollande, appuyé fortement par les associations homosexuelles, et par une fraction de la gauche, elle a été combattue par les religions et la partie la plus conservatrice de la société.

Le Grand Rabbin Gilles Bernheim est monté au créneau et a rédigé un document de synthèse qui a eu un grand retentissement. "Mariage homosexuel, homoparentalité, et adoption : ce qu'on oublie souvent de dire" dans lequel il résume les critiques des principales religions : il fait remarquer pêle même

  • Le "mariage pour tous, n'est pas pour tous, car on n'admet toujours apas l'inceste
  • Les enfants élevés dans ces familles auront du mal à se construire, faute de modèle masculin ou féminin, cela troublera leur vision de leur propre généalogie, de leur histoire
  • Les couples homos existent, la loi les protège déjà, et aurait pu améliorer la loi sans porter atteinte au mariage.
  • Mais surtout, c'est la théorie des genres que le Grand Rabbin fustige. Cette théorie qui ignore les différences psychologiques entre hommes et femmes, qui pense que le comportement sexué est exclusivement social et non naturel. Qu'il n'existerait pas de modèle masculin ou féminin, spécifique. Chaque individu pouvant être l'un ou l'autre et changer à son gré.

Les partisans du mariage homo se demandent en quoi leur revendication gêne les hétéro sexuels, ils aspirent à la normalité, et pour cela, il suffit de faire évoluer les normes pour leur laisser une petite place. Il font remarquer personne n'a remarqué de "catastrophe" ou de révolution des moeurs dans les pays ayant accepté ce type de mariage. Tout ce remue ménage cache mal l'homophobie qui a obligé pendant des siècles les homosexuels à vivre caché, or ils souhaitent vivre comme tout le monde en plein jour. Les rabbins Massorti, (Mouvement proche des «conservatives» américain, en particulier le Rabbin Yeshaya Dalsace prend le contre pied du Rabbin Bernheim, interrogé par le Beith Haverim, association homosexuelle juive, il explique que le Grand Rabbinat n'a pas à se prononcer sur des débats de société, car d'une part les positions du judaïsme sont diverses, et d'autre part, notre communauté religieuse n'a pas à s'exposer sur la scène politique. Le site Massorti a mis en ligne des arguments très convainquants montrant le caractère humain des choses : «La voix rabbinique doit parfois être celle du rappel à l’ordre, mais aussi celle de la main tendue. En ce qui concerne l’homosexualité, nous rabbins, devons enseigner le fait homosexuel, le comprendre et le faire comprendre, pour désamorcer, autant que faire se peut, les préjugés profondément ancrés dans une partie de notre public, afin d’éviter les terribles dégâts et souffrances que ces préjugés provoquent. » (Voir la page en PDF)

Lav loi a été votée, elle est attente de validation par le conseil constitutionnel, mais le débat a profondément divisé les français, et d'immenses manifestations ont eu lieu pour «défendre la famille.». J'ai vu dans cette bataille une confirmation des appréhentions d'Aldo Naouri, sur la féminisation excessive de notre société. L'image du père est sacrifiée et avec elle celle de l'autorité de la responsabilité et de la liberté. On développe une attitude maternelle, et on veut à tout prix protéger, on infantilise la population. On ne veut plus voir ni père ni mère, mais une seule tête, un seul coeur, une seule façon d'être, et le père a disparu. Il serait tout aussi grave de voir disparaître la mère ! mais il est vrai aussi que dans les couples homo, l'un des deux joue souvent le rôle de père, et l'autre de mère quelque soit le sexe véritable du partenaire. On a promis aux homosexuels le droit à l'adoption, c'est un leurre, car il n'y a pas d'enfant à adopter, et à cause de cette loi certains pays dont la Russie ont fermé les portes de l'adoption à tous les couples français.

La loi est passée, et je n'ai toujours pas compris pourquoi on a tant voulu créer ce mariage, il aurait été possible de laisser tous les droits aux couples homosexuels, et de laisser la notion "sacrée" de mariage aux religieux. On aurait évité un débat stérile qui n'est prioritaire que pour 10 % des français ! ! ! le vrai danger pour notre société, c'est le chômage et la misère qui gagne du terrain tous les jours, mais sur ce plan, nos dirigeants sont impuissants.

haut

jeudi 21 mars 2013

 

Hugo Chavez n'a laissé personne indifférend ! !

