facebook
Mivy décoiffe,
car il a été
conçu par un chauve !

m'écrire : a  
adresse : http://www.mivy.fr/


Journal 2012
Dimanche, 21-Déc-2014
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :


Pour naviguer, cliquez sur le nez
historique => journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016... 
Facebook
trefle
Samedi 29 décembre 2012

États Unis : Un drame de trop, la vente libre des armes de guerre en sursis.

Les faits sont dramatiques, Adam Lanza, 20 ans, habitant Newton, (Connecticut), s'est emparé d'armes possédées par sa mère qui était enseignante. Il l'a froidement abattu d'une balle au visage, puis est parti vers l'école de sa mère, et a assassiné 27 personnes, pour la plupart des enfants. Il avait sur lui trois armes : deux pistolets et un fusil semi-automatique.

D'anciens camarades de classe l'ont décrit comme timide, solitaire et très intelligent, n'affichant que peu d'émotions. Certains ont évoqué le syndrome d'Asperger, un trouble du spectre autistique qui se caractérise par des difficultés dans les interactions sociales

La américains ont été frappé d'effroi et de stupeur, ce n'est pas le premier drame du à l'usage d'armes semi-automatique par des personnes au psychisme troublé. Très rapidement le président Obama, et les leaders démocrates ont exigé un contrôle beaucoup plus stricte de la possession des armes à feu.
En Californie on a même proposé d'échanger des armes contre des bons d'achat.

La collecte d'armes contre des bons d'achats a été un succès à Los Angeles. Les policiers ont ainsi récupéré 901 pistolets, 698 mitraillettes et 363 fusils à pompe. Mais aussi deux lance-roquettes. Devant le succès, on a été obligé de suspendre l'opération, il n'y avait plus d'argent pour la financer ! ! Mais les ventes d'armes ont bondi après la fusillade de Newton, selon un reportage du Monde. "Peter Brownell, dont la société est le plus grand fournisseur mondial de munitions et d'accessoires a vendu en trois jours autant de chargeurs qu'en trois ans et demi".

Loin de présenter la moindre culpabilité, le puissant lobby des armes, la NRA refuse tout contrôle des armes, il propose au contraire, de mettre des gardes armés devant toutes les écoles ! c'est ce qu'on appelle avoir le sens des affaires.

Si on dépassionne le débat, on constate qu'il y a des armes dans deux types de pays, ceux où la défense nationale s'adresse à tous les citoyens qui possèdent chez eux leurs armes personnelles, c'est le cas de la Suisse et d'Israël par exemple. A côté, il est des pays individualistes où la protection des gens est une affaire personnelle, c'est le cas des Etats Unis ou de la Colombie par exemple. On voit bien que le risque d'assassinat par des possesseurs d'armes n'est pas le même dans le premier groupe que dans le second. L'existance d'individus armés d'arme légère (style pistolet) a au contraire souvent sauvé des vies, aussi bien aux Etats Unis qu'en Israël où des citoyens ont réussi à empêcher des assassinats d'innocents en tirant les premiers sur le tueur.

Le principal risque ne vient donc pas de la possession d'armes, mais de la nature de celles ci, et la psychologie de son possesseur. Les blancs ont beaucoup plus d'armes que les noirs aux USA, mais s'en servent beaucoup moins ! !
Si un particulier n'a pas à posséder d'armes de guerre, quand la police est défaillante, une arme de poing, entre les mains d'un responsable scolaire par exemple, peut empêcher un tueur fou de commettre l'irréparable.
Un autre sujet de préoccupation vient de la banalisation de la violence dans les séries télévisuelles américaines. Ces films peuvent aussi avoir un effet pervers sur des personnalités fragiles, mais ceci est un autre débat. => Pour en savoir plus voici quelques articles de presse.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

 

 

mercredi 26 décembre 2012

François Hollande parle aux députés Algériens

Un voyage à haut risque, notre président ne s'en est pas trop mal tiré grâce à l'éloge de Messali Hadj et de personnalités françaises qui ont milité pour que la France, fidèle à elle même, accorde la dignité et la liberté au peuple Algérien. C'est une nouvelle page qui doit être tournée grâce à la connaissance commune d'une même histoire. Mais au delà des bonnes nouvelles économiques dont tout le monde a besoin, la méfiance reste de de mise, d'un côté on craint le colonialisme français, et de l'autre l'invasion des sarrasins.

Voir l'article ici

 

mardi 11 décembre 2012
a

Dijon inaugure sa seconde ligne de Tram

Ce fut une prouesse technique en moins de deux ans, la Ville de Dijon a réussis à mettre en place deux lignes de Tramway, une ligne Est-Ouest très fréquentée car elle dessert le CHU, le stade, le Campus Universitaire, un grand marché et une banlieue importante, et une ligne Nord Sud plus résidentielle, et qui dessert le Creteil local de la Toison d'Or en cours d'agrandissement.

Sur le parcours du Tram, on a planté arbres et gazon, des pistes cyclables sont aménagées, et la ville prend un coup de jeune. La Place de la République, tout près de chez moi est devenu le noeud de communication le plus important de la ville, avec l'arrêt de deux lignes de tram, de quatre lignes de bus urbain, et des bus desservant la campagne. La statue de Sadi Carnot est transformée en fontaine, et l'ancien parking est transformé en vaste agora carrelé, où s'est installé pour les fêtes un marché de Noël et une grande Roue. La patinoire de Noël a été sensiblement agrandie et occupe toute la place de la Libération en face du Palais des Etats de Bourgogne, l'actuelle Hôtel de Ville.

Le réseau du Tram contourne la vieille ville, et a un arrêt tous les 500 m, en zone dense, l'autobus s'arrête tous les 250 m. Il dessert deux des trois grands centres commerciaux extérieurs à la ville. Beaucoup de monde se sent pénalisé, les arrêts sont trop espacés, le circuit des bus est chamboullé si bien qu'il va falloir prendre de nouvelles habitudes, et ça, les gens n'aiment pas. Les commerçants du centre commercial de Chenôves qui n'est pas desservi font grise mine, et le jour de l'inauguration du T2 ont dépêché des jeunes filles sandwich pour rappeler leur exitance et proposer une tombola aux visiteurs.

L'arrivée du Tram coïncide avec la suppression de toute circulation dans la rue principale du centre ville. Les travaux d'embellissement auront lieu après les fêtes de fin d'année pour ne pas trop pénaliser les commerçants. En ce début d'hiver, où le froid est précoce, les commerçants font grise mine, la clientèle découragée par l'impossibilité d'accéder en ville en voiture, encouragée à fréquenter la Toison d'Or par le tram manque au rendez vous. Les forains sur le marché se plaignent aussi d'une baisse de fréquentation.

Il est encore trop top pour savoir si le Tram et la piétonisation du centre ville va redonner vie au centre de la ville, Dijon est une des plus belles ville de France, il serait dommage que son centre devienne un musée. Mais on sait que le commerce urbain est très malade.
Avec ou sans tram, des clients sans scrupules vont essayer des habits dans les magasins pour les commander sur internet ! ! (D'autres choisissent sur internet et achètent dans les magasins pour avoir le conseil et la maintenance).
Le marché s'affaiblit malgré la présence de véritables maraîchers très compétitifs, car les ménages mangent à midi sur leur lieu de travail, et le soir préfèrent les plats cuisinés, même le dimanche le brunch et les pizzas tendent à remplacer la cuisine bourgeoise. Qui prépare encore des produits frais ? est-ce vraiment le tram qui explique les changements d'habitudes des ménages ?

Le tram risque de drainer encore davantage de clients vers le centre commercial de la Toison d'Or ou de Quetigny au détriment de la ville, mais il peut aussi attirer en ville les habitants de Quetigny ou de la Toison d'Or. Ce n'est pas ce faciliteur de communication qui fera la différence. Pour rester attractive, le centre ville doit posséder des locomotives, de vastes surfaces disponibles, et c'est là dessus que les urbanistes doivent travailler. Je regrette que l'Apple Store qui doit s'ouvrir prochainement dans notre ville ait préféré la Toison d'Or, mais je suis content que notre grande librairie ait retrouvé un repreneur dynamique.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Lundi 3 décembre 2012

La nuée s'avançait protègeant les enfants d'Israël

Maintenant que la colonne est passée, qu'Israël a prouvé qu'il savait se protéger, et que le Hamas a prouvé qu'il pouvait atteindre Tel Aviv et Jérusalem, savez vous ce qui a changé ? quelles sont les perspectives ? ? et ben, voici quelques pistes Cliquez ici

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Mercredi 14 novembre 2012

François Hollande aligne la politique économique française

Parce que François Hollande est en baisse rapide dans les sondages, à cause de la montée du chômage et parce qu'il donne l'impression d'un éternel hésitant, le Président de la République a donné sa première conférence de presse à l'Elysée. Elle portait sur les questions économiques.

Son discours est une réponse à la crise qui se traduit par une série de déficits. Balance commerciale en berne, trou de la sécu abyssal, impasse budgétaire, dette publique hymalayienne. L'angle d'attaque principal a été l'industrie, les parts de marché de la France s'effitent, et on nous présente un modèle allemand triomphant. En 2011, l'Allemagne a eu un excedent commercial de 155 md d'€ et la France un déficit de 70 md d'€.

François Hollande veut provoquer un choc de compétitivité, et pour cela souhaite abaisser le coût du travail qu'il juge trop élevé. Dans un premier temps, il pensait baisser les charges sociales, et contrebalancer le manque à gagner par une hause de la CSG. En gros faire payer la part patronale par les revenus non salariaux essentiellement les revenus immobiliers et de capitaux => les retraités auraient payé ce que les employeurs auraient économisé.

Mais il s'est ravisé, et a préféré une option fiscale. L'État accorderait un "crédit d'impôt" , une réduction proportionnelle aux charges sociales des employeurs, et en échange la TVA augmenterait. Cette mesure ressemble à celle préconisée par Nicolas Sarkozy et combattue par le candidat Hollande !
En résumé, les charges patronales seraient au moins en partie fiscalisées et payées par l'ensemble des contribuables. Logiquement cela réduira le coût du travail pour l'employeur vu que le salaire indirect (les charges sociales) seront payées aussi par les salariés, les retraités, et les entreprises.

Reste que sur le fond, cette décision agravera la crise vu qu'elle abaissera le niveau de vie des ménages, et que le choc de compétitivité par baisse des coûts salariaux n'est pas indispensable pour avoir de bons résulats.
Si on se compare à l'Allemagne on constate

  • Dans l'industrie, le travail français revient moins cher que le travail allemand. (Et notre déficit commercial est surtout du à l'industrie, les pays à bas coût de travail sont les plus pauvres)



  • L'Allemagne dépense beaucoup plus que nous en recherche et développement (Si l'Etat fait les efforts nécessaires, les entreprises françaises ne le font plus).
  • >
  • L'Allemagne possède de très nombreuses moyennes entreprises exportatrices alors que la France n'a que des géants et des nains.

Les mesures prises réjouissent Laurence Parizot, présidente du patronat, (Medef) et on la comprend, cela aura un effet d'aubaine pour augmenter les profits. Elle ne voit pas que l'impact sur les revenus réduira le marché intérieur. Elle fait semblant d'ignorer qu'en Espagne ou en Italie les salaires sont nettement plus bas qu'en France, et la crise y est encore plus grave.

 

Vous trouverez ici une revue de presse sur le sujet

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Samedi 3 novembre 2012


La France prend conscience d'un antisémitisme Djihadiste français

Le crime contre la France, commis par Mohamed Merah au mois de mars à Toulouse contre des soldats français de type musulmans, et des enfants juifs d'une école a secoué l'opinion. En septembre, le supermarché cash casher Naouri de Sarcelles (Val-d’Oise) a été la cible, d’une attaque par deux personnes avec une grenade "de faible puissance", qui a fait un blessé léger mais peu de dégâts. Quatre personnes ont été transportées à l’hôpital de Gonesse. L’une souffrait de contusions au bras, les trois autres étaient choquées.

Le 6 octobre, en enquêtant sur cet attentat, la police interpelle à Strasbourg 11 suspects, un homme a même été tué lors de son arrestation. Manuel Vals, ministre de l'intérieur parle d'une cellule d'islamiste radicaux. On a trouvé chez eux des adresses personnalités juives qui plaidaient régulièrement la cause d'Israël, elles devaient être les prochaines cibles. Manuel Valls, reconnaissant qu’un "nouvel antisémitisme a pris racine à l’extrême gauche comme à l’extrême droite", et qu’il ne faut pas "nier ce problème" rassure. «La sécurité des Juifs est une cause nationale. Elle n'est pas l'affaire des Juifs, elle est celle de tous les Français» . Pour la première fois, la police a démantelé un réseau djihadiste français.

