facebook
Mivy décoiffe,
car il a été
conçu par un chauve !

m'écrire : a  
adresse : http://www.mivy.fr/

 


Journal 2015
Mercredi, 22-Fév-2017
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :

Pour naviguer, cliquez sur le nez
historique => journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011,
2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017
Facebookfacebook
a
jeudi
31 décembre 2015

Aït Ahmed La mort d'un rebelle bien aimé

Jugurtha Aït Ahmed son fils s'est confié à Berbère Télévision, après la cérémonie d'hommage qui s'est déroulée lundi à Lausanne. Il évoque l'hommage rendu à son père, pour lui, la berbérité doit être un concept pluriel, qui dépasse les frontières du monde berbère proprement dit. C'est un monde pluriel et non exlusif. 

Lors de la cérémonie on pouvait remarquer l'ambassadeur d'Algérie en Suisse, l'ambassatrice de Suisse à Alger, proches du Président Bouteflika, et Fehrat Mhenni président du Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie, la mère de Mahtoub Lounès chanteur kabyle assassiné,  Na aldjia a Rendu hommage au "regretté" a travers un chant traditionnel, accompagnée par le chanteur Idir.

Aït Ahmed a été un des dirigeants de la guerre d'indépendance, il a combattu la France avec toute son énergie, "J'étais président de l'organisation spéciale de 1945 à 1949, je n'ai pas voulu soulever le problème arabo-berbère parce qu'il y avait l'ennemi français en face. J'ai préféré une Algérie Arabe qu'une Algérie française, mais j'ai.. la certitude qu'il y avait beaucoup de gens qui préféraient une Algérie française qu'une Algérie berbère"
Cette phrase, pour ceux qui prennent la peine de la déchiffrer montre d'une part l'engagement très précoce d'Aït Ahmed, et d'autre part sa conscience de la division des algériens, la guerre d'Algérie était une guerre civile, et il a fallu des efforts de diplomatie pour rassembler tous les musulmans afin qu'ils luttent contre tous les non musulmans. Aït Ahmed était un homme de compromis, et un diplomate, plus tard il a reconnu que le départ des pieds noirs avait été une catastrophe pour l'Algérie, et que la jeune République aurait du les retenir. En 2005, alors qu'il était réfugié en Suisse il avait déclaré :

"Chasser les Pieds-Noirs a été plus qu'un crime, une faute, car notre chère patrie a perdu son identité sociale...
N'oublions pas que les religions, les cultures juives et chrétiennes se trouvaient en Afrique bien avant les arabo-musulmans, eux aussi colonisateurs, aujourd'hui hégémonistes. Avec les Pieds-Noirs et leur dynamisme, l'Algérie serait aujourd'hui une grande puissance africaine méditerranéenne. Hélas ! Je reconnais que nous avons commis des erreurs politiques et stratégiques. Il y a eu envers les Pieds-Noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l'Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens.
"

Lors d'un débat sur la Palestine avec Ben Bellah, il se démarque de son interlocuteur, Ben Bella préconisait la lutte armée pour éradiquer Israël, alors qu'Aït Ahmed avait conscience de l'extrême division des Palestiniens, pour lui, l'essentiel était d'abord de s'assurer du fonctionnement démocratique du monde palestinien.

L'Algérie souhaite faire de ce militant, qui a vécu une grande partie de sa vie en Exile, un héros capable de réunir la nation sur le point d'exploser entre arabes et berbères. a son arrivée à Alger il aura droit à la garde nationale, et à un homage officiel, un deuil de trois jours a été proclamé dans son pays.Toutefois la famille d'Aït Ahmed a refusé son enterrement dans le terrain des martyrs au cimetière d'El Alya,pour lui préférer son village d'origine, en Kabylie. Les villageois souhaitent organiser les funérailles, et ont expulsé le préfet (wadi) qui voulait au nom du gouvernement en être le maître d'oeuvre. Ils n'ont pas oublié qu'Aït Ahmed avait participé à la révolte Kabyle de 1963, et qu'il avait été condamné à mort

Les matchs de foot commencent par une minute de silence en mémoire d'Aït Ahmed, et à Oran, comme à Sétif, la minute de silence a été interrompue par des cris "Falastine Chouada"  Palestine martyre. Je n'ai jamais entendu de propos pro israélien sortant de la bouche d'Aït Ahmed. Mais il était Kabyle, et tenait à une certaine ouveture sur le monde occidental, cela suffit pour en faire aux yeux de certains "arabes" un "sioniste"  !  !   Les supporters de foot, qu'ils soient au Paris Saint Germain, au Betar Jérusalem, de l'équipe d'Algérie ou d'Egypte, ne représentent généralement pas l'élite de la nation, toutefois si être partisan d'une société ouverte voulait dire être sioniste, on pourrait comprendre pourquoi tant de Kabyle passent pour des sionistes furieux  !  !  pour moi, cela ne fait aucun doute, l'anti sionisme est bien synonyme d'obscurantisme.

Ses funérailles ont réunit des dizaines de milliers d'Algériens, probablement Kabyles pour la plupart, la famille a refusé toute participation officielle du gouvernement d' Alger, ce qui n'est pas un ralliement aux thèses indépendantistes Kabyles, car le cercueil était bien recouvert par le drapeau algérien.

En parcourant le courrier francophone des lecteurs algériens, on ne lit que des éloges sur cet homme, fier d'être Kabyle, mais partisan de l'unité nationale, croyant musulman mais tenant à la séparation du religieux et du politique, il incarnait l'espoir d'une Algérie démocratique.

Voir revue de presse ici

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Vendredi
25 décembre 2015

Foot : Qui a mis un piège à souris dans le fromage ?

A l'époque romaine, les meilleurs gladiateurs ne risquaient rien, leur seul nom suffisait à remplir les stades et les poches des organisateurs, malheur au crétin qui aurait trucidé la pompe à finance  !  !   les champions prenaient leur retraite comme garde du corps.

Pour remplir des grands stades, les organisateurs de foot, véritables entreprises de spectacle, parfois cotées en bourse, ont impérativement besoin de vedettes, de champions qui marquent des buts. Le nombre de sur doués du ballon rond est très limité, aussi des espions viennent regarder tous les grands matchs, et sélectionnent les meilleurs, alors s'organise des ventes aux enchères. Certains joueurs comme Lionel Messi et Cristiano Ronaldo se font payer en dizaine de millions d'€uros pa ans, et Ibrahimovic, le mieux payé de France n'est que huitième avec 21 millions d'€ seulement. Le malheureux n'a même pas 60 000 € par jour. Grâce à lui, le Paris Saint Germain se pavane en première place de la ligue 1, très loin devant ses poursuivants et tout cela grâce à l'argent du Qatar qui a racheté le club.

Les grandes manifestations sportives, passionnent les foules, il grâce à la télévision, il y a encore plus de spectateurs qu'aux jeux du cirque à Rome. Les plus grands stades du monde dépassent les cent mille spectateurs, et ce n'est rien, par rapport à l'audience télévisuelle, 715 millions pour le match Espagne-Pays Bas en Afrique du Sud. Imaginez les recettes publicitaires, les droits de retransmission télévisuelles, et les retombées économiques pour les pays organisateurs.

Dans ces conditions, il y a forcément une grande rivalité, le président actuel Joseph dit Sepp Blatter a été élu de chaude lutte contre le prince Ali, fils du Roi de Jordanie. Preuve s'il en est des tensions politiques souterraines, son dauphin est Michel Platini, soutenu à fond par la France.
La FIFA a accordé la coupe du monde 2018 de Foot Ball à la Russie, et en 2022 au Qatar. La Russie poutinienne tenait énormément à un manifestation de prestige international pour faire oublier l'Ukraine, et le Qatar tenait à montrer la splendeur de son émirat.

Le choix du Qatar a fait grincer des dents, le pays n'a que 200 000 citoyens, mais emploi des quasi esclaves pour construire des infrastructures pharaoniques, le climat se prête à tout sauf aux exercices sportifs, on a soupçonné Nicolas Sarkozy d'avoir joué le rôle d'avocat, et on connait les relations ambigües existant entre le Qatar et la France.

Des accusations de corruptions sont tombées sur Joseph Blatter, président de la FIFA, Sepp Blatter est accusé d'être mouillé dans des affaires de traffic de billet, et de corruption. Un immense scandale en puissance. Neuf élus de la Fifa et cinq partenaires de l'instance mondiale du football ont été inculpés de corruption, racket et blanchiment à New York. Michel Platini a reçu un chèque de deux millions de Francs Suisse. Cette somme aurait rétribué un travail exécuté il y a plus de dix ans. Après de longues recherche on a enfin trouvé trace d'un contrat informel. A la Fifa, on distribue et on reçoit les millions sans formalité ni procédure  !  !

Malgré leurs protestations d'innocence Sepp Blatter et Michel Platini sont écartés pour huit ans de toute fonction élective au sein du foot mondial, et des menaces judiciaires planent sur leur tête. Mais quand on voit les enjeux politiques et économiques du foot ball, quand on pense aux sommes faramineuses dépensées, on peut comprendre la tentation. Elle n'aurait pu être mise en échec qu'avec un contrôle  inquisitorial, capable de contrer la ruse des états et des multinationales. Rien n'a été fait en ce sens, c'est donc après coup que des contrôlent mettent à jour des anomalies. La justice américaine s'est mise en branle, mais pourra-t-elle démêler cet écheveau d'intérêts politico-économiques, alors que les États Unis sont eux même partie-prenante ?

La Fifa est un gros fromage, des souris s'y régalent, mais un esprit jaloux vient d'y placer une souricière  !   


haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile

 

Vendredi
18 décembre 2015

Le FrontNational premier parti de France

Le gouvernement a réduit le nombre de région à 13 pour la Métropole, et a organisé des élections, ce fut un scrutin par liste, et au premier tour, le Front National est arrivé presque partout premier ou à défaut en seconde  position.

