Mivy décoiffe,
car il a été conçu par un chauve !
réagir ou s'abonner : a  
http://www.mivy.fr/

11-jui-17


Pour me suivre ou commenter sur Facebook,
facebook

Article sur l'Affaire Dominique Strauss Kahn

vendredi, 20-Mai-2011

 

Pour naviguer, cliquez sur le nez

Accueil

 


Inculpé, DSK passe de la prison à la résidence surveillée
Par Pascal Riché | Rue89 | 19/05/2011 | 22H01

Après trois nuits en détention, l'ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn a été libéré sous caution par le tribunal de New York.

DSK retrouve en partie sa dignité de « présumé innocent », mais il ne sera pas libre pour autant. Après une dernière nuit dans la prison de Rikers Island, il sera assigné à résidence, dans un appartement new yorkais loué par sa femme Anne Sinclair. Il sera sous surveillance de caméras vidéo et devra porter un bracelet électronique. Ce jeudi, Dominique Strauss-Kahn avait meilleure mine que lors de l'audience de lundi. Rasé, il a souri en sortant. Anne Sinclair était au premier rang, serrant la main de la fille de son mari. Elle s'est refusée à toute déclaration.

Il est accusé de violences sexuelles par une femme de chambre du Sofitel de Manhattan. Selon le témoignage de celle-ci, il l'a agressée dimanche, alors qu'il sortait nu de la salle de bain de sa chambre d'hôtel ; il lui aurait imposé une fellation.
Un garde armé 24 heures sur 24

Le juge de la Cour Suprême de l'Etat de New York, Michael Obus, a accepté la proposition des avocats de l'accusé : le versement d'une caution de un million de dollars, à verser cash. Devra s'y ajouter une garantie de 5 millions de dollars, gagée sur un actif de cette valeur, comme la maison de Washington, qui appartient à Anne Sinclair. (Note de Mivy : plus les mesures de sécurité dans son appartement qui lui couteront 150 000 $ par mois ! )

Dans son appartement, Dominique Strauss-Kahn pourra recevoir des visiteurs, mais pas plus de quatre en même temps. Proposée par la défense, une société privée, Stroz Friedberg, s'occupera de la vidéosurveillance, du bracelet électronique et fournira des gardes armés. Strauss-Kahn sera accompagné par l'un de ces gardes « 24 heures sur 24 ». C'est lui qui devra rémunérer les « services » de Stroz Friedberg.

Les sept chefs d'accusation retenus

Pour ses amis c'est « le début de la contre-attaque ». Ils avaient été assommés par sa mise en détention provisoire de DSK, lundi, lors d'une audience particulièrement désastreuse pour la défense.

Avant la décision du juge Obus, un « Grand Jury » a retenu les sept chefs d'accusation. Ils décrivent des actes d'une extrême gravité :

  • acte sexuel criminel du premier degré (deux chefs d'accusation)
  • tentative de viol au premier degré (un chef)
  • abus sexuel au premier degré (un chef)
  • séquestration au deuxième degré (un chef)
  • abus sexuel au troisième degré (un chef)
  • attouchements (un chef)

A la sortie de l'audience, l'un des avocats de Dominique Strauss-Kahn, William Taylor a toutefois indiqué que l'inculpation formelle « n'interviendrait pas avant le 6 juin ». Ce jour là, Dominique Strauss-Kahn devra choisir :

  • plaider non coupable, ce qu'il entend jusque là faire pour « laver son honneur ».
  • plaider coupable, pour éviter le procès et ouvrir la voie à une négociation de la peine.

Jack Lang, député PS du Pas-de-Calais, qui avait dénoncé une « machine judiciaire qui s'emballait », s'est réjoui de la nouvelle de sa libération, sur iTélé :

« Cette décision apportera du bonheur à Anne, à ses enfants, à sa famille et à tous les amis de France. Il pourra ainsi mieux préparer sa défense et mieux répondre aux accusations dont il est l'objet. »

 

rue89
Les chefs d'inculpation sont dans cet article de Rue89
 

Courriers

Humour
EditRegion9 EditRegion10
  EditRegion11 EditRegion12
  EditRegion13 EditRegion15
  EditRegion14 EditRegion16