C'est dans ce contexte que Benjamin Netanyahu, premier ministre israélien est venu en France, il a tenu à assister à une cérémonie à l'école Hozar Hatora de Toulouse où des enfants juifs avaient été assassinés. Au delà de l'émotion des familles présentes, François Hollande et Benjamin Netanyahu ont échangé des propos amicaux et contradictoire, l'israélien affirmant que la place des juifs de France était en Israël, et François Hollande lui répondant qu'ils étaient chez eux en France.

En Israël on est très inquiet de l'antisémtisme français, et on avait redouté l'arrivée de la gauche au pouvoir. On a été agréablement surpris par le ton et les mesures prises par François Hollande. Les israéliens n'ont pas compris que la population française n'est pas homogène, que l'antisémitisme des "Gaullois" n'est pas menaçant. Par contre dans les millieux musulman il est beaucoup plus violent, ouvert, et dangereux. Il est diffusé par des médias et des imams arabophones et résiste à l'éducation nationale.
La communauté juives française est davantages menacés par l'assimilation, que par la stigmatisation, on nous aime trop ! . Nous faisons preque partie de la majorité «gauloise».

La violence antisémite existe, elle est d'origine islamiste, elle est combattue par l'Etat avec l'appui de la population. Le racisme anti arabe, et la haine de l'islam se répand de façon dangereuse, et par ricochet, l'antisémtisme arabe stigmatise tous les musulmans.
Alors pour éviter les violences et assurer la concorde entre tous, le gouvernement français a pris des mesures sévères pour combattre la parole antisémite, homophobe, et anti arabe sur internet, en même temps qu'il cessait de jouer les pompier pyromanes.
Avez vous remarqué que les médias ne parlent pour ainsi dire plus du conflit israélo-arabe? Peut-être ont-ils compris que «Vos caméras tuent plus que leurs armes (*) » , mais alors y aurait-il un chef d'orchestre pour dire aux médias ce qui est important ou non ?

(*) Slogan de l'immense manifestation de la communauté juive sous Jospin en 2005

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Vendredi 2 novembre 2011

La Syrie est un pays malade de la tyrannie de son chef, et de ses divisions religieuses.

La faiblesse attire les prédateurs. Les monarchies sunnites aimeraient bien utiliser le territoire Syrien pour acheminer leur gaz, et la Russie ainsi que l'Iran s'y opposent. Les intérêts des uns et des autres se traduisent en une averse d'armes et de fonds qui nourrit la guerre. Au milieu les populations souffrent, des chrétiens prennent la route de l'exil, les alaouites craignent des massacres, et les kurdes rêvent d'indépendance. Suite ici haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Vendredi 26 octobre 2012
avion

Une terrible explosion détruit une usine d'armement au Soudan à la satisfaction générale.

Après avoir parlé d'un accident, le gouvernement soudannais accuse trois avions israéliens d'avoir bombardé l'usine de Yarmourk dans le sud de la capitale soudanaise, officiellement il y aurait eu deux morts. En Israël, le ministère des Affaires étrangères et l'armée se sont refusé à tout commentaire. En 1998, Human Rights Watch avait indiqué qu'une coalition de groupes d'opposition avaient accusé Khartoum d'entreposer des armes chimiques pour l'Irak dans l'usine de Yarmouk, mais le Soudan avait catégoriquement démenti.

Cette opération nes serait pas la première, Selon des sources de renseignements étrangères, un drone israélien a détruit en septembre 2012 un important convoi d'armes au sud de Khartoum. Le convoi transportait 200 tonnes d'armes et de munitions, y compris des roquettes, destinées à la bande de Gaza.

La discrètion des médias occidentaux, des chancelleries, et de la ligue arabe peut surprendre. A peine a t-on pu lire deux jours plus tard une condamnation du raid par le Président d'Égypte Mohamed Morsi au cours d'un appel téléphonique à l' inénarrable Omar El Béchir, dont on connait les "exploits" au Darfour, et au Sud Soudan.

Cela s'explique par le contexte régional, cette usine fabriquerait des munitions et des missiles qui seraient acheminés soit vers le Sinaï et la bande de Gaza, soit servirait aux guerres d'Omar el Béchir contre le Sud Soudan ou le Darfour, soit servirait à des groupes armés chargés de destabiliser certains états arabes ou Africains. On doit retrouver ces munitions dans bien des endroits pour que leur destruction soit considérée comme une bonne chose par tant d'ennemis d'Israël !

Selon l ’opposition soudanaise et des ONG internationales, le complexe de Yarmouk était entièrement dirigé par des Pasdaran iraniens. Il existe des rapports de la même veine dans divers media arabes. On ne trouve aucune trace de ceci dans la presse internet francophone, mais le silence de la diplomation arabe semble bien confirmer cette hypothèse. Selon Metula News Agencie, les Pasdaran géraient, à Yarmouk, les stocks d’armes envoyés par Téhéran, et celles provenant de l’arsenal de feu le président Mouammar Kadhafi. Des rapports fiables de services de renseignement font état de dizaines de missiles anti-aériens d’origine russe SA-24 que la Force Al Quds (Jérusalem) des Gardiens de la Révolution serait parvenue à prélever dans les arsenaux libyens durant la confrontation militaire avec l’OTAN.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Mardi 21 Août 2012

Mais qui sont donc les ultra sionistes israéliens ?

On est informé, de temps en temps qu'une action violente aurait été commise par des «ultra-sionistes». Cette expression problèmatique mérite une explication.

Le sionisme est un mouvement politique né au tout début du XX ième siècle et crée par Théodore Herzl. L'antisémitisme hantait Herzl, pour y mettre fin, il voyait deux possibilités, soit l'assimilation complète à la société ambiance, éventuellement par la conversion de tous les juifs au christianisme, soit la création d'un État Juif, où devenus majoritaires, les juifs pourraient vivre sans persécutions. Aujourd'hui en nous vivons la réalisation de ces deux solutions, en occident la majorité des juifs s'assimilent à la société laïque ambiante et disparaissent en tant que juif, alors qu'une minorité souvent religieuse part en Israël pour vivre pleinement en Juif. Israël regroupe aujourd'hui près de la moitié du peuple juif et ce pourcentage va grandissant.

En diaspora, les antisionistes juifs sont hostiles au regroupement du peuple juif en Israël, soit pour des raisons religieuses (c'est au Messie à donner le signal du regroupement, et non aux hommes de décider seuls => c'est une question de calendrier, pour eux aussi, la terre d'Israël appartient au peuple juif), soit par désire d'assimilation à la communauté nationale au sein de laquelle ils vivent, ceux pensaient maintenir une culture juive forte en diaspora, comme le BUND, ont été exterminés pendant la Shoah et ne représentent plus rien aujourd'hui.
Les antisionistes goys
, refusent au seul peuple juif le droit de s'ériger en nation, leur vision discriminatoire est une forme d'antisémites. La critique, même sévère des politiques menées par les gouvernants israéliens, n'est pas de l'anti sionisme.

Une fois en Israël, depuis une, deux, ou trois générations, l'israélien moyen n'est plus soumis à la même problèmatique : s'assimiler, immigrer, ou se maintenir en minoritaire.
Les sionistes israéliens veulent attirer en Israël une population juive plus nombreuse pour gagner la course démographique contre les arabes.
Les anti sionistes israéliens pensent qu'Israël doit intégrer tous ses habitants, et qu'il est anormal de faire des cadeaux aux nouveaux arrivés alors que les anciens ont du mal à se loger, ou à trouver du travail. Sionistes et anti sionistes israéliens peuvent être de bons patriotes.

Ceux qu'on appelle les ultra sionistes dans la presse occidentale, sont partisans d'un état exclusivement juif comprenant des territoires actuellement peuplés d'arabes. Ce soucis est éloigné du sionisme. Le sionisme n'a pas de soucis de frontière. Il n'a as d'opinion sur l'attitude à avoir avec la minorité arabe, beaucoup des fondateurs pensait intégrer sans problème des arabes dans l'état juif. Être sioniste en Israël n'a guère de sens.

Trouver des militants pour souhaiter que ultra son ethnie domine un territoire, que les "étrangers" ou qualifiés tels, n'aient pas les mêmes droits, voir soient poussés à l'exil n'est pas une exclusivité de l'extrême droite israélienne, on trouve cette même inconduite en Grèce, en Bulgarie, en Turquie, en Égypte, en France et ailleurs. ll existe en Israël une extrême droite nationaliste violente, qui a déjà commis des crimes racistes. Cette extrême droite peut parfois avoir des complicités avec la droite parlementaire. Cette configuration existe malheureusement partout en Europe.

En collant à des nationalistes d'extrême droite israéliens l'étiquette fantaisiste d'ultra sioniste, on tient à discréditer l'idée du sionisme, à considérer que le sentiment national juif est différend des autres nationalismes. Cela s'est vu à l'ONU quand l'assemblée avait voté une résolution assimilant le sionisme au racisme. Ceux qui utilisent ce vocabulaire impropre sont très proches de l'antisémitisme. haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

Mercredi 15 Août 2012
egyptien

L'Égypte obligée de regarder la vérité en face

Le président Morsi prend tous les pouvoirs, et veut assurer la souveraineté Egyptienne sur tout le Sinaï, quitte à déplaire à ses "frères" de Gaza : Voir Article... ici ! haut


Dimanche 29 juillet 2012
bravo

Boualem Sansal, un homme hors du commun

Boualem Sansal est un écrivain Algérien de langue française, récompensé de nombreuses fois, il a reçu en particulier le prix de la paix des libraires allemands. Diplômé de l'école Polytechnique d'Alger, Il a été enseignant, consultant, chef d'entreprise et haut fonctionnaire au ministère de l'Industrie algérien. Il est limogé en 2003 pour ses prises de positions critiques contre le pouvoir boualemen place particulièrement contre l'arabisation de l'enseignement. Il s'est alors lancé alors dans la littérature, écrit en français des ouvrages parlant de l'Algérie après l'indépendance, il est lauréat du Grand Prix RTL-Lire 2008 pour son roman Le Village de l'Allemand sorti en janvier 2008, roman qui est censuré en Algérie, car il fait le parallèle entre islamisme et nazisme . En 2011 il écrit "Rue Darwin" l'histoire d'une famille prise dans la guerre d'Algérie. Cette oeuvre reçoit le prix du Roman Arabe. Le jury, présidé par Olivier Poivre d'Arbor est composé d'Hélène Carrère d'Encausse, de Hélé Béji, Tahar Ben Jelloun, Pierre Brunel, Paule Constant,Paula Jacques, Christine Jordis, Vénus Khoury-Ghata, Alexandre Najjar, Danièle Sallenave, Elias Sanbar, Josyane Savigneau, Robert Solé, et Olivier Poivre d'Arbor .

En mai 2012, Boualem Sansal a été l'invité d'honneur du Festival international des écrivains à Jérusalem, et il est reçu par son ami, David Grosmann, «ce monument de la littérature israélienne et mondiale. J'ai trouvé formidable que deux écrivains comme nous, deux hommes honorés par le même prix, le Friedenspreis des Deutschen Buchhandels, le prix de la Paix des libraires allemands, à une année d'intervalle, lui en 2010, moi en 2011, se retrouvent ensemble en 2012 pour parler de la paix dans cette ville, Jérusalem, Al-Qods, où cohabitent juifs et arabes, où les trois religions du Livre se partagent le cœur des hommes. Notre rencontre serait-elle le début d'un vaste rassemblement d'écrivains pour la paix? Ce miracle verra-t-il le jour en 2013 ? »

La participation d'un écrivain de nationalité arabe à une rencontre où on a parlé de tout sauf de politique a fortement déplu au ambassadeurs des pays arabes, on a même traité Boualem de traître à la cause arabe. Les réaction des diplomates a fâché les membres du jury, Hélé Béji explique pourquoi, Pierre Assouline parle de rififi et accuse Elias Sambar, poète, représentant de la Palestine à l' UNESCO et membre du jury, d'être à l'origine de cette réaction, mais ce dernier s'en défend.