En conséquence, le parti socialiste a décidé de faire barrage au Front National et de soutenir franchement le candidat de la droite "Républicaine", dans les trois nouvelles région : Nord-Picardie, Grand Est, et Provence Côte d'Azur.
Au second tour les Républicains sortent vainqueurs, sauf en Bretagne où les socialistes gagnent, ainsi que dans le Sud Ouest, le centre, et la Bourgogne Franche Comté. Dans le Grand Est, le candidat socialiste s'était maintenu, il a gagné son pari vu que Front National a été quand même battu. L'île de France passe de justesse à droite.

Ces résultats sont logiques, il n'est pas possible de classer les électeurs de droite à gauche, on ne peut les classer que par rapport à seule question, en 2015, surtout après les terribles attentats de novembre, et la vague des réfugiés de Syrie, les français sont avant tout divisés sur la position à prendre face à l'immigration en général, et à l'islam en particulier. On a donc un axe identitaire, où les gens se placent, entre ceux qui tiennent à leurs racines, qui veulent des frontières, et refusent l'arrivée massive d'étrangers et ceux qui sont partisans d'une société ouverte, multiculturelle et assimilationniste.
Loin derrière l'axe traditionnel va d'une société libérale, favorisant le risque et l'initiative vers  une société protectrice où l'État régularise l'économie. C'était l'axe de séparation traditionnel entre la droite et la gauche.
Un indice de l'importance de l'axe identitaire, en Ile de France, de nombreux électeurs du Front National ont voté pour Valérie Pécresse, candidate des Républicains afin de faire barrage à la gauche.

Or les français, bousculés par la crise et le terrorisme sont majoritairement identitaires et  les gens les plus modestes souhaitent une société protectrice.
Le parti socialiste, au pouvoir est ligoté par Bruxelles, et est obligé de faire la politique de ses adversaires habituels, libérale à tout crain, et retire les protections, du coup il perd son électorat traditionnel.
Les Républicains sont divisés, les uns sont identitaires, et les autres des européens convaincus, partisans à fond de l'ouverture, le parti est donc incapable de se positionner sur cet axe. Nicolas Sarkozy qui a choisi l'axe identitaire se heurte à son entourage libéral et fait preuve d'autoritarisme pour se maintenir.
Le Front National a tout juste ! il est le plus identitaire, et son programme économique rejoint celui des socialistes de 1981. Il récolte naturellement toutes les voix des classes les plus modestes.

Il faut remarquer que cette tendance n'est pas que française, et la tendance à se développer, ce qui ne manque pas d'inquiéter tous ceux qui se souviennent des périodes antérieurs où les "identaires" ont été responsables de bien des guerres. Il faut noter que l'Union Européenne est naturellement de plus en plus mal vue, elle qui qui est multiculturelle et libérale économiquement.

Autre conséquence importante de cette évolution des électeurs, naturellement les autonomistes, ultra identitaires ont le vent en poupe, et on peut craindre pour l'unité nationale, la Corse a voté quasiment indépendantiste.  

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir sur Facebook cliquez étoile
Mercredi
6 décembre 2015

Et le canard était toujours vivant

Dans mon enfance un sketsh désopilant de Robert Lamoureux, racontait l'histoire d'une famille voulant tuer un canard pour le repas de Noël, par tous les moyens, y compris les pires, et n'y réussissant, pas. La guerre contre DAESH menée par Assad, Le Hezbollah,la France, Les États Unis, la Jordanie, la Turquie, la Russie, l'Iran, l'Arabie, les kurdes, la Belgique, l'Irak, la Grande Bretagne, Israël et j'en passe et des meilleurs n'a à ce jour aucun succès... 

Une des explications qui m'a semblée très pertinante vient de cette situation paradoxale, tous les ennemis de l'Etat Islamique ont des ennemis prioritaires, et combattre DAESH est une priorité secondaire.

  • Bachar El Assad, le dictateur Syrien tient avant tout à conserver son régime et à se réserver un territoire sécurisé à l'Ouest du Pays, il combat donc en priorité ceux qui y sont, son opposition démocrate et Al Nostra
  • Les Russes très impliqués dans le conflit, ciblent en priorité les combattants Turkmènes du Nord Ouest de la Syrie, et Al Nostra, car ces groupes ont des liens avec les Tchétchènes et autres groupes islamistes faisant des dégâts en Russie. Ils défendent en priorité leur base de Tartous.
  • Les Israéliens ne sont pas impliqués directement dans la guerre civile, et si l'Etat Islamique a promis de libérer Jérusalem, Israël cible d'abord le Hezbollah, et attaque les convois venus lui apporter des armes.
  • Les américains protègent d'abord leurs intérêts pétroliers, pour cela ont des yeux de Chimène pour l'Arabie qui elle même soutient les islamistes. Son but est de protéger l'Arabie et les pays arabes qui lui vendent le pétrole bon marché.
  • Les iraniens ont des visées sur le pétrole du Golf, leur but est de contrer les offensives sunnites venues d'Arabie et de soutenir les minorités chiites en lutte dans la péninsule.
  • L'Arabie Saoudite a très peur de l'Iran et d'être déstabiliser, tous ses efforts consistent à contrer la République Islamique, quitte à armer l'État Islamique qu'elle prétend combattre.
  • La Turquie vise d'abord les Kurdes, on l'a vu lors de la bataille de Kobané, en allant bombarder l'État Islamique, quelques bombes se sont "égarées" sur les positions kurdes
  • Les Kurdes sont les seuls à combattre l'État Islamique au sol, mais leur objectif territorial est limité, ils ne souhaitent pas aller plus loin que les zones de peuplement Kurde.
  • Le Hezbollah défend le régime de Bacha El Assad et combat loin de DAESH, tout en tentant d'accumuler des armes pour attaquer Israël le jour où l'Iran lui demandera de le faire.
  • L'Irak tente de maintenir le Kurdistan dans son union, et de dominer les sunnites qui se sentent opprimés, ses efforts tendent à sécuriser les régions sunnites qu'ils contrôlent encore (Tikrit par exemple)
  • Les européens bombardent, et savent que l'aviation n'est qu'une force d'appoint qui peut affaiblir un combattant mais pas le vaincre, Israël en avait fait la triste expérience au Liban, mais l'Europe n'a aucune envie d'envoyer des troupes au sol. L'Europe espère donc la victoire d'une armée de démocrates syriens aux allures d'Arlésienne.

Pendant ce temps l'État Islamique étend son contrôle idéologique sur de vastes régions en Lybie, au Sahel, au Nigéria, dans le Sinaï, il étend son influence aussi en Europe et en Amérique, où il arme et endoctrine des musulmans en faisant planer sur toute la planète une menace terroriste. Les responsables musulmans condamnent ces gens, mais veulent-ils voir que c'est dans l'islam que DAESH trouve ses arguments ?
Comme l'église l'a fait lors de Vatican II, beaucoup de dirigeants de l'Islam prennent conscience que certains textes peuvent justifier le pire, bien que d'autres restent dans le déni. Reste à espérer qu'ils réussiront à aller jusqu'au bout, de leur démarche.

En attendant, le canard est toujours vivant.

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile
Mercredi
20 novembre 2015

Maudit Vendredi 13

Le vendredi 13 novembre, ce fut l'horreur à Paris, l'État Islamique a donné des ordres,  pour que ses réseaux dormants passent à l'attaque. Alors des individus décidés, peut être drogués sont entré dans la salle de théâtre du Bataclan, ont tué les vigiles, et à l'intérieur on fait un carnage, une touriste anglaise rescapée a affirmé que les terroristes auraient aussi éventré des spectateurs. Quasiment en même temps un autre commando a mitraillé des clients à la terrasse des cafés, et un commando a tenté un attentat majeur au Stade de France, et s'est fait exploser prématurément, ne tuant «que» quelques personnes

Voir l'article ici

 

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

Mercredi
20 novembre 2015

La jeunechambre économique de France a tenu son congrès à Dijon

 Comme tout le monde j'avais entendu parler de la jeune chambre économique, pour moi, c'était un organisme dépendant de la Chambre de Commerce, ou lié à un syndicat patronal souhaitant rajeunir son image. Or j'ai reçu un coup de téléphone à mon domicile, une personne de la Jeune Chambre Economique me sollicitait pour animer un atelier sur le thème : «Paix et dialogue dans la différence», j'avais été choisi, m'avait dit ma correspondante car elle souhaitait un représentant de la communauté juive de Dijon, leur intervenant prévu ayant déclaré forfait à la dernière minute. J'avais donc une semaine pour relever le défi que ma séductrice m'avait proposé, montrer en quoi le religieux pouvait avoir un rôle dans les objectifs d'une jeune chambre économique.

Un rapide tour du Web m'a fait comprendre que la Jeune Chambre Economique est une association très américaine, regroupant plus de 200 000 personnes de moins de quarante ans dans le monde entier, dont 3000 en France, qui s'engagent afin de contribuer à l'évolution de la société et de ses individus, par la mise en place de projets d'ordre économique, social, et communautaire. La JCEF a foi dans l'Homme et dans le progrès de la communauté mondiale, et croit en la liberté de l'individu et de l'entreprise, garante de la justice économique. Signe des temps, elle vient de changer de devise, il y a peu elle notait que la foi en Dieu donne à la vie son véritable sens. On trouve l'association dans cent pays dont Israël est exclu.

Devant un atelier d'une dizaine de personne, ceux qui animaient les ateliers on eu quelques minutes pour donner les conclusion, ainsi j'ai pu connaître un projet social, et les efforts de la fondation Loréal. Puis, j'ai eu la parole.

L'atelier que j'animais le matin, a tenté de montrer comment les religions formaient un faisceaux de coutumes et d'histoires, s'entre croisant et se copiant les unes les autres, la racine était le judaïsme. Je souhaitais déboucher sur l'actualité, mais les présentations ont été trop longues, chacun voulait parler, surtout une jeune dame musulmane, très angoissée par les dérives fondamentalistes de l'islam, et par les agressions qui menacent les musulmans en France. Toujours est-il que j'ai été viré de pièce avant d'aborder l'impacte du religieux dans les drames que nous vivons aujourd'hui.

