Mivy décoiffe,
car il a été conçu par un chauve !
réagir ou s'abonner : a  
http://www.mivy.fr/

26-oct-17


Pour me suivre ou commenter sur Facebook,
facebook

L'appel à la raison ou Raison garder ?

mardi, 11-Mai-2010

Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :


Pour naviguer, cliquez sur le nez

Accueil

Deux pétitions s'affrontent dans le microcosme de gens intéressés par la paix au Proche Orient, les premiers oublient les responsabilités arabes, les autres les responsabilités israéliennes, mais est-ce une raison pour désespérer de la paix ? EditRegion6
 

Le constat

L'inquiétude continue à planer sur le pays d'Israël, il est de moins en moins aimé, et en même temps que ce désamour, l'antisémitisme augmente sans cesse.

 

Opinion sur les juifs dans des pays musulmans (extrait de l'enquête pewglobal printemps 2009)
pays
sympa
pas
sympa
Sans
opinion
Egypte
2
95
3
Jordanie
3
96
1
Liban
2
98
-
Cisjordanie
3
97
-
Gaza
2
97
1
Turquie
6
73
22
Juifs d'Israël
94
6
1
Arabes d'Israël
56
35
8
Indonésie
10
74
16
Pakistan
5
78
17
Musulman Nigéria
27
60
13
Chrétiens Nigéria
60
28
11

On constate que les juifs ne sont pas aimés dans les pays musulmans, seuls dans le monde islamique, les chrétiens du Nigéria n'ont pas cette opinion, mais ceux du Liban partagent l'hostilité commune. Seuls les arabes d'Israël ont une opinion majoritairement favorable des juifs, et pour cause, ils les connaissent et vivent avec.

Cette hostilité déborde largement le monde islamique, beaucoup de pays qui luttent contre l'antisémitisme, ont une image globalement négative de l'influence d'Israël, ce qui supposerait qu'Israël ait une influence sur la politique des nations... vous aviez dit antisémitisme ?

 

Pays
Positive
Négative
Sans opinion
USA
40
31
29
Canada
23
38
42
Mexique
23
32
45
Bresil
21
61
18
Chili
19
44
27
Russie
29
30
41
Italie
26
46
28
France
20
57
23
Allemagne
13
68
19
Portugal
9
46
45
Espagne
9
60
31
Turquie
6
77
17
Egypte
3
92
5
Kenya
39
34
27
Nigeria
27
41
32
Ghana
21
36
43
Corée du Sud
27
57
16
Chine
22
40
38
Thaïlande
22
59
19
Philippines
18
58
24
Indes
17
29
54
Pakistan
4
53
43
Japon
2
52
46

Les tentatives pour pacifier la région ont échoué

La paix au Proche Orient a été longtemps négociée et réfléchie, tous les plans approuvés par une fraction des dirigeants israéliens et palestiniens aboutissent aux même conclusions : Un état binational n'est pas souhaité dans les circonstances présentes compte tenu des rivalités actuelles, et des différences de culture entre les deux peuples qui se partagent le pays.

On préfère donc le divorce, on divise la maison en deux, Israël conserve le pays qu'il avait obtenu en 1948 avec quelques aménagements (échange de territoires, passage entre Gaza et la Cisjordanie), Jérusalem est la capitale des deux états, reste une ville humainement unifiée, et les quartiers Est sont sous souveraineté palestinienne. Les réfugiés sont indemnisés etc...

Ces plans, n'ont jamais réussit pas à aboutir, les israéliens sont écœurés et n'y croient plus, car les retraits israéliens précédents (Sud Liban, Gaza ) ont amené plus de guerre que de paix. Les palestiniens sont désillusionnés, ils croient que les israéliens mènent une stratégie de judaïsation de ce qui leur est du.