Le président du Jury, Olivier Poivre d'Arbor devant cette intrusion de la politique a démissionné avec pertes et fracas. Puis des contacts entre membres du Jury se sont renoués, et finalement, c'est au sein de la maison d’édition Gallimard que Boualem Sansal a reçu jeudi 21 juin 2012, le « prix du roman arabe », mais un prix formel, sans les 15000 € qui devaient l'accompagner.

Coup de théatre, un donateur anonyme suisse décide de donner 15 000 € pour récompenser Boualem Sansal. L'écrivain trouve ce geste "si grandiose qu'on ne peut pas accepter qu'il soit terni par l'argent". Il a donc décidé de le remettre à une oeuvre, il a pensé d'abord à une oeuvre algérienne qui vient au secours des victimes du terrorisme, mais vu les conflits internes dus à la politique, il a craint que l'argent ne soit dilapidée alors il a choisi d'aider "Un coeur pour la paix", oeuvre israélienne qui collecte des fonds indispensables pour pouvoir opérer des enfants palestiniens en grande détresse cardiaque.

Interrogé par Libération, Boualem Sansal décrit la solitude de son combat dans une Algérie conquise par les islamistes. Depuis cet épisode, ma situation s’y est considérablement dégradée. Il a fait ressortir chez certains dirigeants et intellectuels une sorte de haine primitive, viscérale, très inquiétante. Comme si le fait d’être allé en Israël était le péché suprême. En revanche, en Kabylie, seule région qui continue à résister, je suis quasi un héros national ! Ils me considèrent comme un rebelle, un résistant !

Les partisans d'une Kabylie autonome se réjouissent des prises de position de Boualem Sansal, d'origine berbère, mais non kabyle, il milite pour une Algérie plurielle respectant l'individu dans toutes ses composantes.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Jeudi 5 juillet 2012

colère

«Le monothéisme devient une arme de guerre forgée tardivement pour permettre au peuple juif d’être et de durer, fût-ce au détriment des autres peuples. Il suppose une violence intrinsèque exterminatrice, intolérante, qui dure jusqu’aujourd’hui.»

Dans "Qui est Dieu ?" (éditions de Fallois), Jean Soler, philosophe érudit et
méconnu, s'attaque aux trois religions monothéistes. Un livre décapant qui va faire débat.
Michel Onfray, a rédigé un article paru dans le point, sur cet ouvrage. Michel Onfray fait l'éloge de la culture grecque, qui serait symbole de tolérance.

Michel Onfray accuse le judaïsme de façon sauvage, il affirme « Tu ne tueras point" est un commandement tribal, il concerne le peuple juif, et non l'humanité dans sa totalité. La preuve, Yahvé commande de tuer, et lisons Exode, 32. 26-28, trois mille personnes périssent sur son ordre. Dans Contre Apion,jeanSoler l'historien juif Flavius Josèphe établit au Ier siècle de notre ère une longue liste des raisons qui justifient la peine de mort : adultère, viol, homosexualité, zoophilie, rébellion contre les parents, mensonge sur sa virginité, travail le jour du sabbat, etc. »
Cette phrase est mensongère. Si la peine de mort existait à l'époque, et si la Thora multiplie les cas où elle devait s'appliquer, ces punitions concernent le peuple juif en priorité. On connait les punitions collectives se traduisant par l'extermination des pêcheurs juifs, voir par exemple l'épisode du veau d'Or.

La tradition juive actuelle se base sur la loi orale codifiée dans le talmud qu permet de comprendre les textes de la Thora, notre tradition voulait qu'un tribunal qui ait prononcé une seule peine de mort soit qualifié de "tribunal assassin". Les moeurs ont évolué au cours des millénaires, et Michel Onfray fait semblant de croire que le judaïsme actuel reprend à son compte sans l'avoir interprêté des textes considérés par notre tradition comme divins mais codés. Une réponse de qualité à été faite à Michel Onfray par le rabbin Yechaya Dalsace, je vous recommande de la lire.

On se désole de voir l'antisémitisme renaître sous toutes ses formes, antisionisme assimilant les citoyens israéliens à des monstres, caricature obscène du judaïsme, attaque contre nos pratiques religieuses.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Mercredi 4 juillet 2012
juge

Selon la justice allemande « La circoncision d’un enfant pour des motifs religieux constitue une blessure corporelle passible d’une condamnation»

Le tribunal de grande instance de Cologne a rendu mardi 26 juin un jugement historique qui devrait faire jurisprudence. Il déclare : « le corps d’un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision... Cette modification est contraire à l’intérêt de l’enfant qui doit décider plus tard par lui même de son appartenance religieuse»

Il faudrait aussi condamner les parents noirs, qui marquent de façon indélébiles leurs enfants. Interdire la circoncision dès l'enfance est un premier pas de l'intervention de l'état Big Brother dans le champs d'action éducative des parents, on commence par là et l'étape suivante sera l'interdiction de leur enseigner la religion dès l'enfance.

On peut parler d'eugénisme intellectuel car au lieu d'éliminer physiquement ceux qui ne correspondent pas à un patron génétique, on éliminerait ce que l'on considère comme des "religions déficientes" qui ne correspondraient pas à un patron étatisé de l'éthique religieuse.

L'adulte est libre, même circoncis de changer de religion à l'âge adulte, ou n'en avoir aucune si tel est son bon plaisir, mais une circoncision à la naissance évite des décisions douloureuses pour celui qui veut vivre selon la Thora ou le Coran, comme ses ancêtres l'ont toujours fait. La circoncision de rend pas la religion irreversible.

Un juge allemand se permet d'affirmer que faire de son fils un juif ou un musulman est contraire à l' intéret de l'enfant. Quelle est la gêne ? être stigmatisé, il donne raison aux antisémites et anti musulman, la stigmatisation des gens différend est naturelle, ce sont les victimes du racisme sont coupables.

Si l'on en vient à interdire la circoncision, il faudrait aussi interdire la pause des boucles d'oreilles et au parents des mineurs d'autoriser ceux-ci à porter un quelconque piercing. On peut aussi discuter de la torture que constituent les appareils d'orthodontie quand ils ne sont pas justifiés par un défaut fonctionnel ou qu'ils ne relèvent pas de l'occlusodontie.

Médicalement, on sait que la circoncision améliore l'hygienne pour des raisons faciles à comprendre, en conséquence, les personnes circoncises, et leurs conjointes sont moins souvent atteintes de maladies graves, dont le sida, et le cancer du col de l'utérus et d’après des études plus récentes, elle permettrait aussi milade réduire le risque du cancer de la prostate. Pour cela, des campagnes de circoncisions massives ont été décidées par l'OMS en Afrique. Aux États Unis, un grand nombre de familles chrétiennes font circoncire leur enfants pour motifs sanitaires à la naissance, (environ 30 %, la tendance est à la baisse) . Ainsi un chrétien aurait le droit de circoncire son fils, et pas un juif, ni un musulman ! !

La circoncision à huit jours est une opération bénigne, et peu douloureuse si l'on en juge par les pleurs des bébés, elle ne coûte pas grand chose. Par contre plus l'enfant grandit, elle devient une opération chirurgicale, avec tout ce que cela implique. Le juge sait très bien que peu de monde acceptera cette opération à l'âge adulte. Il espère supprimer une coutume qu'il juge barbare et anachronique. Cerise sur le gâteau, cette mesure servira d'épouvantail pour les populations musulmanes ou juives.

Cette décision pose le problème du droit des parents à orienter leurs enfants en bas âge. La circoncision des nouveaux nés garçons est un élément essentiel de la religion juive et est pratiquée depuis des milliers d’années partout dans le monde", affirme Dieter Graumann, le président de la communauté juive d'Allemagne, il dénonce une atteinte à la liberté religieuse. Les responsables religieux musulmans sont sur la même longueur d'onde, et sont appuyés par les églises chrétiennes.

L'ordre des médecins approuve la décision de justice, mais Guido Westerwelle le ministère des affaires étrangères la condamne, cela ferait tâche dans les relations internationales avec le monde islamique. De toute façon une décision liberticide de cette nature est politique, c'est même une atteinte à la constitution allemande qui garantie la liberté religieuse. Elle doit être prise par le parlement, et non par un juge

Cette décision est d'une extrême gravité, elle met en cause le droit à l'éducation des parents, et la liberté de religieuse, c'est une mesure d'intolérance qui veut interdire des pratiques millénaires qui n'ont jamais causé d'autre tort aux personnes circoncises, que les souffrances imposées au nom de l'intolérance. L' Allemagne avec son lourd passé est très mal placée pour recommencer à persécuter ceux qui pratiquent la religion juive.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Mercredi 4 juillet 2012

Chaque automobiliste devra avoir deux éthylotests dans sa voiture

A partir du premier juillet, tous les automobilistes devront avoir un éthylotest dans leur véhicule, Les conducteurs devront donc acquérir au moins un éthylotest chimique (dont le prix va de 1 à 3 euros) ou un électronique (à partir de 100 euros). Cette mesure prise sous le règne de Nicolas Sarkozy entre en application sous Françopis Hollande. Les contrevenants risquent une amende de 11 €.

Il n'existe que deux fabriquants d'alcootest vendus en France : Contralco qui détiendrait de 60 à 95 % du marché selon les sources, et un Sud Afriquain, Red Line Product. Contralco et Red Line, parmi d'autres, ont créé l'an dernier une association de lobbying, I-Tests. Le président d'I-Tests, Daniel Orgeval, est salarié de Contralco. I-Test a mené une campagne de lobbying et a réussi à convaincre les députés, voir le ministre de l'intérieur. L'entreprise qui était au bord de la faillite est assuré d'un marché captif faramineux. Bien entendu, il y a pénurie, un tel marché inespéré ne peut pas être satisfait par un coup de baguette magique.

Personne ne défend cette mesure sur les forums, on peut faire la liste non exhaustive des repproches qui lui sont fait :

  • Les gens qui ont des accidents sous alcool sont en moyenne à dix verres, ce qui ne veut pas dire que moins c'est bien, bien sûr, mais je doute de l'efficacité du test dans la boîte à gants pour ce genre de défoncés. Quand on boit, on ne conduit pas, jamais. ceux qui boivent trop savent rarement s'empêcher de conduire. Ethylotest ou pas. Les ligues de sécurité routière trouvent cette mesure absurde, et n'ont jamais demandé qu'elle soit appliquée. Elles militent en revanche pour un système d'antidémarrage.
  • Extrait de l'article du monde de l juillet " les seuls bénéficiaires seront les fabricants ". " suivi ethylotestbenoîtement le lobbying mis en place par l'entreprise d'éthylotests chimiques Contralco" "le décret comporterait " une obligation de norme NF ", norme que " Contralco serait la seule à avoir ", du fait que M. Orgeval est membre du comité de certification" Je préfère 100 fois payer 11€ que de donner de l'argent à ces personne
  • Les Éthylotest (au moins deux par voiture puisque si l'un est utilisé il en faut un autre non utlisé dans la boite à gants) aient une durée de vie de 6 mois et s'altèrent au dessus de 40 °C (et en deçà de 10 °C), bref après l'été on risque de voir tout cela finir à la poubelle( un peu comme le vaccin H1N1) . Si on ne boit pas, on a intérêt à payer 11 € de temps en temps et ne rien acheter.
  • Rappelons que le président de l'association ayant réussit à faire adopter ce décret est oh! surprise, salarié chez le principal fournisseur d'alcootest en France. Ces tests ont une durée de vie courte, les enquêtes des instituts de consommateur étaient très réservés quant à leur efficacité et ils ne fonctionnent plus s'il fait trop chaud ou trop froid (pratique pour un objet devant rester dans les voitures).... Un beau marché d'un objet relativement cher, importé, à l'efficacité douteuse.
  • C'est une mesure destinée à asseoir un nouveau petit monopole, et à conforter un grand lobby, celui de l'alcool. Jusqu'ici, règle simple, même au resto, si tu conduis tu ne bois pas, et tu es sûr de toi. Maintenant, plus d'excuse, il y a l'éthylo, qui te permet de boire ET de conduire.