C'est devant l'assemblée plénière de 1500 personnes que j'ai pu exprimer en trois minutes, le message le plus important à faire passer, une foi doit toujours laisser place au doute, l'individu ne doit jamais remettre son libre arbitre à un homme ou à un parti, comme l'ont fait ceux qui sont tombés dans le nazisme, le stalinisme ou l'islamisme.
Cette attitude de soumission est incompatible avec la foi du croyant qui cherchant à se rapprocher de Dieu prend conscience de ses limites.

En cadeau, je vous offre le diaporama qui m'a servi à animer la table ronde


haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile
Mercredi
11 novembre 2015

Erdogan a de la suite dans les idées

 Le Président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan a de la suite dans les idées, il ne peut être Khalife à la place du Khalife, mais il aimerait bien être Sultan. Pour y arriver, il veut utiliser tous les moyens qui ne sont pas expressément interdits, il se sert donc de la démocratie, pour lui, « la démocratie, c'est comme un autobus, on en descend à l'arrivée ».

Erdoğan s'est construit un palais présidentiel de 1005 pièces abritant 2700 collaborateurs. Ce personnel constitue une véritable bureaucratie apte à reprendre la gestion des autres ministères tout en laissant en place un gouvernement apparemment inchangé mais qui, dans les coulisses, reçoit ses ordres du palais.

a

Erdoğan souhaite un régime présidentiel, les dernières élections ne lui ont pas donné les pouvoirs nécessaires pour modifier la constitution, toutefois, son parti, l'AKP, parti islamiste a gagné largement. Il atteint les 50 % des voix, devant le parti laïque et "kemaliste" (CHP) qui en a la moitié. Les deux autres partis ayant des sièges, sont le parti nationaliste d'extrême droite (MHP) qui en a 12 % et enfin le parti pro Kurdes (HDP) qui réussit de justesse à se maintenir au parlement avec 10 %.

Cette victoire s'explique

  • Par les excellents résultats économiques, l'AKP en une décennie a triplé la richesse nationale et a hissé la Turquie au 17ème rang des puissances émergentes. Mais aussi par l'habileté du tribun pour étouffer les velléités de ses concurrents.
  • Erdogan est un excellent animal politique, qui sent le pouls de l'opinion, il sait trouver les mots, qui touchent les foules, en mêlant, patriotisme, religion, avec les mots qui vont droit au cœur.
  • Par une campagne électorale peu équitable. Il s'est octroyé à lui seul la grande majorité du temps d'antenne à la télévision, et a fait fermer deux chaînes de télévision proche de l'oppositon. Des journalistes ont été emprisonnés car ils risquaient de dévoiler des  phénomènes de corruption, ou l'aide de la Turquie aux Islamistes Syriens.
    Demirtas
    président du parti pro Kurde a rappelé qu'il avait préféré renoncer aux rassemblements électoraux après le double attentat suicide perpétré contre des manifestants pacifiques, dont beaucoup de militants du HDP, à Ankara le 10 octobre 2015, qui a fait 102 morts.
  • Il su démonter ses prédécesseurs, responsables, selon lui, de la montée du terrorisme et se présentant seul capable de protéger la nation .
    Il a provoqué les Kurdes, en les attaquant, même en Syrie, et le PKK, parti nationaliste violent a repris les armes, comme prévu. Erdoğan veut porter les habits de Zorro.
    Un terrible attentat a eu lieu fin juillet 2015 à la frontière Syrienne, à Suruç un kamikaze turc de retour de Syrie s'est fait explosé dans un jardin du centre culturel alors que de nombreux jeunes militants de l'Association des jeunes socialistes et des activistes de la cause kurde y étaient réunis.
    Les militants venaient protester contre le soutien turc à l'Etat Islamique, et l'intervention turque contre les combattants Kurdes à Kobané, à deux pas de Suruç.
    Erdogan a fait porter la responsabilité sur l'État Islamique, et s'est présenté lui-même victime des islamistes. Il a réuni sous son nom les islamistes et les anti islamistes.
  • En réchauffant la guerre contre les Kurdes, a la réussi à siphonner le parti Nationaliste MHP qui a perdu la moitié de ses électeurs. Personne ne regrettera la défaite des "loups gris", mouvement anti chrétien, surtout anti arménien, et à l'occasion aussi antisémite.
  • Avec le soutien des mosquées, et de la Turquie profonde, religieuse, patriote, retrouvant l'image du Sultan, il se montre le continuateur de la grande tradition impériale, et cela flatte le peuple, qui imagine le retour de la Turquie à la tête du monde islamique

Ce résultat est un triomphe pour M. Erdogan, dont le parti récupère, en un tour de main, les 3 millions de voix qui lui avaient échappé en juin. « Aujourd'hui est un jour de victoire pour la démocratie », a déclaré le premier ministre sortant et chef de l'AKP, Ahmet Davutoglu, depuis sa ville natale de Konya au centre de l'Anatolie, où il s'est recueilli sur le tombeau du poète soufi Jalal Ud Din Rumi (1207-1273), adepte de la tolérance. « Aujourd'hui, il n'y a pas de perdants, que des gagnants », a-t-il précisé à l'adresse de ses rivaux.

L'Europe est très ennuyée, elle se pique de valeurs morales, et avait concocté un rapport dénonçant « le rétrécissement de l'indépendance de la justice et du principe de séparation des pouvoirs (…), les juges et les magistrats se retrouvant sous une pression politique accrue». La commission manifeste aussi une «inquiétude considérable» devant les procédures pénales engagées contre les journalistes et les auteurs, notamment sur internet. Elle dénonce enfin «le pouvoir discrétionnaire accru» et incontrôlé des services de sécurité.

Toutefois, la Turquie accueille sur son sol près de trois millions de réfugiés que l'Europe redoute de voir arriver chez elle. Aussi, elle s'est sentie obligé de ménager le gouvernement turc qui dispose d'une puissance de nuisance considérable. Le rapport est sorti après les élections. Il pourrait gêner Erdogan, si à la suite de l'engagement Russe en Syrie, le sort des armes pencherait vers une défaite de l'Etat Islamique, donc des sunnites Turcs et Arabes qui en sont les plus solides soutiens

Tout le monde pense qu'Erdoğan s'orientera vers un  pouvoir présidentiel de plus en plus absolu, et personne ne lui dénie le titre de persévèrant, la persévérance ne consiste pas à faire toujours la même chose, mais toujours des choses tendant vers le même but.

Pour en savoir plus, voir Revue de Presse

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

vendredi 30 octobre 2015



L'intifada des poignards

 Une campagne d'agressions contre les juifs, des civils, des militaires, des policiers, a endeuillé Israël. Des arabes souvent palestiniens, mais aussi parfois israéliens ont tenté de poignarder, mitrailler, écraser, lapider des juifs, qui attendaient le bus ou le tram, ou qui tenaient un point de contrôle ou circulaient à pied ou en voiture. La plupart du temps les agresseurs ont été tués, si bien qu'il y a eu plus de morts arabes que juifs.

 Cette violence a pris pour prétexte des éventuelles menaces sur le caractère islamique de l'esplanade des mosquées. Elles sont construites à l'emplacement du temple de Jérusalem. Mais la raison véritable est la nécessité de désenliser les discussions de paix. Mahmoud Abbas, président de l'autorité Palestinienne est menacé par les islamistes, et son pouvoir ne tient qu'à un fil. Il doit débloquer la situation, or Nethanyahu dans le contexte actuel, refuse de lui faire confiance, et se maintient au pouvoir grâce aux nationalistes opposés à toute concession.

Mahmoud Abbas, veut internationaliser le conflit, il souhaite terroriser la population  juive, ainsi, les arabes passeront pour des gens dangereux et haïs.
Avec un peu de chance, Israël sera malhabile, réprimera sauvagement, ce qui rendra l'autorité Palestinienne protectrice, et lui attirera des sympathies. Afin de se débarasser des arabes trop insupportables, Israël accepterait de créer un état Palestinien avec Jérusalem Est pour Capitale. Ce n'est pas par hasard si la ville sainte a été l'objet de tant d'agressions. Et pour l'action violente, on peut compter sur la coopération du Hamas, et de toutes les fractions terroristes. Pour négocier, sûrement pas, mais on n'en est pas encore là  !

En même temps, Mahmoud Abbas crie au loup, et supplie l'ONU.  "Aidez nous !  Aidez nous ! ! les israéliens nous massacrent, venez nous protéger ! "
le but est d'amener des observateurs, et si possible des soldats étrangers à Jérusalem, et de limiter ainsi de facto la souveraineté israélienne. Il serait plus facile ainsi de négocier l'indépendance d'un territoire qui ne serait déjà plus dans les faits sous souveraineté israélienne.

Cette stratégie va probablement échouer, car non seulement aucun dirigeant Israélien n'est prêt à l'accepter, mais la majorité des arabes israéliens aurait trop à perdre à jouer la carte palestinienne; elle refuse la confrontation. La communauté internationale à d'autrs priorités plus dramatiques et moins bidonnées. Mahmoud Abbas passera, et la paix attendra.

     Voir l'article complet ici


haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

 

vendredi 3 septembre
2015


Le scandale VolksWagen

 VolksWagen est une marque de voiture allemande mythique, l'ingénieur Ferdinand Porshe avait conçu et fabriqué une voiture simple, économique, et conforme au projet d'Hitler de fournir à tous les allemands une "voiture populaire (en allemand VolksWagen). Mais le projet en était resté là, car la guerre approchant, l'usine fut occupée à d'autres fabrications. Symbole de miracle allemand, d'une usine en ruine, est sorti "la coccinelle", voiture au succès foudroyant. A la fin des années 50 on appelait cette voiture au Brésil « le postérieur», pourquoi ? « par ce que chacun avait le sien  !»

 Le groupe s'est développé et contrôle un nombre important de marques : Volkswagen (Allemagne), Audi, depuis 1964. Seat (Espagne), Škoda (République tchèque), Bugatti (France), Lamborghini (Italie), Bentley (Angleterre), véhicules utilitaires MAN (Allemagne), Ducati (Italie) motos, Porshe (Allemagne), voitures de sport, Scania (Suède) véhicules poids lourds.  En juillet 2015, profitant d'un déclin du marché japonais, VolksWagen a ravi avec 5,04 millions de véhicules, la place de leader mondial de l'automobile au japonais Toyota qui n'en avait vendu que... 5,02 millions.