Le Président du Vénézuella qui vient de nous quitter le 5 mars 2013, il n'a laissé personne indifférend.

chavez

Hugo chavez, le commandant, était le porte étendar de la gauche nationaliste du continent sud américain, la "révolution bolivarienne" remplaçait celle de Cuba dans la lutte contre les Etats Unis d'Amérique et le grand capitalisme. Le Vénézuella possède d'immenses ressources pétrolières, il a utilisé ces fonds pour lutter contre la misère et l'analphabétisme, ce qui lui a vallu un solide soutient populaire. Il a remporté haut la main toutes les élections, malgré les pronostics défavorables de la presse pro-américaine. Il a servi de modèle au Pérou et à été soutenu politiquement par l'ensemble de l'amérique du Sud, il faut dire qu'il vendait très bon marché son pétrole aux pays désargentés. Ce catholique fervent avait de la sympathie pour les régimes religieux, en particulier avec l'Iran avec qui il partageait la même détestation de l'Amérique et d'Israël

Ce militaire de formation (Il était entré dans l'armée agé de 17 ans), qui avait échoué dans une tentative de coup d'État en 1992, réussit à se faire élire légalement président du pays en 1998.
Toutefois, ce leader charismatique a de solides ennemis en raison de ses méthodes autoritaires, et de ses choix économiques. Il ne tolère aucune opposition et fait fermer les stations de TV qui le dérangent, il n'a pas su endiguer l'insécurité, le taux de criminalité est énorme. Ses dérives antisémites ont donné lieu à des polémiques parfois douteuses mais sérieuses quand il a accusé la communauté juive d'espionner le pays. Le Vénézuela avait fait élire la représentante de Khadaffi à la présidence de la commission des droits de l'homme à l'ONU... tout un symbole ! !

Son bras de fer avec les millieux d'affaire ont fait des victimes, les employés de la société d'exploitation pétrolière qui avait été nationalisée se sont mis en grève, ils ont tous été licenciés. Cette politique a entraîné une fuite des cerveaux et des capitaux. Il y a une brisure dans la société, les «blancs» se sentent stigmatisés, ruinés, et n'osent plus s'aventurer n'importe où, alors que la majorité métis adore Hugo Chavez.
Sur le plan social, Hugo Chavez a réussi des miracles, il n'a pas construit de stations de skis dans le désert comme d'autres maîtres du pétrole, mais à combattu efficacement la misère. Sur le plan économique, il n'a pas bati les bases d'une économie saine et diversifiée et a laminé ses élites.

Le cas Chavez, nous interpelle en tant que juif. L'antisémitisme n'a jamais été le cheval de bataille principal d'Hugo Chavez, mais ses dérives étaient inquiétantes. Le fondateur de l'antisémitisme français, Drumont était socialiste, les discours complotistes nous font toujours peur, car l'antisémitisme se nourrit du fantasme d'un complot ourdi par une minorité malfaisante, et Chavez agitait sans cesse le fantôme des complots contre son pays. Le National Socialisme, a réalisé de grandes choses pour le peuple, et avait acquis l'adhésion de larges franges de la société. Le peuple est indifférent aux injustices commises envers certains, ou aux atteintes à la liberté, quand il s'accompagne de la prospérité du plus grand nombre.

C'est donc sur un bilan en demi teinte que le commandator est parti, emporté par un cancer, il a été pleuré par son peuple et par son ami Ahmanidejad.

Important : Hugo chavez et la propagande : cliquez ici

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
mardi 19 mars 2013
a

 

19 mars : Anniversaire de la signature des accords d'Evian !

Les accords d'Evian, signés en 1962 ont fondés l'indépendance Algérienne, ils ont été signés entre les autorités Françaises Parisiennes, et les dirigeants du FLN en exil. Ni les dirigeants indépendantistes qui ont mené le combat en Algérie, ni les non musulmans d'Algérie n'ont eu leur mot à dire.
Réduits au silence pour les uns, à l'exil pour les autres
, ils ont été les grands perdants.