Cette mesure est surprenante, les spécialistes de la sécurité routière savent que les accidents dus à l'alcolémie sont surtout dus à la conduite en état d'ivresse. Les petits dépassements sont très rarement accidentogènes. Selon la ligue contre la violence routière : plus de 80% des accidents mortels de la route dans lesquels l'alcool est présent ont lieu avec un taux d'alcool supérieur à 1,2g par litre de sang 

Sur le forum de Libération, "disdonc" a bien résumé ma pensée : Bel exploit de nos parlementaires qui nous obligent a acheter (de façon renouvelée) des objets inadaptés (donc inutiles), sur un marché captif et désarmé devant cette aberration. Dans une période de vaches maigres, ces ventes forcées sont bien sûr prioritaires. Dès que j'aurai monté les boîtes correspondantes, je ferai du "lobbying" pour rendre obligatoire fusées de détresse et civière pliante dans chaque automobile.En double exemplaire pour le cas ou on s'en serait déjà servi. Pour ceux que cela interesse, je suggère la lecture ou la relecture de Topaze de Marcel Pagnol. L'idée des pissotières a roulettes est tout de même plus poétique.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Dimanche
24 juin 2012


La saison des élections est finie

Après l'élection présidentielle gagnée assez facilement par François Hollande, grâce à la droitisation malhabile de la campagne de Nicolas Sarkozy mal conseillé par Patrick Buisson. Considérant le poids important du Front National, le président avait cru que ce vote était d'abord provoqué par le rejet des étrangers, alors qu'il était d'abord un rejet de l'établissement et des politiciens en place, de l'UMPS comme le disait Marine Le Pen. Le Front National étant particulièrement fort dans les zones en déclin économique. Ces électeurs ont préféré s'abstenir ou voter pour François Hollande, alors que la droitisation de l'UMP lui a fait perdre de précieuses voix au centre.

Les élections législatives qui ont suivi ont été la réplique de l'élection présidentielle, les Français ont voulu donner une majorité à François Hollande, il aura la majorité absolue, si bien qu'il pourra se passer de l'appui de ses alliés écologistes et du Front de Gauche qui soutiendra la majorité sans entrer dans le gouvernement, en se réservant donc le droit de passer, le cas échéant à l'opposition. Le président n'aura toutefois pas une majorité suffisante pour faire passer des réformes constitutionnelles par le congrès contre la volonté de l'opposition. Sa majorité est suffisante pour le rendre totalement responsable des conséquences, bonnes ou mauvaises de la politique qui sera menée.

Les résultats ont été cruels pour François Bayrou, il rêvait d'un parti gouvernemental au centre prenant des compétences ici et là, marqué à droite, il avait choisi de voter pour François Hollande, ses électeurs ont préféré la candidate socialiste. Jean Luc Mélenchon, leader du Front de Gauche, avatar moderne du Parti Communiste, beau parleur avait défié Marine Le Pen sur ses terres à Henin Beaumont. Il n'a pu convaincre les enfants d'ouvriers, et dans cette circonscription sinistrée, le duel final Front National-Parti socialiste s'est terminé en faveur du candidat socialiste à quelques vois près.

Dans le Rhône,marionette le Front de Gauche avait donné son investiture à René Balme . Or cet homme politique avait un site internet : Oulala.net, ou il se répandait au milieu de conspirationistes, c'est à dire de personnes dénnonçant à un complot mondial dirigé par les sionistes alliés aux capitalistes. Ces théories remettaient le complot juif à peine modernisé au goût du jour. Malgré des avertissements, le Front de Gauche ne lui a pas retiré son investiture. L'alliance anti-sioniste brun-rouge (nazis-communistes) se porte bien , mais le Front de Gauche se porte mal, il n'a eu que très peu d'élus.

Côté divertissement, François Hollande a eu une vie sentimentale perturbé, il a été marié avec Ségolène Royal, avec qui il a eu quatre enfants. Il a divorcé, et son ex compagne a tenté sa chance sans succès contre Nicolas Sarkozy il y a cinq ans. Lors de la cérémonie d'intronisation à l'Elysée, gaffeFrançois Hollande avait embrassé poliment Ségolène Royale devant les caméras, voyant cela, sa nouvelle compagne Valérie Trierweiler s'est précipitée sur son mari pour l'embrasser longuement sur la bouche devant tous les photographes.
Mais la jalousie ne s'est pas arrêté là. Le parti socialiste avait choisi de donner une circonscription électorale en or à Ségolène Royal, en lui promettant "le perchoir", la présidence de l'Assemblée Nationale. Or cette circonscription était convoitée par Olivier Falorni , élu local socialiste très bien implanté. Olivier Falorni a décidé de se maintenir, sous l'étiquette de candidat libre soutenant la politique de François Hollande. Martine Aubry, François Hollande et tous les autres sont venus apporter officiellement leur soutien à Ségolène Royal, et ont exclu celui qui s'est maintenu contre les ordres venus de Paris.
A la surprise général, Olivier Falorni a annoncé avoir reçu message électronique de soutien envoyé par Valérie Trierweiler, la compagne jalouse du président ne voulait faire aucun cadeau à sa rivale, mais si cela allait à l'encontre de la ligne de son homme, le président François Hollande. Olivier Falorni a été élu, mettant un terme aux ambitions de Ségolène Royal.

La très forte personnalité de la compagne du Président, met en évidence le rôle officieux mais important de la première dame de France. Juridiquement, elle n'est rien, même pas l'épouse du président, vu qu'ils ne sont pas mariés. Pratiquement, on sait que les grandes concubines ont toujours eu un rôle très important. L'opinion n'aimerait pas qu'on retourne à cette période où les caprices des grandes dames influaient l'histoire de France.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

Lundi 21 mai 2012

45 ans que Jérusalem est réunifié

Des dizaines de milliers de jerusalem jeunes et de moins jeunes ont défilé à Jérusalem pour fêter le 45 ième anniversaire de la libération de la ville. Enfin, libération est une façon de parler, Jérusalem a été libéré plus de quarante fois dans son histoire, et «libération» veut souvent dire domination du conquérant, voir pire : extermination des anciens occupants dans l'antiquité ou par les croisés, expulsion des chrétiens sous Saladin ou celle des juifs en 1947 par la légion arabe dans la vieille ville.

 

Population de Jérusalem (source : André Chouraki => Jérusalem edition Bordas 1981 et Wikipedia)

Année Population Musulmane Chrétienne Juive
1844 15 510 5 000 3 390 7 120
1859 13 340 4 000 3 340 6 000
1896 45 120 8 560 8 748 28 112
1912 70 000 10 000 15 000 45 000
1917 53 410 10 600 11 663 31 147
1922 62 518 13 413 14 699 33 971
1931 90 503 19 894 19 335 51 222
1947 165 000 40 000 25 000 100 000
1967 267 000 61 000 11 000 195 000
1970 291 700 64 100 12 000 215 600
1980 400 000 100 000 12 100 215 600
1990 524 400 131 800 14 400 378 200
1995 617 000 182 700 14 100 417 100
2005 706 400 220 000 15 000 469 300
2010 789 000 273 000 15 000 492 000

Les israéliens font des efforts pour faire de leur ville leur capitale éternelle et indivisible, mais qui a-t-il d'éternel ? même les concessions perpétuelles au cimetière ne durent que 99 ans ! ! Derrière les slogans, se cache une guerre démographique pour la domination de la ville, les chrétiens l'ont déjà perdu. Les israéliens tentent de bloquer le développement musulman en vain, les arabes deviennent hébraïsants et sont influencés par la majorité juive. Ils ne participent pas (encore) à la municipalité par patriotisme palestiniens, aussi ce sont les juifs qui décident pour eux. Si la ville arabe devait être administrée par la Palestine, une grande partie d'entre eux choisiraient, s'ils le pouvaient, de déménager dans les quartiers juifs. Pourtant, ils se plaignent de souffrir de discrimination, et jugent la municipalité de la ville corrompue et raciste. Mais ils tiennent à leurs emplois, et à la sécurité et liberté israélienne.

Jérusalem à tout intérêt à conserver une municipalité unique, c'est le souhait de la majorité de ses habitants, mais la ville ne sera vraiment unifiée que le jour où les arabes participeront à la gouvernance de la ville, et rien n'est prévu dans ce sens à ce jour. Cette ville pourrait devenir la capitale de deux états,en conservant des services municipaux unifiés (eau, énergie, transports etc... ).

Il est donc possible de rêver à une Jérusalem pacifiée, où tous, croyants de tous poils et non croyants puissent vivre et prospérer en paix, à condition toutefois qu'aucun libérateur ne vienne imposer ses solutions à la force des armes ! !

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Lundi 14 mai 2012

En Israël Shaoul Mofaz accroche le parti centriste à la droite au pouvoir

Shaoul Mofaz est un vieux routier de la politique, ancien chef d'état major de l'armée, cet homme basané, né à Ispahan en 1946. Partisan de la manière forte pour combattre l'insurrection palestinienne, il faisait partie de l'aide dure du Likoud le parti raditionnel de la droite israélienne.

Homme politique, il a su se faire désirer. Lorsqu'Ariel Sharon a décidé de quitter le Likoud pour former son propre parti plus centriste, «Kadima» Shaoul Mofaz a refusé de le suivre avant de se rallier juste à temps pour faciliter la victoire d'Ariel Sharon. Après que la maladie eut terrassé Sharon, Mofaz voulait diriger Kadima, il s'est fait battre de justesse en 2006, mais a réussi à évincer Tsipi Livni à une large majorité le 27 mars 2012, prenant la tête du principal parti d'opposition.

Coup de théâtre, le 8 mai 2012, Shaoul Mofaz après des entretiens secrets avec le premier ministre Netanyahu décide que Kadima soutiendra le gouvernement, en échange de fonctions importantes dans la direction de l'Etat. Il ne reste dans l'oppostion que les partis arabes qui sont franchement hostile à l'Etat, et les partis de gauche eux même en situation de grande faiblesse. Netanyahu peut compter sur un parlement en or, où sa majorité comprend 94 députés sur 120.

Pour les pessimistes, Mofaz a bien géré sa carrière. Netanyahu ne pouvant pas gouverner à sa guise avait décidé de faire des élections anticipées qui lui auraient été favorables. Les sondages prévoyaient un triomphe du Likoud au détriment de Kadima condamné à disparaître où à laisser sa place de leader de l'opposition aux travaillistes rescucités. En se raliant, Mofaz évite la veste électorale et peut satisfaire ses ambitions personnelles, on peut même imaginer qu'il aimerait bien être président à la place du président. Ce raliement ne changerait rien et aura évité des élections qui auraient pu revigorer la gauche.

Pour les optimistes, Netanyahu peut désormais gouverner avec un allié centriste prêt à le suivre pour les réformes indispensables à la bonne gestion de l'état mais rendues impossibles dans l'ancienne coalition. Les petits partis religieux ou nationalistes empêchaient toute remise en cause de leurs privilèges. Ainsi, s'il le désire, le premier ministre poura faire voter des réformes fondamentales qui étaient en attende depuis des lustres :

  • Réforme du système électoral : Israël ne comprend qu'une seule circonscription, et applique la proportionnelle intégrale, ce qui favorise les petits partis toujours plus extrêmistes que les grands.
    Tous les gouvernements sont des coalitions, et les partis orthodoxes monnaient toujours très cher leur soutien indispensable pour former la moindre coalition.

  • Egalité des citoyens devant les obligations militaires, beaucoup de postes dans l'administration ne sont proposés qu'aux citoyens ayant accompli leur service (militaire ou civil), or les religieux des écoles juives et les arabes n'y sont pas astreint. Outre le fait scandaleux qu'ils profitent d'une sécurité à laquelle ils refusent de participper, ils sont pénalisés sur le marché du travail, et ont tendance à se séparer du reste de la population. Leur intégration dans la société suppose leur engagement. Natanyahu pourrait ainsi se fâcher avec les religieux sans perdre sa majorité.

  • Capacité politique de mener des actions contre le nucléaire iranien malgré l'opposition des partis religieux.

  • Avancées concrète dans les discussions avec les Palestiniens, Netanyahu aurait alors les moyens d'imposer l'évacution de certaines implantations. Il pourrait se fâcher avec les nationalistes sans perdre sa majorité.

Pour l'instant, on ne voit rien venir, Israël a fait de nouvelles propositions à l'Autorité Palestinienne qui les jugent insuffisantes. Pour le reste on attend.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

Mercredi 9 mai 2012
pompom

François Hollande nouveau président de la république

François Hollande a obtenu 51,63 % des suffrages exprimés contre 48,37 % à Nicolas Sarkozy. Nicolas Sarkozy nous a ému en déclarant son amour pour la France, et en reconnaissant son échec. Il a laissé deviner qu'il quittait l'arène politique pour l'instant, en laissant la direction du troisième tour, c'est à dire les élections législatives aux dirigeants de l'UMP qui formeront une direction collégiale. On a pu constater en additionnant les voix de Nicolas Sarkozy et les bulletins blancs, que 54,17 % des électeurs n’ont pas voté pour notre nouveau président. Ce ne fut pas un raz de marée socialiste, mais un rejet global de la politique menée.

