Mivy décoiffe, car il a été conçu par un chauve !
m'écrire a  

dernière mise à jour :
Dimanche, 11/06/17

Dimanche 11-Jui-2017
Accueil


Une bat Mitsva

L'alsace

L'Algérie

La Famille BLUM

dernière mise à jour : jeudi, 25/02/10

Pour m' écrire

Pour naviguer, cliquez sur le nez...

   
B ergheim fût occupé dès le néolithique au lieu dit "Grasberg".

   Des traces d'habitat romain subsistent encore à l'emplacement de la ville, et plus à l'est.

  Cité vers 705 comme "Bercheim" contraction phonétique de " Berg ": montagne, et de " Heim ": habitation.
 
Cette bourgade a changé trente-deux fois de propriétaire durant le Moyen Age, ses principaux étant les "Ribeaupierre" par ailleurs seigneurs de Ribeauvillé, et la Maison d'Autriche.

    La ville fortifiée dès 1311 bénéficie alors du droit d'asile.
      La communauté juive date du 14ème siècle. Elle fut anéantie en 1349, mais se reconstitue au 16ème siècle et sera siège du rabbinat de la Région.

     La synagogue, confisquée en 1349 a été rachetée par les Juifs et restaurée, puis agrandie à diverses reprises.

     Entre 1582 et 1683, quarante femmes furent torturées, jugées et brûlées A Bergheim près de Sélestat pour faits de sorcellerie. Quarante victimes de la peur de I'obscurantisme et de l'irrationnel auxquelles le village alsacien veut rendre hommage. 

D
es documents exceptionnels liés à l'histoire du village, étaient en effet conservés en mairie : les actes originaux de ces 40 procès et la condamnation de Catherine Bassler ou de Margareth Mowell et de leurs concitoyennes pour avoir pactisé avec le diable.    

     Les minutes sont rédigées en vieil allemand. Le baillage, regroupant Bergheim, sa voisine Rorschwihr et une partie de Rodern dépendait en effet de l'Autriche et de la maison des Habsbourg.

      Des émeutes antisémites en 1830 et en 1848 furent engendrées par la présence d' une importante communauté juive habitant la cité.
     La synagogue actuelle, construite sur le site des précédentes en 1863, a été saccagée au cours de la seconde guerre mondiale, et désaffectée en 1991. Le rabbinat a été supprimé en 1910.  
      En 2001  est née une Maison des procès de la sorcellerie". 
     L'espace, encore modeste - seul le rez-de-chaussée est ouvert -, se veut un lieu d'exposition et de recherches "sur les procès et sur une époque troublée, marquée, dans toute l'Europe par la chasse aux sorcières", explique Armand Peter, membre de fa Société d'histoire locale.

Synagogue de Bergheim
 (photo Roté prise sur SDV)

Bergheim aujourd'hui compte 3000 habitants, c'est une petite cité médiévale située sur la route du vin, à 15 km de Colmar au pied des collines vosgiennes. Elle a su garder intacte son enceinte de remparts du XIIIème siècle et ses belles maisons alsaciennes

Le lecteur aura remarqué  que Hirz est aussi bien un prénom qu'un nom de famille. (Famille Dreyfus). 

En 1807, Jacob eu un enfant supplémentaire, qu'il appela Israël.

 

En 1808, Napoléon, édicta un décret imposant aux juifs de choisir un nom et prénom.
Israël pris le nom de BLUM, il épousa plus tard  Éve AUSCHER née aussi en 1807  à qui l'on donna le nom d'Eve BAUER lors de la prise de nom de 1808 

 

A Bayonne, le 20 Juillet 1808

NAPOLEON, EMPEREUR DES FRANCAIS ROI D'ITALIE ET PROTECTEUR DE LA CONFEDERATION DU RHIN, Sur le rapport de notre Ministre de l'Intérieur; Notre Conseil d'Etat entendu; NOUS AVONS DECRETE ET DECRETONS ce qui suit :

ARTICLE PREMIER

Ceux des sujets de notre Empire qui suivent le Culte Hébraïque, et qui, jusqu'à présent n'ont pas eu de nom de Famille et de prénom fixes, seront tenus d'en adopter dans les trois mois de la publication de notre pr sent Décret, et d'en faire la déclaration par-devant l'Officier de l'Etat civil de la Commune où ils sont domiciliés.

ARTICLE II

Les Juifs étrangers qui viendraient habiter dans l'Empire, et qui seraient dans les cas prévus par l'article 1er seront tenus de remplir la même formalité dans les trois mois qui suivront leur entrée en France.

ARTICLE III

Ne seront point admis comme noms de Famille, aucun nom tiré de l'Ancien Testament, ni aucun nom de Ville. Pourront être pris comme prénoms, ceux autorisés par la loi du 2 germinal an II.

ARTICLE IV

Les Consistoires, en faisant le relevé des Juifs de leur communauté, seront tenus de vérifier et de faire connaître à l'autorité s'ils ont individuellement rempli les conditions prescrites par les articles précédents. Ils seront galement tenus de surveiller et de faire connaître à l'autorité ceux des Juifs de leur communauté qui auraient changé de noms sans s'être conformés aux dispositions de la susdite loi du 2 germinal an II.

ARTICLE V

Seront exceptés des dispositions de notre présent Décret, les Juifs de nos Etats, ou les Juifs étrangers qui viendraient s'y établir, lorsqu'ils aront des noms et prénoms connus et qu'ils ont constamment portés, encore que lesdits noms et prénoms soient tirés de l'ancien Testament ou des Villes qu'ils ont habitées.