Ces accords prévoyaient entre autre :
b) Afin d'assurer, pendant un délai de trois années, aux nationaux exerçant les droits civiques algériens et à l'issue de ce délai, de façon permanente, aux Algériens de statut civil français (Les Pieds Noirs), la protection de leur personne et de leurs biens, et leur participation régulière à la vie de l'Algérie, les mesures suivantes sont prévues : a
Ils auront une juste et authentique participation aux affaires publiques. ....

Leur participation à la vie municipale à Alger et à Oran fera l'objet de dispositions particulières.
Leurs droits de propriété seront respectés. Aucune mesure de dépossession ne sera prise à leur encontre sans l'octroi d'une indemnité équitable préalablement fixée.

Le lecteur aura compris pourquoi les accords ont été signés à Evian, le FLN pensait, "Je signe, je tiendrai ma parole, compte dessus et boire de l'eau ! ", l'eau d'Evian, n'est-elle pas la meilleure ?

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile


Jeudi
28 février 2013

Algérie : Fehrat Mehenni a été déchu de la nationalité algérienne

La Kabylie est une grande région à l'Est d'Alger, grande comme la moitié de la France, elle compterait six millions d'habitants environ, mais tous ses habitants ne sont pas Kabyles. En outre, il existe une importante diaspora Kabyle, en particulier en France où ils seraient plus d'un million. Pays de montagnes, certains sommets dépassent 2000 mètres, cette région sauvage a un solide passé de résistance.

Résistance culturelle, la région a été islamisée relativement tardivement elle a conservé des traces importantes des cultures pré-islamiques, en particulier Carthaginoises et Romaines, les femmes ne sont pas voilées, portent des couleurs vives, et la musique très originale évoque parfois l'Europe, voir même la Bretagne. Physiquement, il n'est pas rare de voir des Kabyle au type européen, trace des vandales, ou des romains.

Résistance, à tous les occupants, les Kabyles ont participé de leur mieux à la guerre d'indépendance, ils n'en ont pas été récompensé, dès 1963, le gouvernement d'Alger s'est engagé dans une grande campagne d'arabisation qui était une guerre contre les langues françaises et berbères. Il s'en est suivi des troubles très violents entre 1963 et 1965 il y a eu plus de 400 morts en Kabylie. Pratiquant un islam modéré, les Kabyles se sont opposés aux islamistes, et militent pour la sauvegarde de leur culture contre l'arabisation forcée. Ils ont posé le problème suivant : Soit l'Algérie est arabe, alors pourquoi l'arabiser ? soit elle n'est pas arabe, alors pourquoi l'arabiser ?

Des militants Kabyles ont crée le MAK (Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie), qui milite pour une Algérie plurielle, ou les berbères et leurs spécificités linguistiques seraient reconnus, mais les tensions avec le gouvernement d'Alger sont très fortes, l'Algérie a hérité de la France un esprit Jacobin qui admet difficilement la diversité ethnico-religieuse. Si les chrétiens et les juifs ont été considérés comme des étrangers, certains ont du mal à admettre qu'on puisse être algérien sans être arabe, ils souhaitent arabiser les Kabyles.

Le bras de fer entre les autonomistes et le gouvernement Algérien s'est traduit par une radicalisation. Le MAK a suscité un Gouvernement Provisoire Kabyle, plus grave, son président est allé en visite en Israël, crime de lèse arabité, et a crée un drapeau national Kabyle. C'en était trop, le gouvernement d'Alger à retiré sa nationalité à Fehrat Mehenni, président du Gouvernement Provisoire Kabyle en exile en France. Cette décision a été saluée dans les forums, où la majorité des Algériens sont pour l'unité nationale, et détestent Israël. Toutefois le MAK soutient à fond son président, et affirme ne plus reconnaître l'autorité du gouvernement raciste d'Alger. La réponse du MAK est sans appel :
« Ce n’est donc pas un régime sournois, criminel et raciste qui peut se permettre de porter des jugements de valeurs sur des personnalités publiques kabyles qui ont voué toute leur existence au triomphe de la justice et de la liberté. Et, n’en déplaise aux tenants du colonialisme arabo-islamique, alliés incontestable du néocolonialisme occidental, la libération de la Kabylie du joug identitaire d’un régime qui pratique outrageusement le négationnisme, le déni d’existence, la corruption, la manipulation du terrorisme, en plus d’être notoirement un régime criminel, est un droit inaliénable pour la Kabylie comme pour l’ensemble des peuples qui composent l’Algérie qui est plurielle qu’on l’admette ou non. L'Afrique du Nord est un espace géographique incontestablement amazighe et la Kabylie a tous les droits d'exister librement sur la terre que ces ancêtres ont façonnée depuis des millénaires. .»