Le Diesel, est du fuel peu raffiné, il peut servir à la traction automobile, est beaucoup plus économique, et s'est beaucoup développé ces dernières années surtout en France où les gouvernements l'avaient privilégié afin d'alléger la facture énergétique. Or en brûlant, le diesel produit des particules qui sont cancérigènes, et l'action du Diesel serait mauvais pour le climat. Pour cela, les gouvernement occidentaux ont imposé des normes très strictes aux constructeurs, ils doivent avoir des filtres impeccables afin d'éviter de diffuser des l'air des oxydes d'azote (NOx) particules particulièrement nocives pour la santé.

Les États Unis, afin d'éviter la pollution ont imposé des normes, pour vendre une voiture aux USA, elle doit émettre peu de particules toxiques. Des tests sont obligatoires pour obtenir un agrément. Or des étudiants de l'Université de Viginie, par hasard en étudiant les émanations ont découvert un écart important entre leurs constatations et les chiffres officiels. Le pot aux roses a été éventé, et on a découvert que Voklswagen avait installé un logiciel, qui faisait baisser de quarante fois  le taux de pollution lorsqu'un contrôle était opéré. En dehors du contrôle, les émanations toxiques augmentaient  !  !   

Le logiciel a été implanté sur 11 millions de véhicules à travers le monde, il a permis d'économiser 300 € par véhicule, et cette économie va coûter cher, outre la remise aux normes de toutes ces voitures, une énorme amende a été demandée. Le président de VolksWagen a du démissionner et est inculpé de fraude.

La crédibilité de la marque est atteinte, et au delà celle de toute l'industrie allemande, dont l'image de marque se base sur la robustesse, la qualité, et le sérieux. L'entreprise devrait s'en remettre, quelque chose est cassé, et certains envisagent l'œuvre de la concurrence, l'Amérique n'apprécie pas trop la concurrence européenne, comme pour DSK, aux États Unis, le gros scandale guette celui qui prend des risques inconsidérés, plus on est  haut, plus dur sera la chute.

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile
vendredi 3 septembre
2015


La crise des réfugiés ébranle l'Europe

 L'exode des habitants, des pays en guerre s'accélère, certains y voient une invasion semblable à celle des barbares qui a fait tomber l'empire romain, d'autres des malheureux à soutenir, et d'autres, enfin, une opportunité d'avoir de main d'œuvre à bon compte et de récupérer l'élite des pays en guerre. Alors que la peur de l'étranger s'affronte à la générosité, la menace d'une guerre plus ou moins généralisée commence à faire peur.

Lire l'article Ici   et la revue de presse

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile
vendredi 3 septembre
2015


Les agriculteurs rentrent chez eux

Les agriculteurs sont montés en masse à Paris avec leurs tracteurs, pour protester contre la chute des prix, et la menace de faillite qui pèse sur un grand nombre d'entre eux.

Ils rentrent de Paris, on leur a promis entre autre : 
- Une année franche pour le remboursement de leurs dettes
- La non application de mesures tendant à protéger l'environnement.
- Les aides Européennes de la PAC seront débloquées mi octobre, au lieu de décembre

 

 

 C'est à dire rien pour résoudre les problèmes, la faillite sera retardée un peu, c'est tout.

  • L'état est très gentil de faire des cadeaux sur le dos des banques, cela ne lui coûte rien, et de toute façon, il faudra rembourser, et on ne voit pas comment les agriculteurs le feront si les prix continuent à baisser.
  • Retarder des mesures écologiques est une stupidité, soit les mesures sont des contraintes inutiles, il faut les supprimer, soit elles sont indispensables il faut les maintenir.
  • Les aides plongent les agriculteurs dans un statut d'assisté, et ne les prépare pas à résister à la concurrence internationale.

 L'État ne répond pas aux véritables problèmes, et refuse de prendre les décisions courageuses indispensables : 

  • Garantir une concurrence loyale mondialement, et n'ouvrir les frontières qu'aux pays qui ont les mêmes contraintes sanitaires, et sociales que la France. 
  • En attendant, empêcher les baisses de prix, comme on interdit les baisses de salaires. 
  • Assurer dans tous les cas une régulation des marchés, qui est indispensable pour assurer la paix sociale, pour laisser aux agriculteurs un espoir de mener une vie descente, et ne pas brader notre économie à l'étranger après notre faillite.

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

vendredi 27 août
2015


Un incendie de trop

Pendant la nuit du 30 au 31 juillet 2015, dans le village de Kafr Douma près de Naplouse, des inconnus ont mis le feu à une maison, et ont tagé en hébreu des messages comme "Longue vie au Messie", "Vengeance", "Prix à payer" . Le bilan a été très lourd, un petit de un an et demie, Ali Dawabsha est mor,  brûlé vif, et son père devait décéder des suites de ses blessures.
Le mouvement "Prix à payer" ou "Tag Meh'ir" en hébreu (qu'on peut traduire par vengeance), est clandestin, ses militants s'opposent à tout retrait même partiel de Cisjordanie, et commettent des agressions contre les musulmans et les chrétiens pour "venger" chaque décisions politiques ou judiciaire favorable aux palestiniens, en particulier l''évacuation des avant postes illégaux. Tag Meh'ir n'hésite pas non plus à attaquer des lieux de culte chrétiens ou musulmans, et même l'armée israélienne à l'occasion. Ne pas confondre Tag Meh'ir, avec Tag Meir, mouvement préconisant la fraternité. (renforcer la lumière)

L'émotion a été très forte en Israël, on a vu d'immenses manifestions populaires, et toutes les plus hautes instances de l'État ont condamné cette agression criminelle, le Président de la République et le Premier ministre ont rendu visite aux blessés, et ont juré de tout faire pour trouver et punir les coupables. Ces derniers ont été qualifiés de terroristes, et si on les retrouve, et s'ils sont juifs, on peut être sûr qu'Israël détruira leur maison, même s'ils habitent au quinzième étage d'une tour.

La police est sur les dents, et a déjà arrêté deux wagons de militants d'extrême droite, qu'elle a du relâcher faute d'éléments à charge. Il faut dire que certains d'entre eux ont des entrées dans la police, et qu'ils connaissent le milieu, ils savent comment répondre aux policiers pour les mettre dans l'embarras. Un mois après le drame, les coupables courent toujours.

Pour les palestiniens, c'est la police israélienne qui est indirectement coupable, en effet, cela fait des années qu'elle a laissé se développer en Judée-Samarie-Cisjordanie cette quasi milice de militants souvent religieux, messianiques, racistes et sans scrupules. Les très nombreuses exactions dont ils se sont rendus coupables n'étaient que très rarement punies. Il semble qu'aujourd'hui les choses aient changées, car Moshé Yaalon,  ministre le l'intérieur, s'est vraiment fâché. Il a déclaré que la rétention administrative s'appliquerait aussi aux "terroristes juifs", il a joint la parole aux actes, des têtes de la mouvance radicale ont été arrêtés sans que leur participation effective au moindre méfait ne soit avérée. 

La rétention administrative, c'est l'emprisonnement décidé par le pouvoir exécutif, pour une période de six mois, et renouvelable sans limite. C'est une façon de mettre hors d'état de nuire des combattants ennemis, qui est héritée de l'époque du mandat Britannique. C'est contre cette mesure arbitraire qu'un prisonnier palestinien a fait une très longue grève de la faim et a fini par obtenir sa libération. Deux juifs  militant de "Tag Meh'ir", dont a pas pu prouver la participation au moindre délit ont été placés en rétention administrative, au même titre que de très nombreux palestiniens accusés de "terrorisme". Ils  ne seront pas jugés, mais libérés quand l'administration le jugera souhaitable.

Les Palestiniens sont en colère contre l'Autorité Palestinienne, qui possède une armée de pacotille, incapable de les protéger contre les exactions des militants juifs d'extrême droite, aussi Mahmoud Abbas a-t-il décidé de "faire quelque chose", et de porter plainte devant la cour pénale internationale. La presse arabe et pro arabe parle de l'assassinat volontaire d'un bébé, brûlé vif, alors qu'il s'agit d'un incendie volontaire ayant entraîné la mort de ses occupants, et rien de  prouve l'intention de tuer des incendiaires. De toute façon, l'État d'Israël n'est pas directement coupable de ce crime, sa seule faute est son laxisme, aujourd'hui terminé.

Un tel crime a déjà eu lieu en France, à Paris, où des voyous ont mis le feu à un  hôtel où habitaient des immigrés, provoquant la mort de plusieurs d'entre eux dont des enfants, et personne n'a eu l'idée de porter plainte contre la France auprès de la cour pénale internationale.

Le journal «Hadachot 0404» remarque que depuis le drame, d'autres incendies ont eu lieu dans le village, visant toujours la même famille, et que même l'autorité Palestinienne a évité de dénoncer Israël, ou "Tag Meh'ir". Il y aurait à Kafr Douma une guerre des clans, et les incendiaires seraient éventuellement des villageois du clan ennemi de la famille Dawabsha. C'est une hypothèse que la police ne doit pas négliger, même si à ce jour elle ne semble pas la plus probable, et si Tag Meh'ir ne s'était pas déjà rendu coupable de trop nombreuses exactions.
On aimerait aussi que la société civile et politique palestinienne soit révoltée, devant les assassinats d'enfants juifs commis par de soi-disant "martyres".

Voir la revue de presse :  ici

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

mardi 25 août
2015


En Israël, méfiez vous des feus rouges

La circulation est dangereuse en Israël, en un mois nous avons rencontré un nombre important d'accidents. La circulation est très dense au centre du pays, et les conducteurs sont nerveux, doublent à gauche, ce qui serait autorisé, zigzagent, et respectent rarement les distances de sécurité. feus

Les feus rouges sont en l'air, de l'autre côté de l'intersection, ils se voient très bien. Toutefois, il en existe d'autres, qui ressemblent aux feus rouges français, ils sont sur le trottoire, à l'intersection, à droite.
Ils veulent dire : Interdiction de tourner à droite.