Les dirigeants en place doivent composer avec des coalitions hétéroclites, ce qui les amène à prendre des décisions montées en épingle par les pessimistes, Abbas rend hommage à un terroriste et Netanyahu grignote Silwan. Netanyahu dirige une coalition invraisemblable de laïques et de "judaïstes", de partisans d'un État Palestinien et de partisans de l'annexion, son propre parti est plus divisé que jamais. Mahmoud Abbas qui s'accroche au pouvoir, ne contrôle plus Gaza, et doit composer avec ceux pour qui tout accord serait au mieux une trêve.

Force est de constater que les deux partenaires semblent incapables de s'engager et de tenir leurs engagements, les peuples sont trop méfiants, et leur majorité trop instable.

Le spectacle des habitants de Terre Sainte s'entre déchirant attire la convoitise, encore cachée de puissances qui se rappellent un passé récent. Le pays n'était-il pas, comme le Liban une province Syrienne il y a cent ans ? La conquête de Jérusalem ne vaudrait-elle pas au prince de Téhéran la couronne impériale de Mahdi ? et la route de Jérusalem ne justifie t'elle pas amplement l'annexion des émirats du golf et de leurs puits de pétrole ? La bombe iranienne plane sur la région, et Mahmoud Abbas le sait et craint l'Iran. Il n'a pas envie, lui non-plus, de recevoir une bombe atomique sur le coin du nez.

Une nouvelle initiative venue de la diaspora

C'est donc devant la montée d'un antisémitisme redoutable, devant les risques moraux qu'entraînent la perpétuation d'une occupation, et devant les risques inouïs qui pèsent sur un pays cher à leur cœur, que des intellectuels juifs de gauche, soutenus par des élus du centre gauche français et europeens, ont lancé une pétition qui demande à l'Europe et aux Etats Unis d'aider les dirigeants Israéliens et Palestiniens à règler une fois pour toute leurs différends sur la base des accords qui ont presqu'été conclus à Taba en l'an 2000. Cette pétition s'inscrit aussi dans la lignée de Jstreet aux USA, Jstreet est un mouvement juif de soutien à la politique du Président Obama. Vis à vis de l'opinion occidentale, ils ne souhaitent plus que la parole juive soit monopolisée par les amis de la droite israélienne.

Vous trouverez ici la pétition, qui a reccueilli plus de 5200 signatures, ainsi que des explications de vote :

Elle ne plait pas à la droite israélienne ni à la majorité de la diaspora militante.

Cet appel a provoqué aussitôt un malaise dans les milieux proches des autorités israéliennes, une contre proposition a été aussitôt lancée avec l'adresse jcall.fr, pendant quelques jours lorsqu'on tapait Jcall sur Google on ne tombait par sur le site jcall.eu de la pétition, mais sur jcall.fr qui souhaitait la contrer.

Cette situation anormale a cessé, et un nouvel appel a été lancé par Raphaël Draï, et Schmuel Tregano sous le nom de Raison garder.

Ces auteurs font remarquer :

- Le conflit n'est pas territorial mais existentiel, les mondes arabes et islamiques ne conteste pas le tracé d'une frontière mais la légitimité d'une présence nationale juive au Proche Orient. Par exemple le document signé par les églises palestiniennes de Jérusalem montre bien le refus de considérer le lien entre les Juifs et la Terre d'Israël.

- L'aide demandée à l'Europe et aux États Unis pour obliger les partenaires à trouver un accord passe très mal. Les occidentaux se sont déconsidérés au Liban en refusant de désarmer le Hezbolah, ou en cautionnant l'esprit du rapport Goldstone. L'arbitre ne serait pas neutre.

- Ils rappellent que toute évacuation serait jugée comme insuffisante compte tenu de l'état actuel de l'opinion arabe . Pour Israël, ce serait un recule en pleine guerre, l'abandon à l'ennemi de positions stratégiques. Cela ne conduirait pas à la paix, Gaza et le Sud Liban sont encore en mémoire.