Le mouvement Kabyle fait partie du grand mouvement Berbère, qui du Mali au Maroc en passant par les Aurès et certaines régions Tunisienne voir Libyennes contestent la domination arabe sur l'Afrique du Nord.
Or les Kabyles quelque soit leur opinion sont tous Algériens, comme l'étaient les Juifs ou les Chrétiens d'Algérie.
La majorité des algériens tient à l'unité nationale, et le MAK ne fait pas l'unanimité parmi les Kabyles.
Ces événements montrent que la Guerre d'Algérie n'était pas une guerre de libération contre un occupant externe, mais bien une guerre civile entre les populations qui habitaient l'Algérie, la machine à exclure semble s'être remise en marche, il faut espérer qu'elle s'arrête vite, et que l'Algérie soit plurielle et unie.

Un ami d'Algérie a tenu à me préciser que l'information essentielle sur le retrait de la nationalité, n'est pas officielle, ni l’intéressé, ni le gouvernement algérien, ont confirmé l'information de la déchéance de nationalité algérienne de Ferhat Mehenni.
Cliquez sur l'ampoule plus bas pour voir la lettre entière.

Voir des communiqués officiels sur le sujet : ampoule

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 


mardi
26 février 2013

Comment le judaïsme voit-il la mort ?

Les rites et traditions juive accompagnent le mourant et les endeuillés vers la sérénité, c'est ici et maintenant que les choses se passent, et pour le salut de l'âme d'un proche dans l'au-delà, la thora nous prescrit la fidélité et la générosité... voir suite ici
haut

Pour réagir, cliquez iciétoile


a
Lundi
18 février 2013

Du cheval dans les lasagnes

Scandale en Grande Bretagne, on a trouvé que des plats cuisinés de marque Findus, sencés contenir de la viande de boeuf contenait un fort pourcentage de viande de cheval. Or la plupart des anglais trouvent aussi choquant de manger du cheval que les français trouvent inadmissible de manger du chien.

Tout de suite on a cherché le coupable pour le pendre, et c'est toute la filière viande qui a été mise sur la sellette, à l'origine la viande de cheval venait de Roumanie. La modernisation du pays a rendu obsolète la traction hippomobile, des règlements d'hygiène sont venus interdire la circulation des chevaux en ville, et même certains villages ne voulaient plus voir de crottins sur leurs route, si bien que les propriétaires se sont empressés de vendre leurs chevaux de trait à des abattoirs, qui ont tenté d'exporter de leur mieux les carcasses à des prix très bas, beaucoup moins cher que la viande de boeuf.

Les soupçons se sont portés de suite sur l'importateur, l'entreprise Spanghero de Castelnaudary, qui non seulement fabrique cassoulets et confits de canard, mais aussi importe de grosses quantité de viande brute hachée distribuée à de très nombreux sous traitants qui fabriquent pour des grandes marques dont Findus.
Sur les forums, on peut lire des accusations claires : «Ce qui choque dans cette histoire c'est de voir que personne ne mentionne la responsabilité des services de contrôle (de M.Hamon comme par hasard) qui se sont avérés totalement inefficaces à prévenir cette fraude.
Qu'il vienne fanfaronner devant les TV c'est normal.......ça nous rappelle ce bon monsieur Fabius et son fameux :responsable mais pas coupable !
Les employés de Spanghero eux non plus n'ont rien,ni les 1500 factures qui indiquaient clairement qu'il s'agissait de cheval, ni la couleur de la viande qui est différente de celle du boeuf...à croire que tout le monde est payé pour ne rien voir,contrôleurs et contrôles »

un bon cheval

 