Les français ont le réflexe conditionné de s'arrêter, voir de piler. Ils récoltent en échange force coups de claxons, et parfois provoquent des carambollages. On dit que les grands esprits se rencontrent, mais Il existe des façons plus agréable de rencontrer les israéliens...

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile
lundi 24 juin
2015


Voyager avec Go voyage, c'est mieux avec une bonne assurance juridique  !

Vous avez remarqué un grand silence sur "Mivy" il est du avant tout à un long séjour auprès de ma famille israélienne. Ne sachant pas très bien nagé, j'ai préféré me rendre dans la terre promise à trop de monde, en avion, c'est plus rapide et cela évite de traverser des frontières problèmatiques.  L'avion partait à 0 h 30,  nous avions rendez vos la veille à 22 heures, et n'ayant regardé que la date de départ et d'arrivée, nous nous sommes trouvé à l'aéroport, le jour du départ à 22 heures, l'avion était parti depuis 21 heures... 

Avec beaucoup de diplomatie, l'agent de la compagnie Arkia, nous a fait remarquer notre erreur, et nous a demandé d'attendre pour savoir s'il restait une place dans l'avion où nous pensions voyager. Après de longs délais d'attente, on nous a annoncé la bonne nouvelle, nous pouvions racheter le billet aller, (quasiment au même prix que le vol aller et retour précédant...  c'était le tarif du jour). L'agent, en nous vendant le billet, pour nous consoller nous a dit "Vous avez de la chance, d'avoir pris le billet avec Arkia, car si vous l'aviez pris par Go Voyage, votre vol retour aurait aussi été annulé  ! "

Dès notre arrivée en Israël, un coup de fil à Go Voyage nous a confirmé la mauvaise nouvelle. Une voix d'outre mer à l'accent inimitable nous a invité à acheté un nouveau billet pour le retour, d'ailleurs, c'était précisé dans le contrat en tout petit caractère. 'La compagnie se reserve le droit d'annuler... etc.." .
Second coup de fil, cette fois à la GMF, notre compagnie s'assurance où nous sommes assuré "protection juridique" (7 € par mois).  Des juristes forts aimables nous ont conseillé d'envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception, selon leur modèle. Ce courrier demandait à Go Voyage de fournir la preuve de la légalité de l'annulation du vol retour. Je leur ai demandé sur quelle base ils pouvaient vendre la place qui ne leur appartenait plus vu que je l'avais acheté et payé. La GMF m'a signalé qu'on pouvait envoyer cette lettre depuis Israël, grâce à un service internet de la Poste. La procédure était simple et rapide.

Deux jours plus tard, j'ai envoyé un courriel à Go Voyage, en leur demandant naïvement de me confirmer le vol retour, vu que la place était réservée et payée.

Deux  jours après, je reçois un courriel, Go Voyage qui est désolé pour ma mésaventure, m'annonce qu'elle avait réussi à revendre mes places aller (elle les a donc vendu deux fois), et qu'elle peut, en conséquence confirmer le vol retour.  Le lendemain je reçois un autre courriel de Go Voyage, il confirme que le vol retour est annulé, car il est lié au vol aller. Vu la formulation des deux courriels, il était évident que le premier répondait à la lettre recommandée à aspect juridique, et le second au courriel informel.

Le vol retour partant à 0 h 30, nous avons eu la bonne idée d'arriver le bon jour et à l'heure, et notre réservation retour était bien confirmée.
Je peux donc conseiller d'éviter de passer par des intermédiaires comme Go Voyage, et si on est obligé de le faire, d'être bien assuré  (Protection juridique) avant le départ. Si tout le monde était honnête, cela se saurait   !

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

Vendredi 26 juin
2015


Un sanctuaire chrétien dévasté en Israël

L'église de la multiplication des pains au bord du Lac de Tibériade a été incendiée probablement par des nationalistes religieux juifs, cet attentat s'il est le plus grave n'est pas le premier, il met en lumière les efforts d'éducation indispensables  dans certains milieux religieux israéliens, où l'intolérance et le racisme prend des proportions inquiétantes.

Vous trouverez ici une revue de presse, je vous recommande le premier, «Le président de la Knesset signe le premier chèque pour l'église incendiée»
Vous y lirez comment certains Grands Rabbins, parmi les plus illustres ont pris conscience du danger, et veulent agir.

 

Suite à cet événement tragique, j'ai été amené à écrire cette lettre qui a été adressée à toutes mes relations inter-religieuses.

J'ai été profondément choqué et attristé par l'incendie de l'église du monastère de Tabgha au bord du lac de Tibériade.

A l'heure où je vous envoie cet article, les coupables n'ont pas été trouvés, après avoir arrêté des jeunes nationalistes juifs, la police les a relâché faute de charges. La rumeur accuse deux arabes musulmans de Jérusalem qui auraient écrits en hébreu pour brouiller les pistes. L'incendie aurait eu pour but de brouiller les relations de plus en plus cordiales entre les arabes chrétiens et les juifs en terre sainte.

Restons prudents, nous ignorons qui est coupable..

Cela ne nous empêche pas de faire notre examen de conscience, tous nos écrits sacrés ont été commentés pendant de longs siècles, des siècles de tolérance, et des siècles d'oppression, les écrits juifs, chrétiens et musulmans sont pleins de richesses d'amour et parfois de rancoeurs.

En ce début du XXI ième siècle, il est plus urgent que jamais d'exploiter tout le potentiel de tolérance contenu dans nos traditions, et de veiller à ce que les messages de haine nés aux temps de la douleur soient enterrés le plus profond possible.

N'oublions pas le message donné par Dieu à Caïn, il s'adresse à toute l'humanité :

« le Péché est tapi à ta porte: il aspire à t'atteindre, mais toi, sache le dominer!" »

C'est le sens de l'article que je vous transmets, les plus hautes autorités de l'état d'Israël ont mis la main à la poche pour reconstruire l'église, et des rabbins se sont réunis pour faire oeuvre éducative.

Je vous souhaite de bonnes vacances.

Michel Lévy

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile
Vendredi 26 juin
2015


Les freins à la libre concurrence

q

La liberté de commerce est une des règle de base du fonctionnement de notre économie, toutefois, les règlementations protectrices ont crée des situations de fait où certaines professions se retrouvent dans une situation qui peut évoquer l'ancien régime, comme avant 1789.
L'origine peut être la protection du consommateur, pour exercer il faut en avoir les compétences sanctionnées par un diplôme reconnu par la profession, c'est le cas par exemple des notaires, des médecins, des pharmaciens, et aussi des taxis qui doivent passer un examen avant d'exercer.

Logiquement, cette compétence doit assurer à ses titulaires un revenu minimum. Ainsi, les organisations représentatives, ont-elles milité pour la création d'ordres, faisant la police interne, et empêchant une concurrence anarchique de peser sur le pouvoir d'achat des titulaires déjà en place.
On a donc bloqué l'accès à la profession, par exemple, pour créer une nouvelle pharmacie, il faut 4500 habitants supplémentaires, le nombre de licence de taxi est de 19000, tout nouveau venu ne pourra exercer qu'au départ d'un ancien qui lui revendra sa licence. Quant aux médecins, le nombre de nouveaux diplômés est décidé par des mandarins, et ne correspond absolument pas aux besoin de la société. Certaines spécialités sont menacées, et les hôpitaux sont obligés de recourir à des docteurs formés souvent au loin, car la pénurie médicale volontairement organisée est grande.


Ainsi, on manque de médecins ou de taxis, car le ticket d'entrée sur le marché est réglementé et obéit à des critères politico-corporatistes. Ces phénomènes de pénurie organisé font monter le ticket d'entrée dans la profession, et l'heureux titulaire du droit d'exercer vend sa charge au plus offrant. Il l'a d'ailleurs souvent lui même acheté très cher. On continue à acheter des "charges" comme sous l'ancien régime. Les retraites de professions libérales étant plutôt modestes, la vente de  la clientèle, de la licence ou du droit de s'installer apporte un capital indispensable pour s'assurer des vieux jours sereins.

Les dirigeants de notre société mondialisée souhaitent libéraliser la vie économique, afin que tout le monde puisse entrer librement sur le marché, sous réserve bien sûr d'en avoir les compétences. Laisser les supermarchés vendre des médicaments sans ordonance, laisser la liberté aux pharmaciens de s'installer là où ils veulent, ou laisser n'importe quel conducteur confirmé faire le taxi fera probablement baisser les prix, mais ruinera bon nombre de professionnels qui avaient investi des sommes considérables pour acheter "une charge", qui ne vaudra plus grand'chose, alors qu'ils comptaient dessus pour assurer leur retraite.

La libéralisation entraine donc une spolliation, c'est contre ceci que luttent aujourd'hui les chauffeurs de taxi. Ils font face à des conducteurs sans licence, qui font leur travail. La société Uberpop a crée un logiciel qui permet à des particuliers de faire le taxi, Les conducteurs UberPop ne sont pas tenus de suivre une formation de 250 heures pour obtenir l'agrément de VTC, ni de payer des cotisations sociales et des impôts sur leurs revenus de chauffeurs.  Depuis une course juridique s'est installé, François Hollande explique qu'Uberpop devrait être interdit, mais les contraintes juridiques imposées par notre communauté européenne dont le libéralisme est le crédo rend la chose difficile.

Passer d'une société réglementée à une société libérale est toujours une étape dangereuse, et dans l'histoire, ce passage a toujours provoqué misère et révolutions.

Épilogue : Uber pop a décidé de cesser ses activités en France début juillet 2015

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

Vendredi 19 juin
2015


Le régime Allaouite semble perdre la guerre civile de Syrie

On peu s'attendre à un effondrement du régime Allaouite, et la Syrie risque d'être divisée et amputée de sa partie Kurde.

L'Ouest avec Homs et Lataquié formerait un état refuge où les minorités allaouites et chrétiennes pourraient se réfugier. Damas et le reste de la Syrie pourrait tomber et être administré par des islamistes, qui devront se transformer en gestionnaires s'ils veulent conserver leur pouvoir. Un affrontement entre Al Nostra et l'État Islamique est possible, mais ils peuvent aussi trouver un compromis politique en espérant secrètement prendre l'ascendant sur l'ensemble islamiste.