ARTICLE VI

Les Juifs mentionnés à l'article précédent et qui voudront conserver leurs noms et prénoms, seront néanmoins tenus d'en faire la déclaration; savoir : les Juifs de nos Etats, par-devant la Mairie de la Commune où ils sont domiciliés, et les Juifs étrangers, par-devant celle où ils se proposeront de fixer leur domicile; le tout dans un délai porté en l'art. 1er.

ARTICLE VII

Les Juifs qui n'auraient pas rempli les formalités prescrites par le présent Décret, et dans les délais y portés, seront renvoyés du territoire de l'Empire : à l'égard de ceux qui, dans quelque acte public ou quelque obligation privée, auraient changé de nom arbitrairement et sans s'être conformés aux dispositions de la loi du 2 germinal, ils seront punis conformément aux lois, et même comme faussaires, suivant l'exigence des cas.

ARTICLE VIII

Notre grand Juge Ministre de la justice, et nos Ministres de l'Intérieur et des Cultes, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent Décret.

signé NAPOLEON par l'Empereur : le Ministre Secrétaire d'Etat, signé Hugues B. Maret

       Alexandre, né le 18 décembre 1842 à Bergheim, fut le troisième enfant de la famille.  
       Il habitait Scherwiller, car ses parents ont  probablement du fuir les émeutes antisémites de Bergheim, puis il vécu à Sélestat, où il est mort le 20 mai 1904.  Il vendait des textiles sur les marchés. Il a eu des frères et soeurs : Nanette, Félix, et Jacques. Son épouse lui a survécu longtemps, elle est morte en 1936 à Besançon.

      Alexandre s'était  marié avec Joséphine Mayer de Wintzenheim, dont le père qui aurait été rabbin, n'avait pas de garçon. Aussi donna t-il une éducation très complète à sa fille Josephine, mon arrière grand mère. 

      Alexandre, était patriote, et parce que l'Alsace était occupée par les Allemands depuis  la guerre de 1870, il envoya ses garçons apprendre un métier à l'intérieur, afin qu'ils ne soient pas soldats allemands. 

     C'est ainsi qu'Henri, mon grand père, et son frère Eugène entrèrent dans l'horlogerie à Besançon..

       Voici une photo prise avant guerre de la famille  Blum, prise lors du mariage d'Adrienne Blum avec Henri Bernheim. Adrienne fut fut déportée, son mari qu'on appelait "oncle Henri briquet", a survécu et s'est éloigné de la famille.  

Alexandre Blum

Pour respecter le désir de discrétion exprimé par plusieurs personnes de la famille, je n'en dirais pas plus, mais si vous vous sentez cousin, n'hésitez pas à me contacter.... 

  

    

  Mais ce mariage n'est pas le dernier !
C
olombine née Blum par exemple a convolé le 11 septembre 2005  en juste noce avec Bertrand LeMée, sous les acclamations de la famille, de ses nombreux amis, et de leurs quatre enfants ! !

      La famille Blum a vu le jour en 1808, lorsque sur les judicieux conseil de l'Empereur, Jacob Hirzt, marié avec Sara Bloch  journalier à Bergheim a choisi de s'appeler Jacques Blum. Son fils  Israël né Hirzt en 1807 s'est trouvé ainsi naturellement enrichi du noble nom de  Blum.   
          
Hirtz est une des nombreuses déformations de Hirsch, Herz, Herz, Herzel etc...  le mot vient de l'allemand Hirsch qui signifie cerf. Une de mes cousine germaine est la fille d'un monsieur Serff, qui lui même devait descendre d'un Hirsch du temps jadis.   Les Hirzt viennent de Nephtali, prénom couramment utilisé, Nephtali était frère de Simon et de Lévy...  frère de son ancêtre n'est-ce pas un beau destin ? 
          Toutefois on peut se poser des question sur l'aspect "machiste" d'une telle coutume, il est dit dans la bible "Nephtali est une biche qui s'élance; il apporte d'heureux messages" . La biche serait-elle devenue trans-sexuelle ? et comble du mystère, dans sa traduction, André Chouraki traduit le passage ainsi : "Naphali ! biche lancée !  donneurs de chevreuil gracieux" . 

        Je suis en plus un ancien élève de l'école Lucien de Hirsch (année 1952-1953)  dont la famille Picard a été directeurs pendant longtemps, j'ai trouvé sur Internet un exemplaire du journal rédigé par Bernard, le fils des directeurs. 
Je vous laisse le lire .

            Nous voyons Le Rabbin Hirsch serrer la main de Yasser Arafat, la photo date,  le rabbin Hirsch était le rabbin des Netouré Kartas, (Gardiens de la cité) dont on parle ailleurs dans ce site...    Je ne pense pas avoir de lien de parenté et encore moins de lien philosophique avec aucun des deux personnages photographiés...  mais cela m'amuse de les voir ensemble  ! ! 

       Pour les cinéastes, le film Kadosh d'Amos Guitaï se passe chez les Netouré Kartas.... 

 

retour page Alsace

 

  EditRegion7
  EditRegion8
  EditRegion9
  EditRegion10
  EditRegion14
  EditRegion12
  EditRegion13
  EditRegion11
EditRegion3

 

EditRegion2