Mais les responsabilités ne sont pas aussi claires : « la couleur de la viande de cheval, personne ne l'a vue à Castelnaudary , pas plus qu'on a pu sentir l'odeur, puisque les palettes surgelées ne faisaient que transiter vers l'étranger sans être ouvertes, encore moins travaillées. En effet, je rappelle que les plats et conserves préparés chez Spanghero sont des spécialités LOCALES à base de porc et de volailles.
Quant aux codes douaniers des factures qui indiquaient "clairement" qu'il s'agissait de cheval, seul un douanier peut dire ça... Car dans leur nomenclature de 900 pages, vous constaterez que =
- le boeuf vivant est en catégorie 0102, la viande de boeuf est en catégorie 0201 ou 0202 selon qu'elle a été réfrigérée ou congelée, les abats et autres petits morceaux sont en 0206,
- le cheval vivant est en 0101 (donc avant le boeuf), mais sa viande est en 0205 (gros morceaux) ou 0206, groupe qui inclut aussi le boeuf, mais également le porc, la volaille, les moutons etc. »

On sait aussi que les effectifs de contrôle fondent comme neige au soleil devant les coupes budgétaires, et que la fraude s'est généralisée à toute l'Europe, n'a-t-on pas trouver en Angleterre du cheval provenant d'autres sources tout à fait britannique cette fois ?

Ne pouvant pas trancher avant la justice, qui aura bien 12 587 475 pages d'expertises à lire, en souhaitant qu'on autorise rapidement l'entreprise Spanghero à fabriquer à nouveau du cassoulet (300 ouvriers n'ont aucune envie de se retrouver en chômage suite à une fraude à laquelle ils n'ont pas participé), je ne peux pas m'empêcher de vous fournir une série de dessins humoristiques sur le sujet :

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

Lundi 11 février 2013
a

Le Mali, pays frontière en faiblesse extrême

La France est fêtée au Mali, on compte sur elle pour débarrasser le pays du cauchemar islamiste, mais elle ne pourra pas résoudre les problèmes de fond : la division du pays entre les arabo-berbères et les soudanais, ni la faiblesse d'un état rongé par la corruption. Quand les animaux sont malades, les vautours arrivent.

Pour voir l'article, cliquez

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Mercredi 23 janvier 2013

Israël a voté, les sondeurs savent que les prévisions sont beaucoup plus dures quand elles concernent l'avenir.

Le système électoral israélien est la proportionnelle intégrale, c'est à dire que chacun peut poser une liste de députés, tout le pays votera, et on partagera les 120 sièges à pourvoir en fonction des résultats obtenus par chaque liste. Il y a eu 25 listes candidates, 12 ont eu au moins un élu.

a

Il y a 120 députés,

  • 43 pour la droite divisée en deux partis : Le Likoud de Benjamin Netanyahu, parti libéral et nationaliste (31 sièges contre 42 dans l'ancienne assemblée), et 12 pour «La maison Juive» de Naphtali Benett, un parti nationaliste-religieux qui a obtenu une progression fulgurante. (Le parti ultra nationaliste n'a pas eu d'élu).
  • 18 pour les «orthodoxes» divisés entre Ashkenazes et Sépharades ces partis ultra conservateurs sont prêts à s'allier à la droite ou à la gauche à condition qu'on ne remette pas en cause le financement de leurs institutions, qu'on ne les oblige pas à faire l'armée, et qu'on ne prenne pas de mesures laïques.
  • 48 Pour le centre et la gauche : Les différences entre les partis tient souvent aux égos personnels, mis à part «Meretz» qui avec ses six députés double ses sièges. Ce mouvement proche de "La paix maintenant" est socialement parlant très à gauche. Yaïr Lapid a crée la surprise, son parti crée cette année, dépasse le parti travailliste avec 19 députés. Cet ancien présentateur de télévision, sans passé politique sera le faiseur de roi.
  • 11 élus pour les partis arabes, divisés entre laïques, relgieux, et comunistes. Les islamistes ont appelé à boycotter les élections.
    Le taux de participation de la communauté arabe est très faible, soit par ce qu'ils ont cédé aux sirènes islamistes, soit par ce qu'ils ne se sentent pas représentés ni par les partis arabes trop préoccupés du sort de palestiniens et pas du leur, ni par les partis juifs qui ne font pas grand chose pour leur assurer une égalité de traitement.