Les frontières anciennes vont sauter, et on arrivera probablement à des ensembles nationaux plus homogènes, plus cohérents, mais tellement moins riches.
En attendant les drames humains sont effroyables.

Voir l'article complet  ici :

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

dimanche 31 mai
2015

L'Eurovision et la géopolitique

Le concours de l'Eurovision est né dès les années cinquante, et a volé de succès en succès, le nombre de pays participants, ainsi que l'audience globale ne cesse n'augmenter, en passant de cent millions de spectateurs en 2008 à deux cent millions probablement en 2015. Il est vrai que le nombre de pays est en constante augmentation, il déborde même l'Europe proprement dite, car outre la Russie et la Turquie qui sont à cheval sur deux continents, on y trouve l'Azerbaïdjan, Israël et l'Arménie qui sont franchement en Asie. Les pays sont si nombreux qu'on est obligé de faire des éliminatoires, et les perdant votent sans chanter.

De grandes batailles culturelles ont eu lieu pour imposer la langue anglaise, en effet la France et beaucoup d'autres  pays voulaient imposer à chaque candidat de chanter dans la langue de son pays. L'intérêt est évident, d'une part, cela impose à chaque pays de développer sa propre culture, de mettre en avant ses poètes et ses compositeurs, et d'autre part, le concours montre la diversité des cultures européennes, la richesse de notre petit continent.
Toutefois cela n'arrange pas les affaires des majors du disques. En effet une chanson en anglais se vend mieux, car le public est plus nombreux, donc les coûts de fabrication et distribution sont plus faibles.

Logiquement depuis plusieurs années tous les gagnants chantent en anglais, si bien que la chanson peut être de Suède, de Grêce ou d'Israël cela n'a aucune importance, on est dans le style à la mode, le style qui plait aux jeunes, car on les grandes sociétés de musique les ont formaté pour aimer ce style. On ne mange pas ce qu'on aime, mais on aime ce qu'on mange, le goût se forme par l'habitude. Ainsi les camerounais aiment le manioc que je trouve immangeable, car ils y sont habitués depuis tout petit. On forme les nouvelles générations à n'écouter que des chansons en anglais, et les jeunes n'aiment que les chansons dans la langue de Shakespeare ce qui arrange bien les affaires de ceux qui se sont arrangés pour former les goûts.

A côté de cela, les votes sont par pays, moitié pour un jury de professionnels, moitié par les auditeurs. Chacun donne entre un et douze points pour tous les autres candidats, et personne ne peut voter pour lui même, il est parfois cocasse de voir une chanson ovationnée par un rival qui se trouve ainsi dépassé.
Le décompte des points fait toujours apparaître, outre l'avantage à l'anglais, des sympathie régionales. Les pays de l'Est s'épaulent, les pays de l'ex yougoslavie, malgré leurs guerres intestines votent les unes pour les autres, le bloc nordiste existe aussi etc... l'existance d'une diaspora a aussi son poids, par exemple l'Arménie et Israël ont bénéficié tous deux de peu de voix dans de nombreux pays. Måns Zelmerlöw, le candidat Suèdois a gagné, avec une très belle prestation.


Måns Zelmerlöw - "Heroes" (Suède) Eurovision 2015 par france2

La candidate française, Lisa Angell a été lessivée, en dernière place juste devant l'Autriche pays invitant et l'Allemagne. J'avais pensé que cela montrait l'isolement culturel de la France, qui ne compte plus guère d'amis. Notre pays n'a plus de zone d'influence. L'anglo manie balaie tout, mais après avoir bien écouté la chanson, et lu les commentaires, j'ai du convenir que le choix français n'était peut-être pas très judicieux.

La chanson évoquait la guerre de 14, or l'Europe ne veut surtout pas penser à ses fragilités actuelles, à l'heure où l'Ukraine est attaquée, et ou des tyrans islamistes persécutent les chrétiens en orient et menacent de plus en plus clairement l'occident, DAESH ne menace-t-il pas d'acheter une bombe atomique ?
            La chanson était intéressante pour son texte, mais qui donc comprend le français ?
            La chanteuse fort sympathique n'était pas de première jeunesse, et n'a pu séduire par son physique
           Enfin le décor choisi trop militaire était loin d'avoir la qualité technique que les effets spéciaux permettent, et les Suèdois, gagnants devant la Russie ont réussi à les dominer pour rendre leur prestation encore plus saisissante.
          Les politiques s'en sont mêlé, et Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères l'a promis, l'an prochain, la France fera un meilleur choix.

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

dimanche 10 mai
2015

Et Une réforme de l'enseignement !  Une  !  !

Le système éducatif français évolue en fonction des directives pédagogiques obéissant à une volonté sociale, psychologique est politique. Il faut rendre l'école agréable et ludique, et éviter de faire naître des sentiments d'injustice, ainsi tous les élèves seront sencés être égaux. Plus personne ne redoublera, tout le monde réussira ses examens, et on supprimera les classes élitistes.

Le conseil supérieur des programmes vient de diffuser ses recommandations. Le programme d'histoire (P 39) tend a favoriser la cohésion sociale, et met l'accent sur les souffrances passées qui passent toujours mal. Grande lourdeur sur la politique d'outre mer, l'esclavage, le colonialisme, l'impérialisme etc... et on insiste sur la misère des poilus de 1914, sur le génocide arménien, des tsiganes, la shoah, et sur l'univers concentrationnaire de la déportation. On introduit en 5 ième la civilisation islamique, au plus grand dam des identitaires qui imaginent une islamisation de l'enseignement. Cet hostilité est d'autant plus forte qu'on veut faire un mauvais sort à l'enseignement du latin et du grec... on sacrifie la langue de l'église.
Cette réforme veut resserer les boulons dans la République d'après le 11 janvier. Tout sera fait pour favoriser le travail en équipe, et les antillais, les musulmans, les juifs, les arméniens et les tsiganes ne seront plus les oubliés de l'histoire, on parlera de leur grandeur et de leurs malheurs.
On proposera aussi un thème " les femmes au sein d'un monde qui change ", c'est vrai qu'elles existent aussi  !  !  

On est très content d'apprendre que la seconde langue sera apprise dès la cinquième...  malheureusement, on a deshabillé Pierre pour habiller Paul, et ce ne sera plus trois heures de seconde langue qui seront au programme mais deux, on a pas assez d'argent pour créer des postes de professeurs.
Plus grave, on parle de supprimer les classes bilingue allemand, or la majorité des élèves qui choisissent l'allemand, le font pour être dans classes réputées difficiles, donc "élitistes". En les supprimant, on poussera davantage de bons élèves vers l'enseignement privé, et on craint une baisse drastique du nombre d'élèves volontaires pour étudier l'allemand, en conséquence le français en prendra un coup en Allemagne, et c'est toute l'idée d'une europe européene qui est atteinte.

Le ministre envisage même des cours d'improvisation, faire du théâtre est enrichissant, cela fait travailler la mémoire, le français, l'expression orale et gestuelle. mais l'improvisation est un don qui ne s'apprend pas. L'enseignant ne pourra que constater les capacités imaginatives de ses élèves, il aura peu de savoir à transmettre, et ne servira donc pas à grand chose.

Cette réforme, portée par Najat Valleau Belkacem, la très mignone ministre de l'éducation nationale, compte énormément d'ennemis, elle insiste trop sur la pédagogie, (qui n'est plus enseignée depuis quelques années), et pas assez sur les savoirs. Elle alourdit les classes avec des élèves de bas niveau qui ne bénéficient plus du soutien qui tentait de les remettre à flot.
La réforme rique de faire fuir les meilleurs élèves de l'enseignement public par la suppression des filières élitistes.
Mais rassurons nous, elle sera encore longement discutée et amendée avant d'entrer en application.

haut
Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile
Mercredi 6 mai
2015

Katmandou est en ruine

La plaque techtonique indienne glisse sous la plaque Eurasienne, à raison de quelques centimèters par an, l'Hymalaya se soulève très lentement,  et de temps à autre, la croute terrestre tremble.

Il a fallu de quelques minutes pour que tout le centre historique de la capitale du Népal ne soit plus que ruines, tous les bâtiments en terre se sont effondrés, engloutissant habitants et touristes. On a parlé de vingt morts, puis de cent, puis de mille, et aujourd'hui on estime qu'il y en aura près de dix mille.

Outre la capitale, des villages entiers ont disparus sous les coulées de boues, ou par des avalanches gigantesques sur les pentes de l'Hymalaya, ces villages ne sont joignables d'habitude qu'après plusieurs jours de marche à pied. Des alpinistes de toutes nationalités ont été emporté, d'autres sont restés isolés des jours et des jours, le nombre de disparus reste très élevé.

Si on en croit les chiffres publiés pa CNN, États Unis auraient fait les plus grands efforts financiers, et Israël aurait envoyé le plus de personnel, ce pays a dépêché sur place un hôpital de campagne, les israéliens malheureusement on acquis une grande expérience en traumatologie, et sont habitués à prendre des mesures dans l'urgence.
Ce tableau est nécessairement incomplet, il ne parle pas de l'aide privée, du soutien des ONG, et de nombreux autres donnateurs comme le Pakistan, l'Inde etc...   Le Népal a demandé aux volontaires internationaux de cesser d'arriver car sans une infrastructure appropriée, il n'est pas facile d'utiliser efficacement ces  bonnes volontés.

Le Népal et Israël entretiennent des rapports privilégiés, des travailleurs immigrés Népalais travaillent en Israël, des mères porteuses Népalaises donnent naissance à des petits israéliens, beaucoup de jeunes israéliens viennent y faire des séjours plus ou moins prolongés entre l'armée et la la vie active.
Le Népal est un centre sprirituel recherché.

haut

Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

 

Mercredi 7 mai
2015

Les chrétiens d'Orient ébranlent nos certitudes

Les chrétiens d'orient vivent le martyre, mais il ne faut pas le crier en France, et eux même continuent à croire que le conflit israélo arabe influencerait leurs bourreaux.
Nous refusons de croire l'évidence quand elle contredit nos préjugés

.