- Ils font enfin remarquer qu'en mettant en lumière ce qu'Israël devrait faire, l'opinion en conclura que les arabes n'ont rien à se reprocher. Toute la charge des efforts sera demandé à une seule partie en oubliant le contexte. Cette position inique ne pourra que causer du tort à Israël et mettre sa sécurité, voir sa vie en danger.

J'aurais aimé connaître les opinions des divers signataires de cette pétition, malheureusement, on ne connaît que leurs noms et fonctions, je vous invite à lire ici le texte intégral, et une sélection forcément arbitraire d'auteurs qui ont retenu mon attention. Ils émanent en grande partie de la communauté juive, on y trouve les plus grands leaders. Cette pétition n'est soutenue que par de très rares personnalités non juives particulièrement engagées envers Israël, mais a recueilli plus de 7600 signatures, elle est donc très majoritaire dans la communauté juive (2/3 contre 1/3) . cliquez ici : masques

A défaut de multiples commentaires, vous aurez ici certains éditoriaux, dont l'interview de Shmuel Trigano qu'il est indispensable de lire.

 

 

Mais alors, qui à raison ?

 

 

 

La pétition appel à la raison de Shmuel Trigano rappelle des vérités indiscutables, mais elle ignore les maladresses (c'est un euphémisme) des partisans «d'Israël complet», qui par la conquête continuelle de la Cisjordanie au plus grand mépris des engagements des divers gouvernements israéliens ont grandement contribué à décrédibilisé les accords d'Oslo et ont conduit aux divers révoltes sanglantes palestiniennes. Celle de Jcall est angélique, elle présuppose que si Israël fait l'effort d'évacuer, il obtiendra la paix et la sécurité.

Les organisateurs de Jcall s'attendaient à une levée de bouclier, ils n'ont pas été déçus. Le président du CRIF ne les soutient pas, (les responsables de Jcall ne mettent pas en cause la représentativité de cette institution) et la majorité de la communauté est contre eux. La surprise est venu de l'appui improbable venu de milieux pro palestiniens, et de Leila Shahid représentante de l'Autorité Palestinienne à Bruxelles, elle trouve que les palestiniens ont un partenaire.

Excellente remarque, fait on remarquer du côté de Jcall, alors qu'attend t-elle pour lancer une pétition du même style chez les arabo-musulmans ?

On pourrait lire par exemple :

« Considérant les dangers qui pèsent sur le peuple palestinien victime de la violence et de la dépossession de ses terres, les soussignés pensent indispensable de créer le climat permettant de faire naitre rapidement un état palestinien vivable et démocratique.

Ils appellent le monde arabe à reconnaitre l'attachement historique des arabes et des juifs à la terre de Palestine et d'Israël. Ils affirment que la souveraineté palestinienne ou israélienne impose le respect des minorités arabes ou juives habitant le pays.

Le système médiatico éducatif et religieux arabe doit cesser d' appeler à la guerre sainte et à la détestation des juifs avec qui nous voulons vivre en paix, afin qu'à la peur et à l'exclusion, succède la confiance et le respect.

Les autorités palestiniennes doivent se démarquer des puissances impériales régionales comme l'Iran et la Syrie dont les armes de destruction massives menacent tous les habitants de la région juifs et arabes confondus. etc... »

Si une pétition de ce style était lancée dans le monde musulman, Jcall serait légitimé, une pétition juive demande à Israël des efforts pour la paix, une pétition arabe demande des efforts aux Palestiniens et on avancerait vers la paix.
Si non, on retomberait sur la devise , "Il n'y a que les gens sales qui se lavent" ; c'est à dire que seuls ceux qui souhaiteraient la paix devraient faire des efforts.

Ceux qui sont sans scrupule ont la conscience nette.

Michel Lévy

 

 
 
 
 
 
 
 
Jstreet mouvement juif des USA soutenant Obama
a
Jcall "Appel à la raison" lancé par la gauche.
 
Pour raison garder
L'appel communautaire

Courriers

Humour