Contrairement à ce qu'avaient claironné les médias, il n'y a pas de glissement à droite, par contre, la progression des religieux est notable. Si les partis religieux conservateurs ont maintenu leur position, la progression des orthodoxes engagés dans la vie économique et sociale du pays est frappante, outre le réveil des nationalistes religieux (+ 5 sièges), on trouve des rabbins dans plusieurs autres partis, y compris en numéro deux de la liste de Yaïr Lapid.

Nethayahu est le mieux placé pour former un gouvernement, car il est compatible avec les partis du centre, de droite, et avec les orthodoxes toutefois ses alliés potentiels ne sont pas compatibles entre eux.
On peut donc s'attendre à un gouvernement composé de la droite et du centre-gauche. Il y a de fortes chances que les partis orthodoxes conservateurs soient exclus, et il est à peu près certain que les partis arabes resteront dans l'opposition ainsi que Meretz, trop à gauche.

On peut donc prévoir une stabilité dans la politique économique libérale, quelques changements aussi visibles que ceux que nous avons vu quand François Hollande a remplacé Nicolas Sarkozy ! ! . Les négociations avec les palestiniens pourront reprendre, le centre y tient, mais la fracture reste très forte avec la droite, et je ne vois pas de progrès significatifs possibles compte tenu des position des nationalistes religieux qui selon toutes probabilité feront partie de la coalition.
L'unité nationale sortira renforcée, il est probable que l'on tentera d'imposer un service militaire ou civil obligatoire pour tous, y compris pour les juifs orthodoxes et pour les arabes et ceci malgré l'opposition de leurs élus. Une réforme du mode de scrutin est aussi vraissemblable, ce qui permettrait de sortir d'un régime parlementaire où les minorités font la loi.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile



Mercredi 9 janvier 2013

Le coup de théâtre de Gérard Depardieu a divisé les français

L'acteur Gérard Depardieu a grandi chez des gens simples, peu cultivés, après une adolescence chaotique, à l'âge de 20 ans, il monte à Paris, suit des cours de théâtre, fait des rencontres extraordinaires, dévore tous les livres possibles, et se marie avec une fille de polytechnicien. Il obtient son premier rôle à 22 ans dans "Le cri du Cormoran le soir au dessus des jonques", et le grand succès arrive quand il a 26 ans grâce à son rôle dans "Les Valseuses". Depuis c'est le triomphe, capable de jouer tous les rôles, je l'ai beaucoup aimé dans "Cyrano de Bergerac", ou dans "la tête en friche" film où il joue un personnage au un parcours proche du sien.

Cette valeur sûre du cinéma français a acquis une fortune considérable qui ne lui a pas donné le bonheur. Une vie sentimentale perturbée, comme la plupart des acteurs, un goût prononcé pour l'alcool qui lui a valu des accidents et des ennuis avec la justice, un fils Guillaume-Jean dépressif et délinquant, addict à l'héroïne qui commençait à reprendre goût à la vie et marchait sur les pas de son père dans le cinéma quand la mort la fauché. Gérard Depardieu débutant se sentait de gauche, il était au côté de François Mitterrand en 1981, mais la fortune lui a fait préférer Nicolas Sarkozy aux dernières élections.