Voir article ici

 

haut

Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez étoile

Dimanche 23 avril 2015

L'antisionisme est l'anti impérialisme des imbéciles

Le sionisme est un mouvement national né au XIX ième siècle suite aux drames provoqués par l'antisémitisme, des juifs ont tenu à se constituer en nation sur la terre d'origine de leurs ancêtres.

Le sionisme est aussi une secte juive imaginaire, dont Israël est la base stratégique, qui tirerait les ficelles des dirigeants, eux mêmes ravallés au rang de pantins.
Les sionistes seraient responsables de toutes les guerres et de tout ce qui va mal dans le monde. Ce modèle explicatif est simple, et séduit de nombreux dictateurs paranos dont Erdogan ou Khomenei.

Les antisionistes combattent des moulins à vent, s'attaquent aux juifs, et n'aident pas les palestiniens. La secte imaginaire puise sa force et son géni maléfique dans le talmud. Cette théorie fumeuse, aussi vieille de l'antisémitisme classique plait beaucoup en ce moment, et explique la  violence anti-juive. Elle a été réactivée depuis le XIX ième siècle dans  le protocole des sages de Sion, et explique en grande partie les politiques d'hostilité systématique à Israël.

Pour lire la suite, cliquez ici

haut

Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez
lundi 13 avril 2015

Une catastrophe aérienne spectaculaire

La Germanwing est une compagnie aérienne à bas coût, filiale de l'opérateur allemand historique la Lufthansa.

Les opérateurs historiques Air France, Lufthansa, Iberia ont été obligé de s'aligner sur les nouveaux entrants, qui ont proposé un nouveau modèle économique. Ces sociétés offrent un service minimum inclu dans le vol, des options permettant de faire monter la facture, un confort spartiate, et des prix imbattable. Pour réduire les coûts, ils ont réduit le personnel à son stricte minimum, tout en restant extrêmement vigilant sur la sécurité. En effet, il suffirait d'une série même modeste d'accident pour perdre toute crédibilité et les clients qui vont avec.

Le 24 mars 2015, le vol 4U9525 de la Germanwing venant de Barcelonne, et se dirigeant vers Düsseldorf, s'est écrasé de façon mystérieuse sur le massif des trois évêchés dans les Alpes de Haute Provence près de Barcelonette. L'avion n'avait signalé aucun incident ni émis aucun signal de détresse pendant les huit minutes au cours desquels il était descendu sans motif apparent pour se précipiter sur la montagne.
Le choc frontal avec la montagne a été terrible, très vite on a été convaincu qu'il n'y aurait aucun survivant. 150 personnes étaient à bord, 150 drames épouvantables pour les familles.

" " Ce drame a été exploité par des caricaturistes qui ont imaginé le Président et le Premier ministre conduisant l'avion de l'État sur la montagne, et la France qui tente de rentrer dans le cockpit en vain (allusion aux élections cantonales perdues par la gauche qui reste néanmoins aux affaires)

La triste vérité a mis quelques jours à être établie, le co pilote avait profité du départ de la cabine du pilote officiel, pour s'enfermer dans le poste de pilotage, puis avait donné l'ordre à l'avion de perdre de l'altitude et avait attendu la mort sans dire un mot.  Le pilote avait tenté d'ouvrir la porte avec une hache de sauvetage, tous les passagers se sont vus mourir.

Ce n'était pas un attentat, et même si un journaliste allemand avait inventé une conversion à l'islam reprise par les médias islamophobes, le co pilote Andreas Lubitz était un vrai, un pur allemand, sans motivation politique.


On a appris qu'il avait souffert de troubles psychologiques graves pendant son apprentissage, qu'il n'aurait jamais du être autorisé à piloter un avion.
Chez lui on a trouvé des ordonnances médicales nombreuses jetées, et même un arrêt de travail pour le jour où il a décidé de se jeter sur la montagne en entraînant dans la mort plus d'une centaine de pauvres gens.

La sécurité sera renforcé dans les vols européens, il y aura toujours au moins deux personnes dans le cockpit, si nécessaire, une hotesse ou un steward seront là quand un des pilote devra s'absenter.

 

haut

Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez ici étoile

 

 

mardi 31 mars 2015

Nethanyahu, champion de la politique politicienne

On annonçait un temblement de terre, et les élections israéliennes ont montré un électorat d'une très grande stabilité, une majorité nationaliste très claire, un recul des partis religieux, mais une diffusion des religieux au sein des autres partis, et une stabilité de la gauche.
Le nouveau gouvernement sera opportuniste.

Voir l'article ici

haut

Pour réagir sur Facebook, c'est ici,
et pour réagir par courrier cliquez ici étoile

 

vendredi 27 février 2015

Comment je me suis fait harponner

J'ai acquis il y a un an environ un nouveau smartphone" htc, et sur cette petite merveille, j'ai réussis, il y a quelques mois à me faire un agenda, bien pratique pour ne pas oublier les rendez vous, il m'arrive d'en avoir plusieurs prévus des mois à l'avance, et sans un minimum d'organisation, je suis sûr de me trouver en grande difficulté avec des amis qui comptent sur moi pour une raison ou une autreecran

Or brutalemenet, l'agenda de mon téléphone s'est muté, et je n'avais plus accès qu'à un écran quotidien, avec une place pour mettre un rendez vous par demie heure, ou un autre mensuel, totalement illisible car trop petit.

En désespoir de cause, j'ai cherché une aide grâce à mon ami Google, et j'ai trouvé un site capable de répondre à ma question, il m'a même demandé de poser la question par écrit en s'engageant à répondre, et c'est effectivement ce qu'il a fait.

Bien sûr, l'appel était payant, un ou deux euros l'appel plus le coût de la minute, voir le supplément depuis un mobile. J'ai donc tenté ma chance, mais comment faire pour taper le code 26085 demandé ? le temps de trouver j'ai donc fait deux appels, et une fois le bon code entré, j'ai pu entendre un voix charmante m'annoncer très fièrement :
«Nous avons trouvé le numéro de téléphone du constructeur, veuillez composer le 0170759171 »
Ce que j'ai fait... et alors une charmante m'a appris en anglais que ce numéro n'était pas disponible  !  !   

Combien de personnes comme moi ont-elle donné 4 ou 5 € à ces escrocs qui ne fournissent aucun service ?   ?    je souhaiterais les voir condamner, mais je n'ai ni le temps, ni l'argent ni l'envie de me lancer dans un procès, et c'est bien là dessus que comptent les escrocs. Il est surprenant qu'aucun contrôle des fraude ne s'exerce sur internet, en particulier sur ceux qui usent et abusent des numéros surtaxés.

J'ai fini par trouver tout seul la solution, il fallait pousser l'agenda quotidien sur la gauche, et une autre page ne donnait que les rendez vous... ce qui bien sûr facilite grandement la vie !

 

haut

Pour réagir sur Facebook, c'est ici, et pour réagir par courrier cliquez ici étoile

 

 

lundi 23 février 2015

Le certificat de coutume 

J'ai reçu de plusieurs personnes un courrier électronique, qui commençait comme cela : "C'est INCROYABLE mais...  ...malheureusement vrai. Pour épouser une musulmane en France, il faut devenir musulman.  Et ce sont les mairies françaises qui vous y obligent ! " Le document pointait sur un article paru dans le Parisien et le Point il y a trois ans, concernant le mariage de Frédéric Gilbert, et même si l'origine du courriel circulant en boucle serait écrit par le Front National, avec un aspect franchement islamophobe, son contenu m'a ému. a

Ma  première réaction a été de consulter "hoax buster", un excellent site qui analyse les informations curieuses du web et explique pourquoi il s'agit d'un faux (hoax), ou si la nouvelle est exagérée, ou enfin s'il s'agit d'un fait indéniable.

Le message délivré est tendancieux, et le titre est faux. Personne n'est obligé en France de se convertir pour épouser une musulmane. Les autorités musulmanes françaises n'ont ni le désir, ni le pouvoir d'imposer une telle décision qui serait anticonstitutionnelle. Par contre, il existe des conventions internationales, et pour qu'un mariage entre des conjoints de deux nationalités différentes soit valable, il doit être en conformité avec les lois des deux pays.
S'il ne l'était pas, le mariage serait légal en France et nul au Maroc par exemple. On imagine la complexité de la situation en cas de divorce ou de veuvage, sur le statut des enfants si un des conjoint souhaitait retourner vivre au Maroc.

La difficulté n'est pas française, mais provient de plusieurs pays musulmans dont le Maroc qui autorisent le mariage entre un de leur ressortissant et une européene non musulmane, car les enfants sont considérés comme musulmans, et refusent de légaliser un mariage entre une musulmane et un homme qui ne le serait pas. Pour être reconnu au Maroc par exemple, le conjoint doit présenter un "certificat de coutume" délivré par le consulat, et le mari doit justifier son état de musulman, éventuellement par une conversion express qui n'exigera pas de circoncision, ne de procédure longue et complexe.

On voit ici l'islam politique dire : "tout ce qui est à moi est à moi, et tout ce qui est à toi est à moi". En effet, si un marocain se marie à une non musulmane en France, on exigera pas de la jeune mariée qu'elle se convertisse, car les enfants seront cathoconsidérés comme musulmans. Dans tous les cas les enfants seront récupérés par l'islam, Ces règles contrastent avec celles du judaïsme qui fait de gros efforts pour repousser les enfants issus de mariage mixtes.
Un très grand nombre de français se sont ainsi convertis à l'islam, très souvent pour la forme, d'autre par adhésion, et on a vu aussi quelques réactions de fierté. Ainsi certains maris ont pris le risque de voir leur mariage invalide au Maroc, et d'autres ont tout simplement renoncé à se marier, en vivant en couple libre, ou en changeant de partenaire.
Cette attitude islamique explique aussi des mouvements qualifiés de racistes en occident comme Lehava, qui s'oppose aux musulmans quand ils viennent draguer des juives sur les plages. Ils organisent une véritable police des moeurs. Si on trouvait des musulmanes sur les plages se faisant draguer par des juifs, ces réactions seraient totalement racistes et infondées, mais ce n'est pas le cas.