Lcarte a ligne nationale-populiste suivie par Nicolas Sarkozy a failli payer. Elle a séduit la majorité des électeurs lepénistes sans vraiment effaroucher les centristes, ni les "apolitiques".

Les catholiques croyants ont massivement soutenu Nicolas Sarkozy, en raison des prises de position de François Hollande sur l'homosexualité, sur l'euthanasie et sur la laïcité. Une autre étude signale que les protestants croyants voteraient également pour le président sortant.

Les croyants juifs ont aussi voté Sarkozy par peur des prises de positions pro-palestiniennes des amis de François Hollande. Les français d'Israël ont voté à 92,8 % pour Nicolas Sarkozy, avec un taux de participation très faible (20 %).

A contrario, 93 % des musulmans croyants ont soutenu François Hollande. Ce n'est pas non plus une adhésion, mais les musulmans n'ont pas apprécié qu'on face de la pénétration islamique en France un sujet de campagne. Ils craignent l'islamophobie, et ne souhaitent pas servir de bouc émissaire à une droite en manque de repères. La casquette d'ami d'Israël l'a aussi desservi auprès de cet électorat. Avec François Hollande, la méthode devrait changer, le ton devrait s'arrondir, mais la politique n'évoluera pas, les états n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts, et la laïcité restera un objectif de politique intérieure.

Deux grandes fêtes étaient prévues, une à la Concorde si la droite avait gagné, et une à la Bastille dans le cas contraire. Dès 17 h, la fête de la Concorde a été annulée, on avait compris. drapeaux.

Les meeting de droite se remarquent par d'innombrables drapeaux français, alors que la grande fête de la Bastille était pavoisée d'une foule de drapeaux les plus hétéroclites les uns que les autres.
La couleur dominante était le rouge, puis le vert. Le Front de gauche très présent, le Parti Communiste toujours visible. L'observateur a vu aussi les éternels drapeaux bretons, ou du Languedoc, et aussi beaucoup de drapeaux étrangers, surtout du maghreb, et la bannière arc-en-ciel des gay, sans parler des drapeaux blancs marqués "François Hollande".

Dans les milieux juifs de droite, on a voulu y voir, avec beaucoup d'imagination, un déferlante anti israélienne, dans les photos on voit bien que c'est la France multi culturelle qui a gagné, tout le monde y est, ceux que nous aimons, et ceux que nous n'aimons pas, et tout les fêtards ont été bon enfants et joyeux, comme d'ailleurs il y cinq ans lors de la victoire de Nicolas Sarkozy ! !

Le 8 mai, pour commémorer l'armistice, les deux présidents étaient côte à côte, François Hollande veut une France réconciliée, ses priorités sont la justice en tous les sens du terme : sociale ou pénale, et la jeunesse souhaitons lui bonne chance, car la situation financière est dangereuse.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Jeudi 3 mai 2012
vote

Malgré les apparences, la France reste indécise sur ses choix politiques


tronches

Le président Nicolas Sarkozy sortant a été largement handicapé par un bilan maussade du à une crise économique persistante et à des choix malheureux donnant l'impression qu'il privilégiait les plus riches : Bouclier fiscal limitant l'imposition à 50 % du revenu, d'où énorme perte de recettes, réduction des indemnités chômages, transfert des coûts de la santé des entreprises vers les ménages (cadeaux de charges sociales et déremboursements). Son programme vise un retour rapide à l'équilibre budgétaire en évitant de baisser salaires et retraites.

François Hollande au centre gauche promet plus de justice social mais pas de révolution, il rassure et a les moyens de ratisser large. Le souvenir de Lionel Jospin éliminé au premier tour a traumatisé plus d'un électeur, et beaucoup ont voté utile dès le premier tour, la peur de voir le FN en seconde position a laminé les voix des candidats relativement proches, mais semblaient moins hauts dans les sondages.

Marine Le Pen fait le plein des voix nationalistes et xénophobes, "contre le système", "l'UMPS" (union UMP et Parti socialiste), elle a eu d'excellents résultats dans la moitié Est de la France, (27 % dans le Gard, 25 % dans le Pas de Calais) surtout dans les zones ouvrières rurales en déclin. Récupérer ses voix sans apparaître son otage est le challenge auquel les deux leaders doivent s'atteler. Nicolas Sarkozy n'hésite pas à mettre en avant les frontières et la lutte contre l'immigration. Il a besoin de faire le plein des voix FN pour passer au second tour.

Jean Luc Melenchon est un tribun qui a su enthousiasmer ses électeurs, son score est un peu décevant par rapport à ses attentes, mais il a montré que le Parti Communiste n'était pas vraiment mort, il approche les 25 % à Bagnolet et à Montreuil. Ses électeurs étant acquis à l'anti-sarkosisme, François Hollande préférera draguer les amis de François Bayrou dont il a impérativement besoin pour être élu.

François Bayrou a fait une campagne... centriste, très modéré et rassembleur dans le ton, il a tout misé sur des analyse économique et promis de tout faire pour réduire la dette. Si son image d'homme d'état a pu plaire, en promettant une austérité heureuse, il n'a pas réussit à séduire les déçus du Sarkozysme, ni ceux qui espéraient une politique plus sociale, il est très courtisé et les deux leaders seraient honorés de recevoir les voix de ses électeurs.

Eva Joly a complètement échoué, le parti écologiste regroupait les électeurs de la gauche de la gauche, et Jean Luc Mélenchon a syphoné ce vivier, tandis que le vote utile a fait son oeuvre surtout qu'Eva Joly avait annoncé dès le début qu'au second tour elle inviterait à voter Hollande. Son accent étranger très fort, son programme loin des préoccupations les plus urgente des français lui ont été aussi fatal.

Nicolas Dupont-Aignant a plaidé avec Brio pour le retour de l'Etat Gaulliste et la souveraineté de l'Etat Républicain, mais il n'a guère été suivi. Philippe Poutou s'est présenté mal rasé, en dilétente, comme un bon ouvrier syndicaliste qui s'ennuyait un peu dans ces palabres politiciennes, son humour et les quelques vérités qu'il a pu énoncer lui ont valu un petit succès d'estime. Nathalie Arthaud, de Lutte ouvrière était la seule vraie communiste, pure et dure mais pas séduisante. Jacques Cheminade, n'a pas trouvé son public, plaidant pour un monde sans la City ni Wall street, on lui repprochait des relations sulfureuse avec Lyndon LaRouche .

La campagne pour le second tour est plus violente, pour gagner Nicolas Sarkozy a absolument besoin d'un grand repport de voix du Front National et des centristes vers son programme, le président sortant a donc clairement marqué sa campagne à droite, lors du débat télévisé, il a pu tenir un langage clair sur l'immigration et sur le péril islamique. Cela n'a pas plu à François Bayrou qui personnellement votera Hollande, (condition nécessaire pour obtenir un poste de ministre) tout en laissant ses électeurs libres. François Hollande s'est montré meilleur sur le plan économique, n'ayant aucune décision malheureuse à cacher, pourtant il a un peu bafouillé quand on lui a parlé des problèmes liées à l'immigration. Les deux candidats se sont traité de menteur, mais avez vous déjà vu un homme politique qui ne le soit pas ? ? il ne serait pas politiquement correct et ne serait pas élu !

 

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

Lundi 24 avril 2012

La destabilisation du Sahel est inquiétante

Une junte composée de soldats dont aucun haut gradé, avec à sa tête le capitaine Amadou Sanogo, s'est emparée du pouvoir le 22 mars 2012 en justifiant son coup d'État par la défaite du président Amadou Toumani Touré ("ATT") face à la situation dans le nord du pays. Cette région est depuis de longs mois, et plus encore depuis le début de l'année, le décor de la rébellion des Touaregs - parents pauvres du Mali - et des terroristes d'al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi).

carte

Les Touaregs possèdent une forte originalité sont les seuls berbérophones à posséder une écriture dont les caractères (tifinagh), anciens ou actuels, sont inscrits sur de nombreux rochers sahariens, habitants de vastes zones désertiques ils ont été administrés depuis l'indépendance par des fonctionnaires venus du sud qui son perçus comme de nouveaux colonisateurs. Les touaregs se sont révoltés plusieurs fois depuis 1964. En 1990 la guerre redouble de violence, on signale des massacres de civils, et la césure entre le nord arabo-berbère et le sud du Mali s'approfondit.

Les rebelles touaregs ont profité de la chute de Kadhafi, qui a démobilisé des mercenaires qui étaient au service du dictateur, et qui a multiplié les armes disponibles au marché noir. De violents combats ont débuté en janvier 2012, l'armée malienne en difficulté a accusé le gouvernement, et a dirigé le coup d'Etat militaire du 22 mars. Cette désorganisation a permis aux Touaregs de prendre le contrôle de toute la moitié nord du pays avec l'aide de l'AQMI. (Al-Qaida au Maghreb islamique)

Le mouvement touareg islamiste Ansar Dine et l'AQMI sont présents dans le nord du Mali, Moussa Ag Assarid dément toute alliance du MNLA avec ces groupes radicaux. Il se dit, au contraire, prêt à lutter aux côtés d'Etats tels que l'Algérie, la France ou les Etats-Unis contre les terroristes présents sur le territoire de l'Azawad. A condition, bien sûr, que l'indépendance de celui-ci soit reconnue. Or personne ne souhaite reconnaître ce territoire, ni l'Union Africaine qui redoute une remise en cause généralisée des frontières issues de l'époque coloniale, ni l'Europe, ni aucun membre du conseil de sécurité.

La percée des islamistes dans le Sahel est inquiétante, la Mauritanie et atteinte, par des élections, le régime se rapproche des théocraties arabes et remet à l'ordre du jour des coutumes pré-coloniales archaïques qui limitent le droit des femmes, punit de mort l'apostasie, et réduit à zéro la liberté de conscience. Ces mouvements contrôlent le nord du Nigéria, où des chrétiens ont été massacrés. Les islamistes veulent établir dans le Sahel une zone de non droit, où pourraient s'entraîner tous les groupes extrêmistes du monde islamique, des Philipines au Nigéria, en passant par la Somalie. Ni l'occident, ni les Russes, ni les Chinois n'en veulent.

Le Mali n'a probablement pas la force militaire nécessaire pour réduire la rebellion Touarègue, les Touarègues ne pourront probablement pas se débarrasser de leurs alliés encombrants islamistes. La solution passerait par un accord d'autonomie subventionné par les pays riches pour réduire la misère des habitants du Sahara et leur enlever toute envie de s'allier aux islamistes. Yaka, comme disait mon chef !

 

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile

 

Mercredi 28 mars 2012
triste

Un attentat contre la France à Toulouse

Toulouse et Montauban ont vécu des jours d'angoisse. Un mystérieux tueur à moto a tiré comme des lapins trois soldats d'origine nord africaine, et un autre d'origine antillaise. Trois jours plus tard, un tueur à moto a poursuivi dans l'école juive "Hozar Hatorah" des petits enfants pour les éxécuter sans pitié.

Tout le monde a pensé à un groupuscule néo-nazi, anti arabe manifet anti sémite. La sauvagerie du criminel, sa froide détermination, la qualité professionnelle de ses armes et son savoir faire faisait penser à Anders Breivik, le "terroriste chrétien" norvégien.Très rapidement on a fait le lien entre la mort des soldats et celle des enfants : même méthode, mêmes armes, même moto.Des détails horribles étaient diffusés, on apprenait ainsi que l'assassin avait sur lui une mini caméra pour filmer avec un sang froid glacial l'agonie de ses victimes. La gauche s'est ausssitôt mobilisé pour condamner le climat malsain actuel, déjà dénoncé sur Mivy. Elle accusait pèle mèle les discours de Marie Le Pen et de l'UMP.