Jean Marc Ayraut, premier ministre doit faire face à une situation financière difficile en raison de la crise économique et du chômage qui s'aggrave sans cesse. Afin, de tenir les engagements du nouveau président François Hollande, il a fait mine d'imposer de plus grands efforts aux riches qu'aux classes moyennes, et a crée une nouvelle tranche d'imposition à 75 % pour les revenus supérieurs à 1 000 000 d'€uros par an.
C'était une mesure symbolique qui ne touchait que très peu de monde... dont Gérard Depardieu. Ce dernier l'a très mal pris et à décidé de s'exiler en Belgique, à Nechin. Il a donc mis en vente un superbe hôtel particulier à Paris, vous avez ci dessous ce qu'il a abandonné, et ce qu'il a acquis. Il a confié sa décision au premier ministre, qui n'a guère apprécié, et ne s'est pas gêné pour le lui dire.

C'est une décision minable ! a affirmé Jean Marc Ayrault , et cela n'a pas plu. Gérard Depardieu a répliqué dans une lettre mémorable ou il affirme vouloir renoncer à la nationalité française. Il commence ainsi : Minable, vous avez dit "minable"? Comme c’est minable. Il s'étonne d'être le seul à être insulté ainsi, alors qu'il ferait comme tout le monde. C'est un révolté qui parle, il trouve scandaleux que son fils ait été condamné pour quelques grammes d'héroïne, ou qu'on lui reproche de s'être endormi au volant de son scooter imbibé d'alcool. Il termine par une belle envolée franchement anarchiste : Qui êtes-vous pour me juger ainsi, je vous le demande monsieur Ayrault, Premier ministre de monsieur Hollande, je vous le demande, qui êtes-vous? Malgré mes excès, mon appétit et mon amour de la vie, je suis un être libre, Monsieur, et je vais rester poli.

Ce coup de gueule a surpris les français, à droite, on y a vu un "raz le bol" devant l'oppression fiscale, et une attaque contre les socialistes, une contestation d'un président de gauche, le premier ministre n'est plus celui de la France, mais de François Hollande, alors à droite on a applaudit à tout rompre.
A gauche, on est très sévère, alors que la France souffre d'une crise économique, comment un acteur qui a tant bénéficié des largesses d'un État qui a financé le cinéma peut-il ainsi cracher dans la soupe et trouver normal que les autres paient pour lui ?

Puis, nouveau coup de théâtre, Gérard Depardieu demande et obtient la nationalité Russe. Il écrit pour remercier le président russe, en précisant que la Russie était une grande démocratie, et que ce n'était pas un pays où un premier ministre traitait un citoyen de minable. Le président Poutine, en froid avec François Hollande au sujet de la Syrie, enfonce le clou, et s'amuse à renchérir, la Mordovie, une République autonome russe, lui a en effet offert un poste de ministre régional de la Culture ainsi que celui d'ambassadeur auprès de la Fédération internationale de football (Fifa) à l'occasion du Mondial-2018, qui sera organisé par la Russie. D'autres s'en amuse, ainsi Le théâtre de Tioumen, grande ville de Sibérie occidentale à 2 150 km de Moscou, a proposé ce mercredi à l'acteur de rejoindre sa troupe en CDD pour... 400 € par mois !

Cette fois, l'affaire se calme en France, les gens de droite ne peuvent plus soutenir celui qui considère la Russie comme une grande démocratie, ceux de gauche sont révulsés par son anarchisme, son amour pour les pires dictateurs, et son manque de solidarité avec sa patrie, alors l'affaire se tasse. Finalement Gérard Depardieu s'installera en Belgique, il aura réussis a impressionné un immense public en menant à bien plusieurs coups de théâtres. Il n'aura pas eu le temps de se rendre au tribunal où il était convoqué pour conduite en état d'ivresse. Si personne ne doute de ses talents d'acteur, le comédien s'est montré sous un jour bien antipathique.

Le comédien a toutefois raison quand il se demande "pourquoi moi ? " l'Europe n'a pas réussis à établir une fiscalité commune, et certains pays font du dumping fiscal, ils attirent des contribuables étrangers en les taxant moins que leurs nationaux. Ce sont des pratiques de concurrence déloyale dont profitent un certain nombre de grands fortunes du monde du sport, de la chanson ou des affaires. Notre société est ainsi bâtie, que les plus grands profiteurs du système sont aux deux bouts de l'échelle des revenus, et le tiers état commence à grogner contre les uns et contre les autres.