On peut aussi être surpris de voir la relation entre nationalité et religion, cette mentalité islamique est à l'origine d'un profond malentendu pendant la guerre d'Algérie, ou on distinguait entre les musulmans et les français, et être musulman français était aussi difficilement compréhensible qu'être arabe chrétien.

Le droit français s'impose en France, et aucun maire n'a le droit de refuser un mariage sous prétexte que le futur marié refuse une conversion à l'islam.

Voir ici les documents annexes, texte intégral du courriel, articles de presse en particulier les réactions des lecteurs du Parisien et du point (intéressant à comparer).

 

 

haut

Pour réagir, cliquez ici ici>étoile

 


Dimanche 9 février 2015

L'Affaire du Carlton de Lille

A l'hôtel Carlton de Lille se tenait en 2011 des parties fines, où des messieurs fortunés cotoyaient des femmes légères, elles étaient des "libertines", faisant cela pour le plaisir, amenées par des amis d'amis, certaines pouvaient être des prostituées, mais ceux qui étaient là ne se posaient pas trop de questions; l'affaire n'aurait pas eu d'importance, et parmi les messieurs qui fréquentaient ces soirées du Carlton, on ne trouvait Dominique Strauss Kahn, (DSK) ancien ministre des finances et ancien Président du Fond Monétaire International..

La justice a décidé d'intenter un procès en proxénétisme agravé à l'encontre des participants, tous des notables importants, parmis eux des hommes d'affaires importants, et même un commissaire divisionaire, un proxénète notoire et truculent "Dodo la saumure" opérant en Belgique, et tout le dsk1monde s'accorde pour dire que le procès en fait ne visait que DSK.

Dominique Strauss Kahn dérangeait, il était pisté depuis la présidence de Nicolas Sarkozy, car sa compétence en économie en faisait un rival dangereux. On disait même qu'il aurait été meilleur président que François Hollande. On se souvient que DSK avait déjà été piégé à New York par une femme de ménage dans un hôtel, il avait été reconnu innocent pénalement mais condamné à verser des indemnités à Nafissatou Diallo qui avec s'est acheté un restaurant. Il avait dès lors perdu tout pouvoir politique et son poste de directeur du FMI.

Le proxénétisme, si on en croit les dictionnaires, est le délit consistant à tirer des profits de la prostitution d'une personne, mais le code pénal va plus loin : L'article 225-5 du code pénal définit le proxénétisme ainsi :

« Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :
1° D'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ;
2° De tirer profit de la prostitution d'autrui, d'en partager les produits ou de recevoir des subsides d'une personne se livrant habituellement à la prostitution;

3° D'embaucher, d'entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d'exercer sur elle une pression pour qu'elle se prostitue ou continue à le faire. »

Avec une telle définition, toutes les personnes en relation avec une prostituée risquent d'être attaqués pour proxénitisme, y compris le marchand qui a vendu une chauffage d'appoint. Il ne s'agit plus de tirer profit mais d'aider, mais que veut dire aider ? ?

Cette définition cache mal la volonté du législateur d'interdire la prostitution en la rendant impossible, en pénalisant le client, le fournisseur, et les tiers. Les raisons de cet acharnement sont troubles, personne ne doute de la nécessité de lutter contre le trafic d'êtres humains, et contre l'esclavage, mais sur quelle base peut on interdire de rendre des services sexuels moyennant finance ? ? la femme est-elle maîtresse son corps ? ?

 

 

 

 

 

Dominique Strauss Kahn affirme qu'il ignorait que les libertines étaient en fait des prostituées, on sait aussi que les coutumes sexuelles de l'ancien ministre font les gorges chaudes des uns, scandalisent les autres, mais des soirées de ce type, entre adultes consentants, ont toujours éxisté, et elles existeront probablement toujours dans les milieux où on a assez d'argent pour se les offrir. Bien sûr cela fait rêver les uns, et cela attise la frustration des autres.

Le procureur a demandé la relaxe des prévenus, surtout que l'enquête avait été diligenté avant toute procédure, indice montrant que son but principal n'était pas de défendre les bonnes moeurs, mais d'écarter un homme politique dont les ambitions gênaient le pouvoir.

Voir revue de presse ici

 

haut

Pour réagir, cliquez ici ici>étoile

 

 


Dimanche 9 février 2015

Le sovaldi sauve les gens solvables

Les laboratoires américain Gilead viennent de mettre au point une molécule miracle pour guérir l'hépathite C. Contrairement aux traitements précédents, efficaces dans un peu plus d'un cas sur deux avec des effets secondaires redoutables - dépressions, troubles de la personnalité, etc. -, il guérit 90 % des patients sans douleur.

Le traitement, qui dure en général trois mois, coûte 56.000 euros. Soit près de 670 euros le comprimé. Pire, le Sovaldi doit être pris avec une autre molécule coûtant 35.000 euros. Soit une facture totale de 91 000 euros pour un seul malade !

Or on compte 200 000 malades à traiter en France, soit 18 miliards d' euros !
tout à fait prohibitif. Le gouvernement français va donc d'une part sélectionner les malades auxquels ce médicament sera prescrit, on ne soignera que les cas les plus graves, et on va négocier le prix. La marge de négociation est forte, comme le montre le graphique ci dessous. :


La sécurité sociale va donc décider qui vivra et qui mourra, la Fance n'a pas assez d'argent pour soigner tout le monde.

Côté bourse, les affaires, ne vont pas trop mal, merci, voyez en face le cours de l'action Gilead

Cette affaire met en évidence la faiblesse de l'économie politique qui n'a rien d'une science.
Le prix n'est à l'évidence pas formé par le coût de production (amortissement des recherches incluses), ni le point d'équilibre entre l'offre et la demande, mais bien un rapport de force hautement politique.En quoi la résultante d'un bras de fer entre des gens qui ont le choix : entre acheter ou mourir et des puissances d'argent qui doivent choisir le prix leur assurant une marge optimum peut elle fixer la valeur réelle d'un médicament ?

L'économie est politique si elle assure un maximum de bien être à un maximum de personnes, et non si elle assure un maximum de profits à quelques uns. Et là on voit que dans le dur monde des affaires, l'État a un rôle à jouer pour sauver la vie de ses citoyens, et pour se défendre contre des intérêts privés qui pourraient plonger les pays protecteurs dans des déficits abyssaux, imposant des «sauvetages» comme la Grèce en a profité.

haut

Pour réagir, cliquez ici ici>étoile

 


samedi 8 février 2015

Le procureur Alberto Nisman a bien été assassiné

Le 18 juillet 1994, une voiture piègée fonçait dans le siège de la mutuelle juive AMIA, faisant 85 morts, et plus de 300 blessés, « Ni Carlos Menem [président de l'Argentine de 1989 à 1999], ni Fernando de la Rua [1999-2001], ni les suivants n'ont fait quoi que ce soit pour élucider ce drame », dénonce  Itzhak Aviran l'ex-ambassadeur, en poste à Buenos Aires de 1993 à 2000. Itzhak Aviran continue en disant que c'est la même équipe qui avait deux ans avant défoncé l'ambassade d'Israël en faisant 29 morts, et que ces auteurs directs, membres du Hezbollah ont été éliminés. On sait que le Hezbolah est un mouvement de structure fasciste, aux ordres du régime iranien.

L'Iran, malgré ses démentis constants, est soupçonné d'être impliqué dans l'attentat de l' AMIA par la justice argentine, qui réclame l'extradition de huit responsables iraniens, dont l'ancien ministre de la défense Ahmad Vahidi et l'ex-président Akbar Hachémi Rafsandjani, pour les juger.

Fin janvier 2013, La présidente argentine Christina Kirchner a annoncé dimanche la conclusion d'un accord avec l'Iran concernant l'attentat contre la mutuelle juive Amia, une comission mixte se réunira, et l'accord devra être ratifié par les parlements, normal, si on voulait enterrer l'affaire on ne s'y prendrait pas autrement.

 Le procureur Alberto Nisman affirmait en avoir la preuves : la présidente argentine et certains de ses proches, comme le ministre des Affaires étrangères Héctor Timmerman, essayaient de couvrir des suspects iraniens en échange d'accords juteux en pétrole et agroalimentaire avec Téhéran. Depuis trois ans, le magistrat avait laissé tomber "la piste syrienne" et fait de "la piste iranienne" une priorité. 

Quelques jours plus tard, le 14 janvier 2015, il était retrouvé ensanglanté dans sa baignoire, un pistolet à la main, aussitôt la police et les autorités ont parlé de suicide, c'était difficile à croire :
* il n'était pas de tempérament suicidaire, et sa famille rejetait cette hypothèse.
* le lendemain il devait présenter les preuves de la collusion entre les dirigeants argentins et l'Iran devant la commission de législation pénale de la Chambre des députés.
* L'enquête devait vérifier qu'il n'avait pas de trace de poudre sur la main.

Après avoir soutenu pendant deux jours la thèse du suicide, Christina Kirchner devant l'évidence et les interpellation de l'opposition a reconnu l'hypothèse d'un crime, et a aussitôt accusé les services secrets argentins, qui auraient agit ainsi sur les ordres de l'opposition en particulier lié augroupe de médias Clarín, pour la destabiliser. Dans la foulée, elle a annoncé la dissolution du SI principal service de renseignement du pays. et son remplacement par une Agence fédérale du renseignement. Cette transformation entraînera une purge du personnel et la création de nouveaux postes. Le projet devrait être mis en place dans les quatre-vingt-dix jours. Ces services font peur, le journaliste qui a découvert le cadavre du procureur et l'a annoncé au public s'est enfui pour se mettre en sûreté en Israël. Mais leur dissolution entrainera sûrement la perte des dossiers compromettants pour la Présidente, tous ceux qui la soupçonnent seront très probablement mis hors d'état de lui nuire.

Revue de Presse : Cliquez ici

haut

Pour réagir, cliquez ici ici>étoile

 

 

  historique : journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012,2013,2014