Trois jours plus tard, on apprenait qu'un immeuble de Toulouse était assiégé, et qu'il y avait un trucsuspect unique pour tous les meurtre, et qu'il était musulman. C'était Mohamed Merah, un petit délinquant qui faisait partie de la liste des quelques suspects ayant déjà voyagé en Afghanistan, il s'était réfugié lourdement armé chez lui, s'apprêtait à résister. Les policiers du RAID sont intervenus en masse, ils ont cerné Mohamed Merah qui était lourdement armé, et ont tenté de le raisonner. Claude Guéant a annoncé à la radio que le suspect des meurtres de Toulouse, contre les soldats et contre l'école Hozar Hatorah était assiégé, et qu'il avait donné des ordre pour qu'il soit capturé vivant.
Au début Mohamed Merah a beaucoup parlé, il voulair venger les enfants palestiniens et afghans et a eu beaucoup de plaisir à tuer, il aurait aimé pouvoir assassiner aussi des policiers, son attaque contre l'école n'était pas préparée et il a regretté d'avoir raté la rentrée des classes, ce qui lui aurait permis de massacrer davantage de monde. Au bout de vignt quatre heures, il s'est réfugié dans le silence, et dans la journée suivant, les policiers ont lancé un assault au cours du quel Mohamed a été tué d'une balle dans la tête, il est tombé par la fenêtre et s'est écrasé sur le pavé.

La France a été émue, partout des cérémonies ont eu lieu, la campagne électorale a été interrompue, et toute la communauté juive a reçu d'innombrables messages de sympathie.

Il est temps que ces criminels arrêtent de revendiquer leurs actes terroristes au nom de la Palestine et de prétendre défendre la cause de ses enfants, qui ne demandent qu'une vie décente, pour eux-mêmes et tous les enfants du monde", a affirmé le Premier ministre palestinien Salam Fayyad, dans un communiqué de ses services, ce discours serait plus crédible si l'autorité palestinienne cessait d'honorer les Mohamed Merah palestiniens ! !

Tariq Ramadan a bien exposé le point de vue des musulmans français, tels que je les lu le plus souvent. Mohamed Merah est un «Citoyen français frustré de ne pas trouver sa place, sa dignité, et le sens de la vie dans son pays, il va trouver deux causes politiques pour exprimer son dépit : les peuples afghan et palestinien. Il s'attaque à des symboles, l'armée, et tue juifs, chrétiens, musulmans sans distinction.» .
Considérerait-on comme un bon français un Fritz Hörner né de père allemand qui en 1936 au nom du Führer aurait assassiné des soldats et des juifs ? ?
La nationalité n'est-elle pas la volonté d'assumer un destin commun ? Doit-elle être acquise à vie pour ceux qui s'en montrent indignes ?

Les musulmans ont peur des amalgames et de la stigmatisation, ils jugent ce crime odieux et contraire aux préceptes de l'islam, c'est ce qui ressort de tous les discours officiels, et du forum de discussion qui suit le billet de Tariq Ramadan. Ils ont peur du racisme, et certains n'hésitent pas à dire que cette histoire a été inventée en période électorale pour détourner l'attention des problèmes écnomiques, et pour faire voter "sécuritaire" donc à droite. Les juifs qui n'avaient pas besoin de cela pour être paranos vont encore renforcer les mesures sécuritaires deuil. La famille Sandler, a fait preuve d'une grandeur d'âme exceptionnelle, elle demande à tous de mieux respecter la Thora, afin de "venger le sang" des innocentes victimes.
Il faut que vous lisiez ici la lettre admirable écrite par Hava Sandler, la mère des petits. Le grand père a décidé d'agir encore davantage pour améliorer les relations judéo musulmanes. A ce jour l'antisémitisme islamique que la gauche refuse de voir est dangereux, l'école Hozar Hatora a reçu des centaines de mails de menaces, mais encore plus de messages de solidarité.

Il reste quand même des mystères, on sait que Mohamed Merah a agit en famille avec son frère Abd El Kader, on ne sait pas s'il a eu d'autres complices. Il est passé en Israël pour des raisons mystérieuses, on ne comprend pas bien pourquoi il a été abattu. Des policiers affirment que la présence du RAID était inutile et qu'on aurait pu le prende par surprise, ou encore qu'avec des gaz il aurait été facile de le désarmer. J'ai lu que Mohamed Merah aurait pu être un indicateur de la police, d'où la nécessité de le faire taire. Le père du criminel qui est divorcé, habite l'Algérie et n'a jamais tenu un rôle de père veut même faire un procès à la France pour avoir assassiné son fils, c'est ce que nous appelons en Yiddish de la H'outzpa. La famille souhaiterait que Mohamed soit enterré en Algérie, les autorités Algériennes ont hésité par peur que Mohamed Merah soit un exemple pour la jeunesse, finalement il sera enterré au carré musulman du cimetière de Toulouse.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Vendredi 23 mars 2012jeux

Il n'y aura pas de jeux d'enfant dans ma copropriété

J'avais proposé l'installation de jeux d'enfant dans le vaste espace vert commun de ma copropriété. L'entreprise consultée avait prévu un tapis synthétique pour amortir les chocs, un petit tobogan, une mini maison en bois, et deux petites balançoires à ressort, le tout faisant environ 8000 € tout compris.espacesVerts Il y a 130 logements, donc la dépense par ménage et par mois aurait été de 5 € en moyenne pendant un an. La visite de contrôle annuelle obligatoire pouvant coûter 130 €, l'entretien s'élevait donc ensuite à 10 cts par mois.

Heureusement que quelques propriétaires se sont abstenus, si non le projet aurait été refusé à l'unanimité sauf une voix, la plus importante, la mienne. En discutant avec les adversaires du projet, j'ai compris que trois obstacles empêchaient l'adhésion au projet.

  • Le montant des charges est trop élevé, surtout que cette année les propriétaires doivent dépenser beaucoup trop, par ce que notre propomoteur, Bouygues avait fait de grosses erreurs. Nous sommes en procès, mais en attendant, nous devons avancer les fonds. Il faudra changer les portes extérieures, et refaire l'étanchéité des ascenceurs, rien que ça !
    A ma plus grande surprise beaucoup de propriétaires sont en difficulté économique.
    Le chômage des jeunes se répercute sur le budget des parents.
    J'ai donc été trop pressé, j'aurais du proposer ces améliorations dans un an ou deux.
    Il est constant aussi qu'un propriétaire dépense des mille et des cents pour l'agrément de son jardin privatif, mais refuse généralement toute dépense concernant l'intérêt colectif.

  • La peur panique des responsabilités paralyse les initiatives, la peur d'un procès envers la co-propriété s'ajoute à l'angoisse financière. Cette attitude due à la juridiciarisation de notre société est paralysante, les torts causés par les plaideurs impénitents, à cause de la complaisance de certains juges expliquent cette attitude qui déresponsabilise les gens, et brime ceux qui veulent faire profiter les enfants des joies du plein air.

  • Enfin, le non dit : Les enfants, ça fait pipi, ça fait caca, ça pleure, et ça on ne veut pas le voir ni l'entendre.
    Aucun propriétaire n'a jamais été enfant, et aucun d'entre eux n'aurait été heureux à quatre an d'avoir des jeux dans l'espace vert qui aujourd'hui ne sert qu'aux chiens et aux chats.
    On nous a installé des bancs, qui font de délicieux perchoirs à corbeaux ! !
barre

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Lundi 12 mars 2012
canard

Faut-il pardonner à ses ennemis ?

Hanna Arendt déclare que « La découverte du rôle du pardon dans le domaine des affaires humaines fut l'oeuvre de Jésus de Nazareth » , cette idée très répandue a interpellé le groupe des amitiés judéo-chrétienne de Dijon auquel je participe, et j'ai du réfléchir sur la pertinance de ces propos.

Nous venons de fêter Pourim, fête des "sorts", du "destin", cette fête est le négatif de "Kippour",
יום הכּיפּורים jour des expiations. Le shabath avant Pourim, est appelé "Shabath Zah'or", Shabath du souvenir, car le passage de la Thora (Pentatheuque) que nous lisons est situé dans l'Exode et commence par "Souviens toi d'Amalek", il nous est ordonné de persécuter Amalek de générations en générations, sans pardon ni pitié, et de l'exterminer. Amman, le grand méchant du livre d'Esther dont nous fêtons la mort à Pourim, descendait des Amalecite, et Saül a perdu son trône car il avait fait grâce à Agag, Roi d'Amalek, qu'il aurait du occire, or Amman était descendant d'Agag. Le livre d'Esther se termine dans le sang, où on voit les juifs exterminer tous leurs ennemis. Pourim est une fête charnelle, où on a l'obligation de manger et de boire, jusqu'à l'excès. On se déguise, c'est le grand carnaval pour ne pas dire le grand guignole. On lit le livre d'Esther, où le nom divin n'apparaît pas une seule fois. Le sort, le destin domine Pourim, sans justice ni mésicorde pour personne, D ieu est invisible, et la vengeance omniprésente, fête de la duperie et de la duplicité, le sort a sauvé les uns (nous) et s'est vengé des méchants (les autres).

L'homme vengeancedoit rester digne, et ne doit pas s'humilier devant le méchant. Rabbi Yehouda enseigne au nom de Rav : Pourquoi le roi Saül a-t-il été puni (destitué) ? Car il avait renoncé à sa dignité, ainsi qu’il est dit : « Mais (lorsque Saül fut choisi comme roi) des vauriens dirent : ‘‘Comment celui-là assurerait-il notre salut ?’’ Ils le méprisèrent et ne lui offrirent pas de présent. Mais lui s’y montra indifférent » (I S 10,27). Et aussitôt : « Nahach [Serpent] l'Ammonite vint dresser son camp contre la ville de Yavèch en Galaad » (I S 11,1).
Rabbi Yohanan enseigne au nom de Rabbi Chimôn ben Yehotsadak : Tout disciple des Sages qui ni ne se venge, ni ne porte rancune, comme un serpent, n’est pas digne d’être un disciple des Sages (Yoma 22b-23a).
Mais au delà de toute philosophie, le talmud rappel un lieu commun : « Celui qui se fait mouton, le loup le dévore (Midrach Minha hadacha 4:2). »

Nous nous acheminons vers Pessah, la sortie d'Egypte, au cours du repas traditionnel, les participants racontent la sortie d'Egypte (Le Séder); en additionnant divers passages de la bible et du talmud. On y trouve un appel à la vengeance : "Jusqu’à quand, Éternel, garderas-Tu Ton irritation, Ta rancoeur brûlera-t-elle comme brûle le feu ? Déverse Ta colère contre les peuples qui ne T'ont pas reconnu et sur les familles de la terre qui n'ont pas invoqué Ton nom, car ils ont dévoré Jacob, dévasté, anéanti et ruiné ses foyers (Ps 79,5-7 // Jr 10,25). Ce passage a été ajouté dans les Haggadot de Pessah, en pays achkénaze, vers le XII-XIIIe siècle, suite au ressentiment provoqué par les Croisades, dévastatrices pour les communautés juives du Bas-Rhin. (Pris souvent pour exemple de l’esprit revanchard qui « caractérise » le judaïsme, ils sont à comparer aux supplications de l’Apocalypse de Jean, qui de toute évidence en sont la transposition : Jusqu’à quand, Maître saint et vrai (loyal), tarderas-tu à faire justice et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? (Ap 6,10).

Toutefois, à l'occasion de Pessah, ce même tituel du Séder, retire de la joie, car nous compatissons avec nos ennemis, en évoquant les dix plaies d'Égypte, on retire du vin de la coupe chez les ashkenazes, et on met de l'eau dans le vin chez les sépharades. Le Talmud va mettre en exergue « les états d’âme de Dieu ». Dans le traité Méguila (10 b) qui traite aussi de la chute d’Aman, Rabbi Yéochoua ben Lévi enseigne : « Le Saint, béni soit-Il, ne se réjouit pas de la chute des méchants », à sa suite Rabbi Yohanan dit : « Les anges du Service ont voulu chanter l’Eternel au moment de la traversée de la mer, et le Saint, béni soit-Il, les fit taire en disant : « mes enfants se noient et vous chanteriez un chant ? » .
Par ce que Pharaon, notre ennemi s'est noyé dans la mer Rouge, on ne chante pas certains ammanpsaumes de joie les derniers jours de Pessah.