Pour en savoir plus voici quelques articles de presse.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Samedi 29 décembre 2012

États Unis : Un drame de trop, la vente libre des armes de guerre en sursis.

Les faits sont dramatiques, Adam Lanza, 20 ans, habitant Newton, (Connecticut), s'est emparé d'armes possédées par sa mère qui était enseignante. Il l'a froidement abattu d'une balle au visage, puis est parti vers l'école de sa mère, et a assassiné 27 personnes, pour la plupart des enfants. Il avait sur lui trois armes : deux pistolets et un fusil semi-automatique.

D'anciens camarades de classe l'ont décrit comme timide, solitaire et très intelligent, n'affichant que peu d'émotions. Certains ont évoqué le syndrome d'Asperger, un trouble du spectre autistique qui se caractérise par des difficultés dans les interactions sociales

La américains ont été frappé d'effroi et de stupeur, ce n'est pas le premier drame du à l'usage d'armes semi-automatique par des personnes au psychisme troublé. Très rapidement le président Obama, et les leaders démocrates ont exigé un contrôle beaucoup plus stricte de la possession des armes à feu.
En Californie on a même proposé d'échanger des armes contre des bons d'achat.

La collecte d'armes contre des bons d'achats a été un succès à Los Angeles. Les policiers ont ainsi récupéré 901 pistolets, 698 mitraillettes et 363 fusils à pompe. Mais aussi deux lance-roquettes. Devant le succès, on a été obligé de suspendre l'opération, il n'y avait plus d'argent pour la financer ! ! Mais les ventes d'armes ont bondi après la fusillade de Newton, selon un reportage du Monde. "Peter Brownell, dont la société est le plus grand fournisseur mondial de munitions et d'accessoires a vendu en trois jours autant de chargeurs qu'en trois ans et demi".

Loin de présenter la moindre culpabilité, le puissant lobby des armes, la NRA refuse tout contrôle des armes, il propose au contraire, de mettre des gardes armés devant toutes les écoles ! c'est ce qu'on appelle avoir le sens des affaires.

Si on dépassionne le débat, on constate qu'il y a des armes dans deux types de pays, ceux où la défense nationale s'adresse à tous les citoyens qui possèdent chez eux leurs armes personnelles, c'est le cas de la Suisse et d'Israël par exemple. A côté, il est des pays individualistes où la protection des gens est une affaire personnelle, c'est le cas des Etats Unis ou de la Colombie par exemple. On voit bien que le risque d'assassinat par des possesseurs d'armes n'est pas le même dans le premier groupe que dans le second. L'existance d'individus armés d'arme légère (style pistolet) a au contraire souvent sauvé des vies, aussi bien aux Etats Unis qu'en Israël où des citoyens ont réussi à empêcher des assassinats d'innocents en tirant les premiers sur le tueur.

Le principal risque ne vient donc pas de la possession d'armes, mais de la nature de celles ci, et la psychologie de son possesseur. Les blancs ont beaucoup plus d'armes que les noirs aux USA, mais s'en servent beaucoup moins ! !
Si un particulier n'a pas à posséder d'armes de guerre, quand la police est défaillante, une arme de poing, entre les mains d'un responsable scolaire par exemple, peut empêcher un tueur fou de commettre l'irréparable.
Un autre sujet de préoccupation vient de la banalisation de la violence dans les séries télévisuelles américaines. Ces films peuvent aussi avoir un effet pervers sur des personnalités fragiles, mais ceci est un autre débat. => Pour en savoir plus voici quelques articles de presse.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
mercredi 26 décembre 2012

François Hollande parle aux députés Algériens

Un voyage à haut risque, notre président ne s'en est pas trop mal tiré grâce à l'éloge de Messali Hadj et de personnalités françaises qui ont milité pour que la France, fidèle à elle même, accorde la dignité et la liberté au peuple Algérien. C'est une nouvelle page qui doit être tournée grâce à la connaissance commune d'une même histoire. Mais au delà des bonnes nouvelles économiques dont tout le monde a besoin, la méfiance reste de de mise, d'un côté on craint le colonialisme français, et de l'autre l'invasion des sarrasins.

Voir l'article ici

 

  historique : journal journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014