Puis en automne, nous célébrons Kippour, presque Pourim en verlant, au lieu de s'ennivrer nous jeunons, Dieu est omniprésent dans les prières, et nous pardonnons. Les fautes vis à vis de Dieu seront pardonnées automatiquement à ceux qui font "techouva" (retour vers le bien). Mais, les fautes envers nos prochains ne nous seront pas pardonnées, sauf si nous avons réparé nos erreurs et que notre prochain nous pardonne. Nous devons demander pardon, mais nous sommes libres de pardonner ou non. Il n'est nul part exigé de pardonner à nos ennemis. Par contre, nous devons faire l'impossible pour nous faire pardonner par eux. Il existe tout un rituel de demande d'audience, si au bout de trois tentatives officielles et formalisées, notre ennemi refuse de nous pardonner, alors nous sommes "Yotsé", quitte. Dans le judaïsme le plus important pour le Juif n'est pas de pardonner ou non, mais de réussir à se faire pardonner

Il faut se demander pourquoi nous avons des ennemis, nous ne devrions pas en avoir, Qui est le véritable héros ? Celui qui fait de son ennemi un ami (ARN A:23).comme dit rabbi Nathan dans le Talmud.
Si nous sommes détestés, il faut déjà se demander si ce n'est pas de notre faute. Peut-être même sommes nous fautifs sans le savoir, d'où le rituel de Kipour.
Il se peut aussi que notre ennemi est un méchant, alors, dans son intérêt comme dans le nôtre, il faut le l'amener sur le droit chemin. Nous sommes responsables de nos propres fautes, pas de celles des autres.
Si nous pardonnions à nos ennemis, alors qu'ils continuent à se mal conduire, ils continueraient leurs mauvaises actions sans même en avoir conscience. Le mal serait banalisé. Un pardon hâtif serait contre productif, il y aurait très peu de chance de voir le méchant se se repentir et faire un retour vers le bien. par contre celui qui a fait "Techouva" doit être pardonné, et il est interdit de lui repprocher son ancienne inconduite.

L'exemple du pardon au méchant se trouve dès la Genèse, lorsqu'Abraham a absoud Abimélek, alors que ce sagoin avait tenté de lui piquer sa femme ! ! Abimélek lui avait rendu, il avait fait "Teshuva", il n'était plus un ennemi, et comme dit le lévitique : «Tu ne te vengeras pas, tu porteras pas rancune".
Doit on pardonner à ses ennemis ? la réponse est non !
mais sans haine nous devons combattre le principe même de l'ennemi, cet Amalek qui fait que notre prochain nous déteste malgré notre bonne conduite. L'ennemi est d'abord en nous, c'est le mauvais penchant, il est aussi dans l'autre, et aussi longtemps qu'il sera là nous devrons le combattre, même si parfois nous sommes obligés, les armes à la main de lutter contre ceux qui abritent Amalek. Quand l'homme succombe sous nos coups, c'est toujours un drame et un échec.
Mes ancêtres ont eu tort de se réjouir lorsqu'on a pendu Amman.
Pour en savoir plus : lire deux bons articles ici.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Lundi 5 mars 2012 gargamelle

Charles Enderlin lave son honneur de journaliste

Voilà ce que clament les amis du journaliste. En effet la alDuracour de cassation a annulé le jugement de la cour d'appel qui affirmait : « Au vu des pièces présentées, on peut en toute bonne foi considérer que le film montrant la mort du petit Mohamed Al Dura est une fiction» . Mais France deux s'est aussitôt pourvu en cassation.

Prenant à contre pied l’avocat général qui recommandait le rejet du pourvoi formé par Charles Enderlin et France 2, la Cour de Cassation s'est appuyé sur un motif de procédure pour casser le jugement.
La Cour d’appel de Paris ne pouvait ordonner à France 2 de montrer ses « rushes » où étaient filmées les images non diffusées par France 2.
C'est à dire que le juge doit se contenter d'analyser les pièces fournies par les parties, et n'a pas le droit d'exiger de complément d'enquête.
Les rushes montraient de très fortes présomptions de bidonnage, on y voyait un plateau de tournage et non un champ de bataille. France deux ne voulait pas présenter ces documents à charge contre lui, et on le comprend. Alors le juge a exigé les films complets. Fatale erreur ! ! ! le juge doit croire les partis uniquement sur ce qu'ils sont capable de produire eux mêmes.
En revanche, les éléments juridiques de la bonne foi – qualité de l’enquête, absence d’animosité personnelle, légitimité du but poursuivi, prudence et mesure dans l’expression – n’ont pas été remis en cause.

Peu de temps avant, le 8 février une autre tribunal avait eu à se prononcer sur une plainte posée par Jamal Al Dura, le père du petit Mohamed qui s'estimait diffaméar Actualité Juive, et par le docteur israélien Yehuda David. Le docteur Yehuda David avait opéré Jamal Al Dura et affirmait que ses blessures étaient anciennes et à l'arme blanche, or Jamal prétendait avoir été bléssé plus tard par balle et avait à sa disposition des examens médicaux fournis par l'hôpital Hussein à Amman.
Le professeur Yehuda David pense que l'histoire de Jamal Al Dura ne tient pas la route : «Jamal Al Dura dit avoir été blessé par douze balles. Avez-vous vu une seule petite tache de sang sur sa chemise blanche? Je suis chirurgien militaire et j’exerce ma profession dans le plus grand hôpital d’Israël. J’ai opéré des dizaines de milliers de blessés de tout ordre et je peux affirmer qu’un homme qui reçoit dans l’aine une balle qui déchire la veine et l’artère fémorale se vide de son sang en une minute ! »
Son étonnement n'étonne pas Stéphane Juffa de l'agence MENA, qui fournit la preuve que le rapport médical de l'hôpital jordanien a été rédigé trois jours avant l'arrivée de Jamal Al Dura à l'hôpital ! !

Toutefois le tribunal avait considéré que Clément Weill Raynal avait diffamé Jamal Al Dura et l'a condamné à 5000 € d'amendes. Bien entendu le faux rapport jordanien a pesé de tout son poids.

De ces deux procès j'ai l'impression, qu'en matière de droit civil, la procédure interdirait à la justice d'enquêter. On pourrait lui présenter des faux, ou dissimuler des preuves, le juge n'aurait pas le droit de s'en inquiéter même s'il en était avisé. Seules les pièces fournies par les avocats seraient prises en compte.
Il aurait été préférable que toute cette affaire passe au pénal, et qu'on nomme un juge d'instruction.
Si la justice avait pu être saisie d'une plainte contre France Deux pour diffusion de mensonges et calomnies , (je ne sais pas si ce délit exite !) , un juge aurait imposé àaveugleFrance Deux de fournir ses rushes, sinon, il aurait ordonné une perquisition. Le même juge aurait ordonné à Jamal Al Dura de se présenter devant des médecins assermentés, ou aurait envoyé des médecins à Gaza pour examiner le blessé et avoir une certitude.
Mais les juges selon la cour de cassation sont obligés de se baser sur des documents parfois suspectés d'être des faux.

La justice est aveugle, le caméraman, n'a pas été inquiété pour faux, il est couvert par Charles Enderlin, qui lui est protégé par France Deux, qui est protégé par la raison d'Etat et la corporation des journalistes.
La justice est aveugle, certe, mais lorsqu'elle réussit à ouvir un oeil, elle est paralysée.
Le boiteux et le paralytique réunis en une seule personne, la fable est dépassée ! !

Pour ceux qui souhaitent revivre le feuilleton cliquez ici

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile


Lundi 27 février 2012
gargamelle

Des nouvelles approches sociologiques, historiques et juridiques à l'appel au boycott international : Israël, un Etat d'apartheid ?

Voici le thème d'un colloque qui était prévu à l 'Université de Paris VIII. Le sujet mérite d'être discuté, la légalité du boycott est sérieusement débattue en justice, et Israël présente des aspects de développement séparé pour les arabes et les juifs. En effet l'enseignement des jeunes arabes n'est pas en hébreu,appartheid les sociétés arabes et juives d'Israël vivent côte à côte dans une certaine méfiance, et on trouve des phénomènes discriminatoires assez grave en matière de logement : la pratique interdit à des arabes d'acheter, voir d'habiter dans certaines communes réputées juives, alors qu'aucun juif ne peut vivre dans une ville arabe. S'agit-il d'apartheid ? c'est à dire de développement séparé ?

Un tel colloque universitaire pouvait donc se tenir à Paris VIII, mais à condition qu'il respecte les règles du service public : le service public de l'enseignement supérieur est laïc et indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse ou idéologique ; il tend à l'objectivité du savoir ; il respecte la diversité des opinions . Or ce colloque avait lieu en même temps que la semaine de lutte contre l'apartheid israélien, et était donc lié à ce mouvement militant politique. Tous les intervenants, étaient partisans du boycott d'Israël. Le sujet était polémique, et la diversité d'opinion n'était pas assurée. Pour cela Pascal Binczak a refusé que la rencontre soit considérée comme universitaire et ait lieu dans les locaux de Paris VIII, par contre, il acceptait de trouver d'autres lieux mieux appropriés à un meeting politique, et a aussi recueilli l'accord de professeurs de Paris-VIII afin qu'ils participent à la manifestation et garantissent a minima le pluralisme des opinions.

La réaction des organisateurs a été violente, on a pu lire : Le Crif ordonne la censure, l'université Paris 8 obéit. Ces propos sont particulièrement graves, nous savons que le CRIF est un lobby, qui défend Israël et la communauté juive, c'est même sa raison d'être, il est donc logique qu'il plaide sa cause quand quelque chose lui déplait. Par contre affirmer qu'il lui suffit de demander pour obtenir est scandaleux. Cela m'évoque les campagnes antisémites d'avant guerre "nos anciens maîtres". On suppose dans certains milieux que les juifs, aujourd'hui les sionistes sont tout puissants. Il n'y a pas non plus de censure, personne ne veut interdire le colloque qui pourra avoir lieu ailleurs sans la caution de l'université française.

Ce qu'il faut retenir dans la remarquable défense de Pascal Binczak, ce sont ses citations, celle de Kierkegaard : "les gens exigent la liberté d'expression pour compenser la libertéjoubran de pensée qu'ils préfèrent éviter", et celle d'Hannah Arendt, "la liberté d'opinion est une farce si l'information sur les faits n'est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l'objet du débat" Or dans ce meeting, il n'y avait personne pour garantir la pluralité des regards sur les faits. Seuls étaient présents des militants.

Enfin le colloque est malhonnête dans son concepts même. Il cherche à promouvoir un combat et non à connaître la vérité. Il l'affirment en toute lettre dans la conclusion du programme officiel du colloque « En organisan

t ce colloque, nous souhaitons abolir les frontieres (en grande partie artificielles) qui subsistent trop souvent entre le milieu academique et le milieu militant»
Les populations palestiniennes de Cisjordanie sous contrôle israélien (Une minorité la majorité dépend directement de l'autorité palestinienne) vivent une situation d'occupation, qui peut expliquer des abus et des inégalités de traitement, mais il n'existe pas de théorie des races développée en Israël. Israël loin de vouloir exploiter une population maintenue volontairement dans la misère et l'ignorance, chercherait plutôt à la pousser hors de ses frontières, soit en la confiant à la Jordanie, soit en laissant naître un état arabe palestinien qui serait amical, soit en la poussant à l'exil.
Aussi longtemps qu'une paix ne sera pas trouvée on continuera a vivre des situations anormales. Quel est le rapport avec l'apartheid ?

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Vendredi24 février
2012
vache

Marine Le Pen part en guerre contre la viande Halal

 

 

 

 

Manger de la viande n'est pas quelque chose d'anodin. Pour cela, il faut sacrifier une vie, dès la plus haute antiquité, le sacrifice animal et la consommation de viande étaient liés. Les carcasses des animaux sacrifiés étaient alors partagés entre les prêtres et les familles qui les avaient apportées.

Cette notion de sacrifice est restée encore très vivace dans l'islam, où à l'occasion de la fête du mouton chaque famille doit sacrifier un mouton. Dans le judaïsme on sacrifiait encore des poules auhallal début du siècle en l'honneur du jour du grand pardon (Yom Kippour). La modernité veut que ces coutumes disparaissent. Les animaux sont tués scientifiquement, de manière hygiénique, loin des regards. On cache la mort. Il n'y a plus de noir pour les pompes funèbres, et plus personne ne vient se délecter devant les exécutions capitales, la saignée du cochon, ou l'égorgement de l'agneau.

Les responsables des abattoirs utilisent les méthodes qui leur semble occasionner le moins de souffrance possible, les bêtes sont étourdies avant d'être égorgées le plus vite possible pour les vider de leur sang. L'abattage rituel juif et musulman égorge les animaux sans étourdissement préalable. Il se fait dans les abattoirs publics, car il est interdit de tuer des animaux en dehors, et l'administration impose des conditions strictes. Les abattoirs ont mis en place des chaînes où les animaux sont immobilisés, et ne sont admis à opérer que des sacrificateurs habilités par les autorités religieuses. Le but est de réduire au maximum la souffrance animale. Cette prise en compte n'est pas en contradiction avec les principes religieux, bien au contraire, pour qu'un animal soit cachère, toute une série de conditions sont nécessaires pour limiter sa souffrance qui serait dans les fait moindre qu'avec les techniques légales d'étourdissement. Certains maîtres du judaïsme en étaient même arrivés à préconiser d'être végétarien comme Maïmonide !

Pour être cachère, il ne suffit pas que l'animal soit tué rituellement, les parties arrière de la bête ne sont pas cachère, d'où l'habitude de recycler dans le circuit ordinaire les gigots, et autres parties fines de l'animal. Pour des raisons économiques, vu l'importance croissante du marché de la viande Halal, certains abattoirs ont décidé d'abattre tous les ovins, voir la plupart des bovins de façon a pouvoir être commercialisés indifféramment dans le circuit Halal ou ordinaire.

Dans le cadre de sa campagne électorale, Marine Le Pen, la candidate du Front National, a affirmé que toute la viande abbatue en région parisienne l'était selon le rite musulman, que c'était un scandale, et qu'il fallait étiquetter la viande, afin que le consommateur sache si oui ou non la bête a été étourdie avant sa mise à mort. Ce soucis du bien être animal est porteur, il faut savoir que tous les défenseurs des animaux n'étaient pas des saints, parmi eux on trouvait aAdolph Hitler qui était végétarien ! ! Mais elle va plus loin, Le Front National porte plainte pour des faits de tromperie et d'actes de cruauté envers des animaux domestiques, sur la vente de viande halal, auprès du parquet de Nanterre

Ces propos carressent l'opinion dans le sens du poil, les français sont pour cet étiquetage, et contre les spécificités juives ou musulmanes pour l'abattage des bêtes. Si on suivait l'opinion, démocratiquement, on interdirait la viande Halal ou cachère. Mais ce qui est encore plus révélateur, ce sont les discussions sur les forum, où on voit bien que cette lutte pour le bien être animal recouvre en fait un rejet de l'islam . Autre point peu relevé par les médias, les institutions juives et musulmanes recoivent une taxe d'abattage, pour couvrir leurs frais, et qui sert aussi à financer leurs institutions. Une ressource financière dont l'église aurait bien besoins en ces temps de misère. A quand l'abbatage rituel chrétien ?

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Mardi 15 février 2012
douche

L'eau au Proche Orient

L'eau dans le monde a donné lieu à un rapport polémique, où Israël est montré du doigt, on est étonné de voir des parlementaires confondre ainsi opinion malveillante et information : voir l'article ici

 

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Mercredi 1 février 2012
avion
La France a presque vendu ses Rafales à l'Inde, mais à quel prix ! !

L'avion Rafale fabriqué est un avion militaire français omnirôle développé et produit par l'avionneur français Dassault Aviation. Appartenant à la génération dite « 4++ » des avions de chasse. Le Rafale doit remplir toutes les missions anciennement dévolues aux anciens appareils, dont la possibilité d'effectuer une frappe nucléaire.

Si l'armée française est équipée, sa commercialisation à l'international se passe trèsavion mal, tous les prospects abandonnent la partie les uns après les autres, il y a eu des échecs retentissants au Brésil , en Suisse, tandis que l'Eurofighter européen et le Gripen produit par le suèdois Saab ont des résultas enviés. Si la France ne réussit pas à exporter, elle devra abandonner l'idée de fabriquer ses propres avions.

Les raisons de l'échec peuvent être économiques, le Rafale est plus cher car sophistiqué, ou technologique, Jacques Benilouche pensait l'an passé qu'il n'avait pas fait ses preuves au combat, contrairement à son ancêtre le mirage, les mauvaises langues peuvent peut-être croire que ceci serait une des explications de l'intervention française en Libye.

Toujours est-il que le Rafale est presque vendu à l'Inde, mais à quelles conditions ! le contrat a de quoi faire saliver 126 avions de chasse ! beaucoup des millions ! seulement, voilà, ils seront pour la plus part montés en Indes (106 sur 126 ! ) , un des arguments massu a été le transfert de technologie, des ingénieurs indiens seront formés en France, des ingénieurs français iront travailler là bas. Les esprits chagrins diront qu'on est en train de se fabriquer des concurrents dans les pays emergeants. Bien sûr il y aura des retombées financières positives, royalties sur les brevets, sous traitance européenne pour certains éléments, à court terme c'est une excellente affaire, mais dans vingt ans, pourrons nous faire concurrence aux avionneurs indiens ?

Plus gênantes sont les contre parties officieuses et politique. L'Inde et en conflit depuis sa création avec le Pakistan, pays sunnite allié des arabes. Elle se fournit donc en pétrole iranien et voit d'un bon oeil le Pakistan entouré d'ennemis. Pour cela, l' Inde est un allié stratégique de l'Iran, et s'oppose à toutes les sanctions contre l'autre ennemi du Pakistan. Le contrat aurait été signé à condition que la France modère son hostilité au régime des Mollahs.

Aujourd'hui, le contrat est presque signé.... presque.
haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Mardi 23 janvier 2012 pino

L'Assemblée nationale a voté la proposition de loi réprimant la négation des génocides, dont celui des Arméniens en 1915, malgré les pressions turques. Le texte prévoit un an de prison et 45 000 euros d'amende pour toute contestation publique.

Cette loi avait été demandé par les lobbies arméniens, qui jugeaient illogique la législation française qui condamnait la négation de la Shoah, et tolérait la négation du drame arménien. Concrètement, ce texte prévoit de punir d'un an de prison et 45.000 euros d'amende toute négation publique d'un génocide reconnu par la loi française. La France en reconnaît deux : celui des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale et celui des Arméniens, mais ne punissait jusqu'à présent que la négation du premier.

Le génocide consiste en des actes commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, par exemple, le meurtre, la soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle, le transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe etc... Cette définition est problèmatique, car elle ne sous entend pas de volonté politique systématique d'exterminer un peuple. Si on la prend au pied de la lettre, chaque assassinat collectif pendant une guerre peut être qualifié de génocide, et si tous les crimes sont des génocides, alors le mot n'a plus grand sens.

Les autorités turques n'acceptent pas que la France déclare génocide les massacres d'Arméniens, pour eux, il y a eu des drames, mais les arméniens en sont d'abord responsables. Ils auraient volontairement attaqué des Kurdes, afin que la répression puisse justifier leur révolte. youtube Cette version des faits, n'est pas crédibles, même s'il est vrai manifque des incidents graves ont eu lieu entre pasteurs Kurdes et agriculteurs Arméniens dès 1894, que parfois les arméniens ont pu en être responsables, il est invraissemblable d'affirmer que les arméniens aient voulu exterminer les musulmans. Ils ne disposait pas de la force armée ni du pouvoir politique indispensable pour réaliser un tel forfait. Le régime Turque s'évertue à inverser les responsabilités, et mobilise sa diaspora pour le faire savoir.

J'ai assisté à Dijon à une petite manifestation, entre cinquante et cent personnes, des familles défilaient avec de nombreux drapeaux Turques, deux drapeaux Améniens, et en tête deux drapeaux français. Il y avait une majorité masculine, mais aussi quelques femmes et enfants, et tout le monde était de bonne humeur, un petit m'a donné un tract que je vous ai recopié ici . Une manifestation plus importante a eu lieu à Paris, elle aurait rassemblé près de 15 000 personnes, turques pour la plupart.

La Turquie s'est battue contre le vote d'une loi punissant ceux qui nient les génocide, se sentant particulièrement visée, elle a rappelé son ambassadeur, menacé de rompre toutes sortes de contrats commerciaux. Sa violence est bien pire que celle qui avait prévalu en 2001 quand nos députés avaient reconnu le génocide Arménien. Depuis le régime islamiste s'est renforcé, et l'Europe en crise a perdu de son attrait. L'opinon est interpellée, et sur les forum on voit apparaître une hostilité très violente à la Turquie et à l'islam, je vous propose un extrait du forum du Figaro, mais on retrouve ces idées sur tous les forums non turcs.

Les députés et sénateurs, qui lisent les forums n'ont pas cédé aux menaces, sauf quelques uns déjà acquis aux causes islamiques, comme Jean Glavany connu pour avoir insulté Israël en tant que rapporteur d'une mission parlementaire sur l'eau. (Il considère que les israéliens traitent les arabes comme les blancs traitaient les noirs au temps de l'appartheid ! ! ).

Cette loi, provoque deux réactions négatives, elle semble être faite sur mesure pour satisfaire les arméniens français en vue des prochaines élections, et on reproche aux députés de dire l'histoire, il serait impossible de remettre en cause une vérité officielle. Par contre elle permet de nier le génocide cambodgien ou tutsi qui ne sont pas reconnus officiellement par la loi, et on a le droit d'accuser la France et Israël d'avoir commis des génocides vis à vis des arabes, de nier les massacres de Vendée, ou d'inventer des génocides n'ayant jamais existé. Certains ne s'en privent pas, A Amman, le livre sur "la shoah des Palestiniens" vient de sortir en librairie. Comprenantnéga plus de 1000 pages, sa rédaction a pris 15 ans à son auteur Nawaf Al Zaru, un universitaire. L'ambition de l'auteur est de donner à "la shoah palestinienne le statut d'une vérité universelle".

Pour cela, il faudrait annuler les "lois mémorielles", crées sur mesure pour satisfaire telle ou telle partie de la population, et punir ceux qui volontairement diffusent le mensonge, la punition devrait être encore plus lourde si l'auteur est enseignant ou journaliste. Ainsi celui qui affirmerait que la France n'a jamais été esclavagiste, ou que le FBI a fait exploser les Twin Towers, pourrait être traîné en justice par une association, comme on traîne en justice celui qui insulte une personne physique. Ceux qui forment et informent l'opinion, resteraient libres et responsables de leur propos, il n'y au rait pas de sujet tabou, les politiciens n'écriraient plus l'histoire, et les falsificateurs pourraient être confondus.

haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
Vendredi 13 janvier 2012
ane

La France vient de perdre son triple A

La crise économique qui n'en fini plus met notationà mal les finances de l'État, l'agence de notation Standard and Poors vient le 17 janvier 2012 de décider de dégrader la note de la France et de l'Autriche de AAA à AA+.

Nicolas Sarkozy a été imprudent en généralisant des cadeaux fiscaux, alors que le baisse de l'activité et des revenus rendaient les ressources de l'État aléatoires. On peut lui repprocher des mesures imprudentes prises au détriment de l'intérêt de l'État.

  • Le bouclier fiscal qui limitait le taux d'imposition toutes taxes comprises à 50 % du revenu déclaré a occasionné des cadeaux somptueux aux plus riches.

  • La baisse de la TVA sur la restauration de 18,5 à 5,5 %. Cette baisse était souhaitable dans un soucis d'équité entre la restauration debout et la restauration assise. Il était logique, dans un soucis de santé publique, que celui qui mange un sandwich ne soit pas privilégié par rapport à celui qui mange assis un repas équilibré. Mais il aurait fallu augmenter l'un et réduire l'autre pour arriver à l'équité et maintenir la recette fiscale globale.

  • La baisse des droits de succession : Une autre mesure dont les plus fortunés ont bénéficiés.

  • En même temps, les États tolèrent des évasions fiscales massives : Des exilés fiscaux peuvent se réfugier en Suisse où ils paient des impôts fortaitaires bien inférieurs à ce qu'ils paieraient en France, ou en Suisse s'ils étaient citoyens de la confédération. Des Sociétés comme Total distribuent en France des bénéfices très importants, mais ne paient que des impôts dérisoires suite à l'utilisation habile des paradis fiscaux.

  • Et on peut rappeler les cadeaux anté-Sarkozy comme l'abandon des rentes énormes sur les autoroutes.

Le succès relatif de l'Allemagne s'explique par son industie, en France les industriels préfèrent donner des dividentes plutôt qu'investir, et usent et abusent des délocalisations sans se soucier des conséquences sur l'emploi donc sur l'agravation des déficits sociaux. Le gouvernement cherche à abaisser le coût du travail en faisant supporter par les ménages la part patronale des charges salariales, (Projet de TVA sociale) cela réduira le pouvoir d'achat, mais n'amènera pas les coûts de production au niveau de la Tunisie, de la Chine ou de l'Inde.
haut

Pour réagir, cliquez iciétoile
  historique : journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014